L’Inde annonce une mission lunaire de rattrapage

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
03 janvier 2020 à 15h09
1
Chandrayaan-2
Le décollage de la mission Chandrayaan-2 en juillet 2019

Lors d'une conférence de presse le 1er janvier, le directeur de l'agence spatiale indienne a confirmé qu'une mission Chandrayaan-3 était en cours de développement, pour tenter, à nouveau, de se poser sur la Lune.

Après le crash

Dans la soirée du 6 septembre 2019, l'atterrisseur indien Vikram perdait le contact à moins de 3 km d'altitude au-dessus de la surface lunaire, et finissait par s'y écraser. L'agence spatiale indienne ISRO, après une période d'espoir puis de recherche des débris, a transmis son enquête sur les causes de cet échec au gouvernement... Si les résultats ne sont pas publics, K. Sivan, directeur de l'agence spatiale indienne, a toutefois expliqué que le logiciel de vol s'était trouvé devant une situation à laquelle il n'avait pas été préparé : dans l'avant dernière phase de son freinage, Vikram a ralenti trop fortement. La sonde a essayé de compenser sans réussir, et s'est ainsi écrasée sur la surface lunaire.

Mais la prochaine fois, le robot ne devrait pas réitérer cette erreur. La prochaine fois ? Oui : c'est à présent officiel, l'ISRO travaille sur une mission Chandrayaan-3, qui vise explicitement à se poser sur la Lune.

Remplacer Vikram

Pour cette mission de remplacement, l'agence indienne ne prévoit pas de véhicule en orbite autour de la Lune : la sonde Chandrayaan-2, séparée de l'atterrisseur quelques heures avant le crash en septembre dernier se porte à merveille et devrait fournir des données scientifiques durant plusieurs années. Cela permettra de faire des économies (un budget prévisionnel est envisagé à 86,5 millions de dollars), d'optimiser les performances du lanceur et de préparer la mission plus rapidement. En effet, comme l'atterrisseur et le petit rover seront fortement inspirés de leurs prédécesseurs, Vikram et Pragyaan, en morceaux sur la Lune, l'agenda actuel est ambitieux et le décollage est évoqué pour l'hiver prochain.

Priorité aux astronautes

Chandrayaan-3 sera donc l'un des objectifs majeurs des équipes indiennes en 2020, et ce malgré une mission prioritaire : le projet Gaganyaan, qui vise à envoyer des astronautes indiens en orbite, dans une capsule fabriquée et lancée depuis l'Inde avant août 2022 (75e anniversaire de l'indépendance du pays). L'agenda prévoyant un premier essai habité en décembre 2021, l'agence est à pied d'œuvre. En plus des préparations matérielles, K. Sivan a annoncé que les quatre premiers astronautes nationaux avaient été sélectionnés, pour partir à l'entraînement dès cette année.

Source : Space News
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
ebottlaender
Attention, l’article parle bien d’une mission robotisée, c’est à dire pas du tout d’astronautes.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le code de One UI 2 nous en dévoile un peu sur le module photo du Galaxy S20 (et pas que)
Disney+ : attention à l'arnaque des bêta-testeurs !
S.T.A.L.K.E.R. 2 est toujours en développement, et profite de l’Unreal Engine 4
GTA V est disponible dès aujourd'hui sur le Xbox Game Pass !
Le marché de la 5G dans le monde représenterait 200 millions de smartphones en 2020
Cobalt, lithium… développer les technologies vertes ne vas pas aller sans heurts
CES 2020 : OnePlus tease le module photo invisible de son ConceptOne
En 2020, AMD sera le plus gros vendeur de puces en 7 nm
Offrez-vous le Pack PS4 Collector Death Stranding pour seulement 159,99€ chez Amazon
Entamez l'année 2020 en économisant près de 370€ sur l'achat d'un PC portable Acer Swift
Haut de page