Feu vert pour le démonstrateur de fusée réutilisable Callisto... mais pas avant 2022

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
18 décembre 2019 à 15h15
11
Callisto CNES
Vue d'artiste du démonstrateur Callisto

Le conseil d'administration du CNES a validé la réalisation de Callisto, un premier essai de fusée réutilisable commun avec l'Allemagne et le Japon. Le projet a du retard, mais c'est une étape importante vers un lanceur européen réutilisable.

Course à étapes

Un véhicule de 15 mètres de de haut, décollant du Centre Spatial Guyanais, pour monter jusqu'à 35 km d'altitude, avant de redescendre se poser, à la verticale, sur un site dédié à l'atterrissage ? Tel est le concept de Callisto, un « lanceur d'essai » développé par le CNES, l'agence spatiale allemande DLR et la japonaise JAXA, qui fournira le moteur, élément essentiel du projet.

Ce dernier n'est ni un prototype, ni un futur étage de lanceur, mais une véritable étape technologique : les trois nations n'ont en effet jamais développé de lanceur réutilisable auparavant, et il leur faut des données nécessaires pour aller au-delà de la simulation. À ce titre, le CNES est particulièrement proactif avec le petit groupe ArianeWorks et le tout petit banc d'essai FROG de 3 mètres de haut, qui teste déjà des algorithmes de contrôle et de guidage.

La concurrence est là

Si l'accomplissement de ce projet peut sembler un tout petit pas par rapport à ce qu'accomplit déjà SpaceX avec ses étages de Falcon 9 et Falcon Heavy (on est loin d'un double atterrissage de propulseurs de 45 mètres de haut...), toutes les entreprises qui visent des lanceurs réutilisables passent par des étapes intermédiaires. SpaceX avait son GrassHopper (2011), son prototype F9-R (2013) et son StarHopper (2019). Blue Origin a pu s'appuyer sur New Shepard (2015), tandis que RocketLab se sert de ses lancements multiples pour étudier le retour dans l'atmosphère de ses étages.


Du temps pour concrétiser

La ligne directrice de l'agence française (et des européens) est claire : développer un moteur réutilisable, Prometheus, et un lanceur d'essai, Callisto, avant de réaliser un démonstrateur à taille réelle, nommé Thémis, grâce aux succès des deux premiers projets. Et tenter, dans l'intervalle, de prouver sur les plans technologiques, économiques (et même politiques) l'intérêt d'une technologie réutilisable européenne.

Il n'empêche que le programme a pris du retard. Callisto, dont les premières mentions sérieuses datent de 2017, devait originellement être développé pour voler dès 2020/2021. Or le premier vol est à présent annoncé en 2022. Une date à laquelle plusieurs autres véritables lanceurs réutilisables seront à priori déjà en service.

Source : CNES
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
8
clintl
L’Europe … toujours en retard et plus cher.<br /> Le programme spatial Européen actuel ne serait pas sans le programme Français Véronique/diamant des années 60/70.<br /> Airbus ne serait pas sans les programmes Caravelle/Concorde Anglais et Français<br /> Quelles réalisations Européennes ?<br /> Eurofighter : Plus cher, plus tard, et moins bien que Rafale<br /> AM400 : 15 ans après… Il va peut être lâcher des parachutistes et ravitailler des hélicos<br /> Ariane6 : Déjà trop cher, et aucune innovation … juste du « low cost »<br /> Galiléo : MDR … Le GPS 5 ans plus tard, en ayant donné au passage les infos aux Chinois qui ont lancé leur Baidu avant Galiéo<br /> …
ZeBigBoss
So, you’re in the US, where it is so marvelous to live.<br /> Ou alors, c’est juste du troll?
Snooteck
tellement vrai cette analyse…
clintl
Je nous regarde sombrer.
Mr_Forum
Aaah la France, toujours en train de râler …
Pseudo2020
Trop vrai malheureusement. On ne prends plus aucun risque dans ce pays c est une question de culture…le déclin sera long et amère
Pseudo2020
Mais non, youpi youpi! On se réjouit de développer après tout le monde comme ça ça va sûrement marcher… peut-être et puis la patientce est une belle qualité
carinae
alors pas tout a fait d’accord sur le sujet … même si bien sur une bonne partie de ce que tu dis est vrai notamment concernant l’investissement français dans tous ces programmes.<br /> Airbus … il a fallu des années avant que ça se concrétise et que Airbus devienne Airbus group. Et ça ne s"est pas fait sans mal. Heureusement que les carnets de commandes étaient pleins notamment grâce aux diverses sociétés a l’origine du groupe.<br /> L’A400M … les retards et coût de développement qui ont explosé sont justement du au fait qu’Airbus n’avait pas d’expérience en ce qui concerne les matériaux composite. Et compte tenu des nombreuses certifications a avoir ce n’est pas étonnant … Boeing en sait quelque chose …<br /> (Au passage on pourrait citer le Concorde ou l’A380 qui techniquement sont excellents mais ont fait un flop commercial)<br /> Galileo … très souvent on l’utilise sans même le savoir …<br /> Ariane 6 … bon la c’est vrai … il s’en irait tant de se pencher un peu les fusées réutilisables …<br /> mais je crois que c’est en cours …<br /> Perso … franchement je ne comprends pas cette volonté de vouloir toujours être le plus grands, le 1er … j’ai l’impression de voir une fuite en avant …
clintl
Concorde et A380 : " Flop" surtout par la volonté de nos amis US de nous torpiller, mais très utiles pour le capital technique.<br /> Galileo : https://www.monde-diplomatique.fr/2019/05/PERRAGIN/59850<br /> Torpillage par les US et les Anglais. Au final on a accepté toutes leurs contraintes.<br /> Noyautage par les Chinois qui pillent la techno en faisant semblant de collaborer pour favoriser leur propre système Beidou<br /> https://www.taurillon.org/Galileo-Chine-et-Royaume-Uni-le-triptyque-perdant-pour-l-Union<br /> https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-chine/20111231.RUE6780/la-chine-double-l-europe-et-met-en-service-son-propre-gps.html<br />
carinae
non autant concernant le concorde oui c’est vrai qu’on s’est fait torpillé par les US et ce n’est pas nouveau d’autant plus que le concorde était tout de même très bruyant et consommait beaucoup autant l’A380 on s’est planté tout seul … technologiquement c’était un très bel avion (et au mon sens physiquement aussi d’ailleurs surtout avec ses ailes un peu courbées) mais il supposait beaucoup de travaux d’infrastructure dans les aéroports … Peut-être qu’un jour il resurgira …<br /> Quant-a Galilleo …je ne nie pas le fait que les chinois en ont bien profité (comme pour beaucoup de technologies ils sont trés coutumiers du fait malheureusement) mais ça n’empêche pas qu’on l’utilise souvent sans même le savoir …et que beaucoup de services sont en cours de développement pour son utilisation.
ARVEILLER
J’ai hâte que ce projet voie le jour! Une vrai nouveauté et avancé technologique pour l’Europe!
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L'ICANN émet des doutes quant à la future vente des domaines en .org
Pour Noël, offrez une Xbox One S All Digital avec 3 jeux à moins de 165€ chez Amazon
LDLC lance une marketplace pour compléter son offre d'accessoires
Regardez Netflix et les films de Noël sur une grande TV 4K 55
Réveille la force qui est en toi jeune Skywalker avec ce Sabre laser électronique Star Wars
Loi contre les contenus haineux : le Sénat adopte le texte mais retire l'un de ses éléments essentiels
Cette image d’une qualité exceptionnelle révèle l’histoire du centre de la Voie Lactée
USA : Lime lance un forfait hebdomadaire pour ses trottinettes électriques en libre-service
Longtemps introuvable, le jeu Blade Runner est de retour via GOG (et les graphismes font rêver)
Haut de page