Feu vert pour le démonstrateur de fusée réutilisable Callisto... mais pas avant 2022

Eric Bottlaender
Expert espace
18 décembre 2019 à 15h15
0
Callisto CNES
Vue d'artiste du démonstrateur Callisto

Le conseil d'administration du CNES a validé la réalisation de Callisto, un premier essai de fusée réutilisable commun avec l'Allemagne et le Japon. Le projet a du retard, mais c'est une étape importante vers un lanceur européen réutilisable.

Course à étapes

Un véhicule de 15 mètres de de haut, décollant du Centre Spatial Guyanais, pour monter jusqu'à 35 km d'altitude, avant de redescendre se poser, à la verticale, sur un site dédié à l'atterrissage ? Tel est le concept de Callisto, un « lanceur d'essai » développé par le CNES, l'agence spatiale allemande DLR et la japonaise JAXA, qui fournira le moteur, élément essentiel du projet.

Ce dernier n'est ni un prototype, ni un futur étage de lanceur, mais une véritable étape technologique : les trois nations n'ont en effet jamais développé de lanceur réutilisable auparavant, et il leur faut des données nécessaires pour aller au-delà de la simulation. À ce titre, le CNES est particulièrement proactif avec le petit groupe ArianeWorks et le tout petit banc d'essai FROG de 3 mètres de haut, qui teste déjà des algorithmes de contrôle et de guidage.

La concurrence est là

Si l'accomplissement de ce projet peut sembler un tout petit pas par rapport à ce qu'accomplit déjà SpaceX avec ses étages de Falcon 9 et Falcon Heavy (on est loin d'un double atterrissage de propulseurs de 45 mètres de haut...), toutes les entreprises qui visent des lanceurs réutilisables passent par des étapes intermédiaires. SpaceX avait son GrassHopper (2011), son prototype F9-R (2013) et son StarHopper (2019). Blue Origin a pu s'appuyer sur New Shepard (2015), tandis que RocketLab se sert de ses lancements multiples pour étudier le retour dans l'atmosphère de ses étages.


Du temps pour concrétiser

La ligne directrice de l'agence française (et des européens) est claire : développer un moteur réutilisable, Prometheus, et un lanceur d'essai, Callisto, avant de réaliser un démonstrateur à taille réelle, nommé Thémis, grâce aux succès des deux premiers projets. Et tenter, dans l'intervalle, de prouver sur les plans technologiques, économiques (et même politiques) l'intérêt d'une technologie réutilisable européenne.

Il n'empêche que le programme a pris du retard. Callisto, dont les premières mentions sérieuses datent de 2017, devait originellement être développé pour voler dès 2020/2021. Or le premier vol est à présent annoncé en 2022. Une date à laquelle plusieurs autres véritables lanceurs réutilisables seront à priori déjà en service.

Source : CNES
10
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top