Virgin Galactic et Hedosophia fusionnent et font une entrée en Bourse historique

28 octobre 2019 à 11h02
0
virgin-galactic-space.jpg
© Business Wire

La fusion va permettre de créer la première société de vols spatiaux habités commerciaux cotée sur le marché boursier.

Cette semaine, Virgin Galactic, qui a récemment accueilli un nouvel investisseur de choix, en la personne de Boeing, va franchir un cap important dans son évolution. La société aérospatiale a officialisé samedi, avoir fusionné avec Social Capital Hedosophia, une holding habituée des processus de fusion et d'acquisition. Par cette opération, la firme fondée par Richard Branson est renommée Virgin Galactic Holdings et est introduite en Bourse ce lundi 28 octobre à New York. Il s'agit d'une première pour une entreprise proposant des vols spatiaux touristiques. Il sera désormais possible d'acheter un morceau du tourisme spatial.

La compagnie se rapproche plus que jamais de son objectif de départ

Quinze ans après sa création (2004), Virgin Galactic est en train de toucher du doigt son objectif initial de programmer et réaliser la toute première virée spatiale touristique. Grâce à l'entrée à la Bourse new-yorkaise, les délais fixés par Richard Branson pourraient bien être respectés. L'entrepreneur mise toujours sur un vol commercial autour de mi-2020.


« Je considère que VG est idéalement placée pour capitaliser sur le marché spatial commercial à croissance rapide de plusieurs milliards de dollars et, au final, ouvrir l'espace à des milliers de nouveaux astronautes. Aujourd'hui, nous avons accompli une mission, et, en ouvrant l'espace à un nombre toujours croissant de futurs astronautes, nous tournons nos regards vers l'avenir », a déclaré le fondateur de Virgin Galactic.

Après l'annonce de la fusion, Virgin Galactic a reçu plus de 450 millions de dollars de recettes primaires. Le 25 octobre, sa capitalisation boursière virtuelle grimpait à 2,3 milliards de dollars. Les actionnaires de Virgin Galactic conserveront 59 % des parts de la nouvelle holding, présidée par George Whitesides, jusque-là CEO de la société d'origine.

Virgin Galactic pourrait prendre l'ascendant sur le marché des vols spatiaux commerciaux habités

La firme construit ses véhicules spatiaux en Californie, à Mojave, via sa filiale The Spacechip Company, qui a de son côté basé ses opérations sur le Spaceport America au Nouveau-Mexique, le tout premier spatioport grand public.


Virgin Galactic a déjà enregistré plus de 600 réservations, dans 60 pays, pour un total de 80 millions de dollars de recettes déjà collectées, sur les 200 millions de dollars attendus, si l'on en croit la société. Notons que le prix du billet, lui, coûterait 250 000 dollars. Et sans surprise, Richard Branson sera l'un des six premiers touristes à s'envoler à quelque 83 kilomètres d'altitude, à bord de son SpaceShipTwo.

Avec cette fusion, Virgin Galactic, pourtant la dernière à avoir réussi un vol suborbital (c'était en décembre 2018), pourrait supplanter ses deux principales concurrentes, SpaceX et Blue Origin.

Source : Communiqué de presse
Modifié le 28/10/2019 à 11h38
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Un vaste trou s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
scroll top