Boeing investit 20 millions dans Virgin Galactic

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
09 octobre 2019 à 17h33
0
Virgin Galactic espace terre
L'avion suborbital VSS Unity de Virgin Galactic

Avec l'annonce de sa prochaine introduction en bourse, Virgin Galactic, célèbre pour son projet d'avion de tourisme suborbital, deviendra une entreprise publique. Boeing en profite et annonce un achat de 20 millions de dollars de parts, avant même le début des vols commerciaux.

Virgin Galactic a le vent en poupe. Il y a quelques jours, l'entreprise annonçait un partenariat avec l'Armée de l'Air italienne, qui a été la première à lui acheter un vol parabolique, à venir en 2020, pour ses chercheurs et ses expériences. À présent c'est Boeing qui fait valoir ses engagements dans toutes les aventures spatiales habitées américaines, et annonce un achat de 20 millions de dollars de parts de Virgin Galactic, effectif dès que cette dernière sera sur le marché public. Cet investissement suit le rachat à hauteur de 49 % l'entreprise de Richard Branson par Social Capital Hedosophia, cet été, pour la coquette somme de 800 millions de dollars, en vue de former la première société de tourisme spatial cotée en Bourse.

Les comptes au vert, mais...

Malgré les investissements, les vols commerciaux de VSS Unity, le petit avion-fusée qui décolle suspendu sous l'aile de son avion porteur VMS-Eve, n'ont pas encore commencé. À terme, l'entreprise devrait proposer à ses clients des paraboles à plus de 80 km d'altitude, et environ cinq à sept minutes d'impesanteur une fois le moteur éteint. Une prouesse que Virgin Galactic n'a pour l'instant atteint que deux fois au cours de ses campagnes d'essais, en décembre 2018 et février 2019 (ce dernier vol embarquait une première passagère-test, la responsable de l'entraînement des astronautes de Virgin Galactic Beth Moses).

Depuis, la firme a dévoilé sa vision d'avenir, et déménage à petits pas ses activités depuis son siège, à Mojave (Californie), vers le SpacePort America, splendide complexe « astroportuaire » construit par les contribuables du Nouveau-Mexique pour Virgin Galactic dès 2012... Et malheureusement pratiquement désert depuis.

Les touristes attendent !

Selon les documents officiels de Virgin Galactic, les vols commerciaux doivent démarrer dès le début de l'année prochaine, après un ou deux essais supplémentaires de l'avion suborbital avec sa cabine enfin toute équipée. Il faudra ensuite trouver un rythme de croisière puisque l'entreprise espère réaliser pas moins de 16 vols en 2020, embarquant chacun quatre touristes à la « frontière de l'espace » (en tout cas sa définition américaine à 50 miles d'altitude) pour 250 000 dollars chacun.

Dans ce cadre, l'investissement de Boeing est une véritable marque de confiance, autant pour les choix techniques que pour le modèle économique à venir. Et peut-être une volonté de peser dans les décisions futures...

Source : Virgin Galactic
Modifié le 09/10/2019 à 17h33
8
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top