La sonde Solar Orbiter, qui va aller étudier notre Soleil, est en route pour Cap Canaveral

Grégoire Huvelin Contributeur
21 octobre 2019 à 12h21
0
Solar Orbiter

Après plusieurs années de tests au sein du centre d'essais de l'IABG, en Allemagne, la sonde spatiale Solar Orbiter, destinée à s'approcher à 42 millions de kilomètres du Soleil, est fin prête à traverser l'Atlantique pour rejoindre la base de lancement de Cap Canaveral, en Floride.

Un nouveau cycle s'achève pour la sonde Solar Orbiter. Fabriquée dans les usines d'Airbus, à Stevenage (environ 60 kilomètres au nord de Londres), puis testée durant plusieurs années au sein du centre d'essais de l'IABG, près de Munich en Allemagne, l'engin spatial susmentionné poursuit sa route du côté de la base de lancement de Cap Canaveral.

Décollage : février 2020

Instigatrice de cette mission aux côtés de la NASA, l'Agence spatiale européenne (ESA) a en effet déclaré apte Solar Orbiter à décoller à bord du lanceur américain Atlas V 411 dans les premières heures du 6 février 2020, peut-on lire dans un communiqué de presse officiel. Pour transférer cet imposant appareil, un cargo de l'entreprise ukrainienne Antonov a été réquisitionné pour le 31 octobre prochain.

Solar Orbiter

Plus concrètement, Solar Orbiter a subi toute une série de tests poussés au cours des dernières années, comme la « vérification des mécanismes de déploiement et sa capacité à résister aux vibrations du décollage ». Des expérimentations liées aux températures extrêmes ont également eu lieu, en raison de sa future « proximité » avec le Soleil : 42 millions de kilomètres.


Quels objectifs ?

Car oui, cette sonde spatiale a pour objectif de se rapprocher au plus près de notre étoile lors d'un itinéraire elliptique soigneusement établi par les scientifiques du projet. Des températures supérieures à 500 degrés, mais aussi inférieures à 180 degrés, feront ainsi partie de son quotidien. L'objectif étant d'en savoir plus sur la connexion Terre-Soleil et de mieux comprendre le lien entre l'activité de notre naine jaune et les tempêtes solaires.

« Solar Orbiter est créé pour répondre à l'une des plus grandes questions scientifiques au sujet de notre étoile. Ses données nous permettront de mieux protéger notre planète des défis globaux en lien avec la météo spatiale », a déclaré Günther Hasinger, Directeur des Sciences au sein de l'ESA.

Nul doute que son activité dans notre système solaire sera scrutée de très près par l'agence européenne et sa consœur américaine.




Source : ESA
Modifié le 21/10/2019 à 12h41
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top