Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes

11 octobre 2019 à 17h10
0
planète exoplanète vue d'artiste exo

Le scientifique suisse, Michel Mayor, récent lauréat du prix Nobel de physique, a tenu à battre en brèche une idée qu'il considère comme saugrenue. Selon lui, les êtres humains ne pourront pas coloniser d'autres planètes, même si la Terre devient hostile à la vie, à cause de la distance nous séparant de ces astres.

Mardi dernier, le prix Nobel de physique 2019 était attribué à un cosmologiste américain et à deux astrophysiciens suisses. Les deux astronomes, Michel Mayor et Didier Queloz, ont été récompensés pour avoir découvert la première exoplanète, en 1995.

Un trajet de plusieurs centaines de milliers d'années

Depuis cet événement, 4 000 autres objets célestes de ce type ont été repérés, et certains d'entre eux pourraient avoir un environnement adapté à la vie (sans que cela soit, pour l'heure, avéré). Il n'en fallait pas plus pour voir surgir une théorie selon laquelle l'une de ces planètes lointaines pourrait servir de « Terre de secours », dans le cas où la nôtre deviendrait suffocante.

Mais vous pouvez défaire vos bagages, car Michel Mayor s'inscrit en faux contre cette idée. En marge d'une conférence près de Madrid, il a déclaré : « C'est totalement fou ». Selon lui, le problème ne vient pas de la constitution de ces exoplanètes, mais du temps qu'il faudrait pour les atteindre. Et ce, même dans l'hypothèse « optimiste » où l'une d'entre elles se situerait « à quelques dizaines d'années-lumière, ce qui n'est pas beaucoup ». Dans ce cas, le voyage durerait « quelques centaines de millions de jours, avec les moyens à notre disposition aujourd'hui ».


Pas (encore) de réponse au sujet de la vie extraterrestre

Pour le scientifique, il n'y a donc pas d'alternative, il faut « prendre soin de notre planète, elle est très belle et toujours tout à fait accueillante ».

L'objet de ses recherches n'était donc pas de trouver une nouvelle terre d'accueil pour l'humanité, mais plutôt de savoir s'il existait d'autres mondes dans l'Univers. De plus, étudier des corps célestes ressemblant à la Terre peut nous permettre de mieux comprendre l'origine et le fonctionnement de notre planète.


Quant à la question de la présence de la vie sur ces exoplanètes, Michel Mayor avoue ne pas pouvoir y répondre. Pour lui, ce sera à la « prochaine génération » de concevoir les techniques permettant de résoudre ce mystère. Et également de trouver un moyen de voyager (beaucoup) plus vite ?

Source : Phys.org
30
28
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top