Le premier robot anglais sur la Lune aura des pattes !

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
10 octobre 2019 à 17h57
0
SpaceBit Robot
Le "rover à pattes" de SpaceBit

La start-up SpaceBit a dévoilé ce 10 octobre le design de son robot lunaire. Grâce à un contrat avec Astrobotic, cet étrange « insecte de l'espace » devrait décoller en 2021. Il deviendra, à son atterrissage, le premier véhicule lunaire anglais.

SpaceBit, dont le siège est basé à Londres, n'a pas raté l'opportunité d'aller sur la Lune ! En mai dernier, la NASA annonçait les premiers contrats de son initiative CLPS (Commercial Lunar Payload Services) pour que des entreprises américaines embarquent des charges utiles de l'agence sur le sol lunaire. L'entreprise Astrobotic était l'une des trois « gagnantes » de ces premières signatures, avec un chèque de presque 80 millions de dollars de la NASA.

L'atterrisseur, qui s'appellera Peregrine, embarquera 14 instruments de l'agence américaine sur la Lune, mais aussi 14 charges utiles de « partenaires », dont certains sont étrangers. SpaceBit fait donc partie de sa sélection, avec un robot aussi excitant que futuriste, que la start-up décrit comme « un rover à pattes ».

Il marche, il marche...

Avec une masse de seulement 1,3 kg, le robot de SpaceBit sera potentiellement le plus petit véhicule ayant jamais opéré sur la Lune. Il ne nécessite que deux petits panneaux solaires pour fonctionner grâce à un design « basse énergie », même s'il devrait marcher jusqu'à plus de 10 mètres de Peregrine, tout en communiquant avec l'atterrisseur, en transmettant des images à haute résolution et une carte du terrain obtenue avec son capteur Lidar.

Tous vers la Lune !

La mission décollera de Cap Canaveral sur le tout nouveau lanceur Vulcan d'ULA au troisième trimestre 2021. On ne sait pas encore si Peregrine partira directement en orbite lunaire ou prendra quelques semaines pour y arriver comme Beresheet ou la mission indienne Chandrayaan-2 en 2019.

Il faudra souhaiter plus de succès que ces deux dernières, qui se sont écrasées à la surface... S'il réussit à se poser, Peregrine passera ensuite au déploiement, et le P.-D.G. d'Astrobotic déclarait ce matin : « Ça va être un sacré spectacle [ ... ] parce qu'on aura plusieurs petits rovers qui vont rouler et marcher et ramper et qui prendront beaucoup de photos et de données ! ».

Un spectacle que nous attendons avec impatience.

Source : NewScientist
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1
gwlegion
juste une grossierre erreur …<br /> quand on veut faire fiable, on fait simple !<br /> et les robot arachnides de ce type, c’est juste un plaie a faire marcher …<br /> sans compter la regolite qui vas venir se coller dans les nombreux moteurs necessaire a ce genre de systemes, et entraver leur fonctionnement …<br /> Encore, si c’etais indispensable… mais globalement, les roues sont flis fiables, flus rapides, et moins cheres … probablement plus legeres aussi …<br /> que des inconveignant, pour aucune qualité
ebottlaender
Rhalala c’était sous leurs yeux et ils n’y ont pas pensé <br /> (je pense qu’il s’agit d’un choix réfléchi)
gwlegion
je veux bien… mais pourquoi ?<br /> j’y vois plein d’inconveignant, et aucun avantage…
lithium
faire un test de faisabilité en conditions réelles par exemple ?<br /> Certaines manœuvres compliquées avec des roues deviennent plus simples avec des pattes comme franchir un obstacle plus grand que le véhicule, ou se redresser même en cas de renversement sur le dos
ebottlaender
Déjà selon eux, il peut sauter. Et ensuite, à cause des propriétés du régolite, les fortes pentes sont super difficiles à gérer. Peut-être qu’ils se sont dit qu’il évoluerait mieux dans ce genre de conditions !<br /> Dans tous les cas, attendons de voir comment il se débrouille avant de critiquer (si déjà il arrive jusqu’à la lune en un seul morceau…)
gwlegion
vu le prix du kilo en orbite, si on doit faire des test, on les faits au sol avec des materiaux synthetiques …<br /> on s’amuse pas a faire de test sur la lune …<br /> quand a franchir des obstacle … ben sur la lune, y’a pas grand chose coté obtacle … on peut facilement passer a coté des cailloux trop gros …<br /> quand au problemes de renversement, si un rover se renverse, c’est qu’a la base il etais mal concu …<br /> curiosité sur mars depuis des années, n’a jamais eté mis en defaut …
gwlegion
ben encore une fois, si vraiment, la regolite presentes de problemes d’adherance, tu cherche a ameliorer celle ci… en augmentant la surface de contact.<br /> du coup … les pattes facon araignée, ca aide pas , bien au contraire …<br /> non … toujours pas convaincu.

Derniers actualités

Intel présente ses nouveaux NUC Pro
Ce chargeur à induction de chez Samsung est GRATUIT
BMW va adopter le même format de batteries que Tesla
Amazon Prime Video s'offre un coup de jeune bien mérité sur les Freebox
Realme lance son 9i 5G au rapport prix-performances bluffant, mais arrivera-t-il en France ?
Mettez Chrome à jour tout de suite pour corriger une faille zero-day exploitée
Quelle puce dans quel iPhone 15 ? A16 ou A17 ? Les choses se précisent
Cet étonnant robot est animé par un Raspberry Pi, mais est loin d'être low-cost
Le Core i9-13900K Raptor Lake d'Intel aurait un mode
Intel Arc A580 : sur Ashes of the Singularity, la carte graphique est au niveau d'une RTX 3050
Haut de page