Une étude démontre qu'il y a de l'eau sous la surface de la Lune... mais plus pour longtemps

Matthieu Legouge Contributeur
22 avril 2019 à 14h25
0
Lune

Parue dans la revue Nature Geoscience, cette étude nous en dit un peu plus sur le cycle de l'eau lunaire. On y apprend surtout que l'eau pourrait être présente en quantité et depuis des milliards d'années sous la surface de la Lune.

Si la Lune a longtemps été considérée comme un caillou tout sec, de nombreuses missions et études ont pu démontrer ces dernières années que ce n'était pas le cas. Alors que la NASA a confirmé la présence d'eau solide aux deux pôles grâce aux données collectées par la mission Chandrayaan-1, puis est plus récemment parvenue à détecter des particules d'eau dans la fine atmosphère de la Lune avec les missions LCROSS et LRO, on en sait maintenant un peu plus sur le cycle de l'eau lunaire avec cette nouvelle étude réalisée par des chercheurs de la NASA et de différentes universités.

Des molécules d'eau qui « se perdent dans l'espace »


Selon cette nouvelle étude, la surface lunaire serait composée d'une couche de sol desséchée de plusieurs centimètres, en dessous de laquelle se trouverait « un sol uniformément hydraté », signe que la Lune perd petit à petit l'eau qui lui a été livrée il y a fort longtemps ou qui était présente lors de sa formation.

Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont utilisé les données du spectromètre de masse NMS (Neutral Mass Spectrometer) ainsi que de l'instrument LDEX (Lunar Dust Experiment) qui faisaient tous deux partis de la mission Lunar Atmosphere and Dust Environment Explorer, ou plus simplement LADEE, mission qui s'est achevée en 2014.

743 mesures réalisées pour identifier le phénomène


La formation d'eau solide aux pôles est désormais assez bien comprise grâce aux observations successives de Cassini, Deep Impact, Chandrayaan-1, ainsi qu'avec le spectromètre Lunar Prospector Neutron (LPNS). Ces différentes missions ont permis de mettre en évidence la présence d'un cycle de l'eau sur la Lune, notamment grâce aux impacts de météorites qui contiennent des minéraux hydratés, comme c'est le cas de certaines chondrites, mais aussi grâce à l'intense flux de particules provenant du vent solaire qui apporte probablement l'hydrogène nécessaire à la réduction de l'oxyde de fer (FeO) dans le sol, libérant ainsi de précieuses molécules d'eau.

D'après les 743 mesures réalisées par l'instrument NMS sur des altitudes comprises entre 20 et 100 km, certaines périodes sont plus propices que d'autres pour que les molécules d'eau rejoignent l'exosphère et se perdent dans l'espace. Les chercheurs estiment en effet que les épisodes intenses d'impacts de météorites, par exemple lors des Géminides, déclenchent des fluctuations sur l'abondance des molécules d'eau libérées dans l'exosphère, ce qui fournit « des informations sur la nature des météoroïdes qui ont déclenché le rejet d'eau dans l'exosphère, et sur la nature du réservoir qui a préalablement séquestré l'eau ».

Cycle de l'eau lunaire

Un réservoir d'eau profondément enfoui sous la surface lunaire ?


Ils estiment en outre que de nombreux météores sont capables de percer la couche desséchée présente à la surface de la Lune, excavant ainsi des sols plus profonds qui sont quant à eux hydratés.

Comme nous pouvons le voir sur le schéma ci-dessus, le vent solaire serait la seule source exogène qui permet de produire de l'hydrogène. L'eau synthétisée se diffuserait alors verticalement en étant piégée dans la couche hydratée ou perdue à la surface. Ainsi, pour maintenir la perte en eau résultant des impacts de météorites, la couche hydratée doit être reconstituée par un (hypothétique) réservoir d'eau plus profond.

Cette étude tend à démontrer que la Lune pourrait renfermer de plus grandes quantités d'eau que ce que l'on pensait à présent. En outre, elle prouve que l'eau est présente sur la Lune depuis bien longtemps, si ce n'est depuis sa formation !

Source : Nature Geoscience
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top