Le rover européen qui va participer à ExoMars 2020 a un petit nom : Rosalind Franklin

Matthieu Legouge Contributeur
15 février 2019 à 11h57
0
rover exomars

Le rover du programme ExoMars, développé par l'Agence spatiale européenne (ESA), porte désormais un petit nom : celui de Rosalind Franklin, la chimiste britannique dont les travaux et les célèbres clichés aux rayons X ont notamment permis la découverte de la structure à double hélice de l'ADN.

On connaît désormais le nom du rover du programme ExoMars, dont le principal objectif scientifique sera de rechercher des traces, passées ou présentes, de vie sur Mars.

Un nom choisi dans le cadre d'un concours


Sélectionné parmi plus de 36 000 propositions formulées dans le cadre d'un concours organisé par l'ESA, c'est le nom de Rosalind Franklin qui a finalement été retenu et dévoilé il y a quelques jours, à Stevenage en Angleterre, sur le site d'Airbus où il a été construit.



Le premier rover à porter le nom d'une scientifique


Un bel hommage à la physico-chimiste britannique née en 1920, dont les travaux n'ont été reconnus qu'à titre posthume. Ce sont en effet ses célèbres clichés obtenus par cristallographie à rayons X (notamment la « Photo 51 » ci-dessous) qui ont permis d'identifier la structure à double hélice de l'acide désoxyribonucléique, mieux connu sous le nom d'ADN.

La chercheuse quittera ce monde malheureusement de manière assez subite, puisqu'elle meurt à l'âge de 37 ans, en 1958, des suites d'un cancer de l'ovaire dont l'origine soupçonnée serait une surexposition aux rayons X lors de ses recherches.

photo-51-diffraction-pattern-D-DNA-double-helix-e1549912886238.png
Nommée « Photo 51 », cette célèbre image obtenue par diffraction des rayons X en 1952 a été déterminante pour identifier la structure à double hélice de l'ADN

Ce n'est qu'un peu plus tard, en 1962, que James Watson, Francis Crick et Maurice Wilkins recevront le prix Nobel pour des travaux qui étaient toutefois basés sur les expérimentations et les résultats de recherche de Rosalind Franklin, sans même que ces derniers ne prennent la peine de la citer. Elle a bien entendu reçu de nombreux prix à titre posthume depuis et Maurice Wilkins, l'un de ses anciens collègues, a par ailleurs reconnu qu'elle a beaucoup aidé les premières recherches sur l'ADN.

Le rover Rosalind Franklin à la poursuite de la vie sur Mars


Le rover martien sera le premier astromobile à porter le nom d'une femme scientifique, un nom d'une pertinence assez juste puisque la mission du rover consistera à rechercher des traces de composés organiques et de bio-signatures à la surface de Mars, mais aussi en profondeur, puisqu'il sera capable de forer jusqu'à deux mètres pour y prélever des échantillons. Jan Woerner, Directeur général de l'ESA, a par ailleurs déclaré : « Ce nom nous rappelle que l'exploration est dans les gènes humains. La science est dans notre ADN et dans tout ce que nous faisons à l'ESA. Le rover Rosalind capture cet esprit et nous transporte tous au cœur de l'exploration spatiale ».

Le rover Rosalind Franklin devrait quitter la Terre à destination de Mars en 2020 avec l'aide de l'Agence spatiale russe Roscosmos. Si tout se passe comme prévu, le rover de l'ESA se posera sur Mars en avril 2021. Consultez notre article dédié pour tout savoir de cette ambitieuse mission.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top