Orbex, start-up britannique, dévoile le plus gros moteur de fusée en impression 3D

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
14 février 2019 à 21h55
0
Orbex - Prime
© Orbex

La start-up britannique spécialisée dans l'aérospatiale vient de présenter, le 7 février 2019, son lanceur léger nommé Prime et équipé du plus grand moteur de fusée obtenu grâce à la fabrication additive à ce jour.

Une technologie qui présente bien des avantages

Dévoilé il y a peu à l'occasion de l'inauguration de son nouveau siège social à Forres en Écosse, le deuxième étage de son lanceur Prime présente des caractéristiques remarquables puisqu'il est équipé du « plus grand moteur de fusée au monde imprimé en 3D ». Grâce à sa collaboration avec SLM Solutions - une entreprise d'impression 3D spécialisée dans les pièces métalliques - Orbex est parvenu à mettre au point un moteur fabriqué en une seule pièce à l'aide d'un superalliage et sans aucun joint.

Les caractéristiques techniques permettant à cette petite fusée (19 m de haut pour 1.3 m de diamètre) d'être innovante ne s'arrêtent pas là. Orbex a en effet indiqué que le second étage de Prime a été réalisé avec un matériau composite de fibre de carbone et d'aluminium, ce qui lui permettrait d'être « 30 % plus légère et 20 % plus performante » que des engins de taille similaire. En outre, la conception du moteur permettrait également de rendre l'ensemble bien plus résistant, comme le précise Orbex : " L'absence de soudure ou d'assemblage signifie également que la fusée pourrait mieux résister aux fluctuations extrêmes de la température et de la pression."

Orbex Prime
© Orbex

Ce surprenant moteur sera également le premier à être conçu pour fonctionner avec du biopropane, comme l'explique le PDG d'Orbex à nos confrères de Digital Trends : "L'autre grand pas en avant avec ce moteur de fusée est qu'il s'agit du premier moteur de fusée commercial conçu pour fonctionner avec le biopropane, un carburant renouvelable et à combustion propre."

Une première mission pour 2021

Conçu pour la mise en orbite de petit satellite, Prime s'est déjà vu sollicité par plusieurs clients et le lancement inaugural devrait être réalisé en 2021 pour le compte de Surrey Satellite Technology Ltd. (SSTL), qui n'est autre que le premier fabricant mondial de petits satellites.

Astrocast SA, une start-up suisse, a également choisi Orbex pour effectuer le lancement de sa constellation de 64 nanosatellites qui lui permettront de mettre en place un réseau IoT au-dessus de nos têtes. Le premier lancement pour Astrocast SA est prévu pour 2023 avec une charge utile de 10 nanosatellites.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Tout le monde peut maintenant créer et proposer sa skill Alexa
Google Maps va arrêter d'enregistrer votre historique de déplacement par défaut
Peugeot e-Legend : le concept électrique prometteur et alléchant tombe à l'eau
RGPD : Netflix enregistre vos choix dans Black Mirror Bandersnatch
Directive Copyright : le vote final attendu en mars ou avril
MyFitnessPal, Dubsmash : 620 millions de comptes hackés mis en vente sur le Dark Web
Audica, le nouveau jeu VR des créateurs de Guitar Hero se paie un trailer
(Encore) un nouveau service de partage de trottinettes électriques à Paris et Lyon
VISION iV : Skoda dévoile un nouveau véhicule électrique au look agressif
Haut de page