Exploiter des minerais célestes pourrait rapporter des milliards d'ici 2045

30 décembre 2018 à 19h34
20
minerai céleste.jpg

Une étude révèle que l'exploitation de minerais célestes pourrait générer un chiffre d'affaires colossal et créer des centaines de milliers d'emplois à temps plein ces prochaines décennies.

Et si l'exploitation minière des corps célestes constituait l'avenir de l'économie mondiale ? C'est un peu exagéré à la lecture, mais c'est ce que sous-entend un rapport du cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC) relayé par Le Temps. Une telle activité pourrait en effet générer entre 73 et 170 milliards d'euros de chiffre d'affaires et contribuer à la création de nombreux emplois, dont PwC estime le nombre entre 845 000 et 1,8 million d'ici 2045.

Sur Terre, plusieurs secteurs majeurs se frotteraient les mains

Selon les géologues, les astéroïdes regorgeraient de minerais comme le fer, le nickel et d'autres métaux, dans des proportions naturellement bien plus grandes que celles sur Terre, qui serait moins dépendante de ses propres ressources. Sans oublier l'eau. Alors forcément, beaucoup pourraient en profiter sur notre planète, comme l'industrie automobile, les géants de l'électronique ou même la médecine. Mais pas que. Ces ressources pourraient également être utiles à la mise en place et au lancement de missions spatiales de longue durée vers des planètes lointaines.

« Un tel développement va se produire, la seule incertitude est le timing », reconnaît Mathias Link, Directeur des affaires internationales au sein de la Luxembourg Space Agency. Le rapport du cabinet PwC se base sur un agenda assez large de missions spatiales menées à la fois par des acteurs publics et privés jusqu'en 2045. Il serait en tout cas dommage de se priver de ce que l'espace a à nous offrir. La Jaxa, l'agence spatiale japonaise, a posé deux rovers sur l'astéroïde Ryugu en septembre dernier, attestant que le corps céleste renfermerait pour plus de 80 millions de dollars de minerais.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
0
ariakas
et la notion de radiation, ça en est où ?
yvesl
que le pognon qui compte…
Oncle_Picsou
80 millions de dollars de minerai, c’est des cacahuètes en comparaison du coût de la récupération de ces ressources. Bizarre cet article ^^
molotofmezcal
S’il y a un t’elle exploitation y a des chance que ce soit 100% automatisé de toute façon, ça réduit le problème.
JulienBache
Et comment on le ramène sur Terre ?
Kaggan
Dans les ceintures de Van Allen, vu qu’on en parle souvent, les astronautes subissent moins de radiation qu’un travailleur du nucléaire. Apollo 14, la plus touchée, n’a quasiment rien reçu.<br /> Avec les technologies actuelles, t’inquiète que les radiation c’est géré facilement.
Fulmlmetal
Visiblement des pseudo experts qui parlent d’un domaine qu’ils ne connaissent pas.<br /> Exploiter ces ressources coutera surement plus cher que ça n’en rapportera, ou alors le prix de la tonne sera telle que ce ne sera pas interessant et le recyclage sur Terre sera plus rentable.<br /> Il faudra des vaisseaux géants pour en extraire des milliers de tonnes, il faudra des milliards de $ pour le carburant, ça prendra des années, et bien entendu il ne sera pas envisageable de les ramener sur Terre, ça ne pourra etre exploité que pour de la construction dans l’espace (station, vaisseaux, bases).<br /> Bref, l’avenir sera effectivement dans l’exploitation minière dans l’espace mais surement pas pour 2045. Au mieux ce sera dans un demi siècle et encore je n’y crois pas une seconde. Il y a encore suffisamment de ressource sur Terre (à extraire et dan sle recyclage) pour etre tranquille un bon siecle. Le prix des minerai de l’espace sera très très élevé, donc ce sera rentable que lorsqu’on aura vidé la Terre de ses ressources.
arises
“EnPhilae” aux frais des Européens…<br /> …pour, les origines de l’homme lol…
ASUSORNOT
Aller chercher de l’eau et du fer sur des astéroides quand la terre en regorge ? Vous fumez quoi à la rédaction ? Dommage de ruiner un article potentiellement intéressant avec de tels exemples…
Bratak67
Trop tard …<br /> BFMTV<br /> Une étude prévoit la fin de la civilisation humaine pour 2040<br /> Une étude publiée par une université britannique prédit un effondrement de nos sociétés aux alentours de 2040. Les annonces alarmistes en tout genre sont désormais monnaie courante mais prouvent une chose: si rien n'est fait, l'avenir est sombre.<br /> et la seconde étude est plus crédible que le présent article …
J_P_M
Une idée d’une rare stupidité !
fawaz
Effondrement de notre civilisation ne signifie pas la fin du genre humain. La civilasation romaine a disparu, ça se traduit par la fin d’un modèle économique, un retour en arrière, une baisse démographique. Le “si on ne fait rien” m’interpelle. A priori c’est déjà trop tard pour de nombreux scientifiques mais les pays européens seront touchés en dernier. Ça va être “sport” pour nos enfants.<br /> Concernant l’article, il faut jouer à KSP pour comprendre que notre salut ne viendra jamais de l’espace.
Fodger
Oui, et le problème c’est que nous sommes gouvernés par des crétins intéressés. Ils n’ont aucune vision “universelle”, l’idée d’un tout.
leulapin
100% d’accord, la seule chose qui rendrait possible une telle exploitation à court terme serait une rupture technologique qui permettrait de s’affranchir de la gravité terrestre et donc d’envoyer des millions de tonnes de matériel minier dans l’espace…<br /> Sans cela il faut concevoir de zéro des composants industriels super légers et économes en énergie qui permettent de miner, forer, travailler les matériaux en extra terrestre. Je doute même que ce soit physiquement possible, sur terre ça l’est parce qu’on a des énergies fossiles principalement et un peu le nucléaire.<br /> Autant dire qu’on est au delà de la maitrise du feu niveau progrès technique nécessaire, on est dans de la pure fiction.
Fulmlmetal
Visiblement certains centre de recherche ou d’experts sont prêt à tout pour faire parler d’eux.<br /> Evidemment que cette étude est bidon, c’est juste pur faire le buzz et un gros coup de comm.<br /> Par contre si je ne crois pas à une foin je pense qu’il y aura un effondrement par l’obscurantisme que l’islam va imposer au monde petit à petit et on en voit déja les prémisses depuis une décennie avec la montée de l’intégrisme religieux islamistes et son incroyable extension.<br /> Bref pour moi la civilisation humaine ne disparaitra pas, c’est la liberté au sens que nous la connaissons aujourd’hui qui disparaitra pour un retour vers un obscurantisme religieux agressif et intolérant.
obyoneone
des “ceinturiens” exploiteront le minerai et mars sera en guerre contre la terre
patriceapi
Je crois que l’avenir des ressources en minerais passera par une exploitation spatiale des ressources.<br /> Certes, il serait infiniment moins coûteux de beaucoup mieux maîtriser ses besoins en ressources, de recycler un maximum ce que l’on gaspille.<br /> Mais dans un avenir à moyen terme, si le coût des voyages spatiaux diminue (ce qui me semble envisageable), que la technique progresse (ce qui me semble aussi réaliste), des astéroïdes riches en métaux rares et donc précieux (qui contrairement à ce qu’il s’est passé sur la Terre en formation n’ont pas plongé au centre vers le noyaux terrestre) seront un gisement économiquement viable.<br /> Après ce n’est que mon avis, pas une affirmation de (pseudo) expert…
draast
Si il y a beaucoup de minerai ça fera baisser son prix…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Bientôt des écrans incurvés pour tous les smartphones Samsung ?
Les TV Samsung pourront accéder à vos appareils connectés à distance à partir de 2019
Amazon et Google bientôt concurrents de la vente en ligne ?
Feelreal veut ajouter des odeurs à la VR (beurk)
Microsoft travaillerait sur un connecteur USB Type-C magnétique
Malgré les critiques, Fallout 76 s'est plutôt bien vendu
🔥 Bon plan : Forfait Free mobile 50Go à 8,99€ jusqu'au 1er janvier 2019
Doomba : ou comment créer un niveau de Doom, avec un aspirateur Roomba
Apple devra faire fabriquer ses iPhone haut de gamme en Inde
Haut de page