Hubble pourrait être à nouveau opérationnel très bientôt

Matthieu Legouge
Expert Hardware
24 octobre 2018 à 15h25
0
Hubble_01

Hubble, le télescope spatial lancé en 1990, pourrait bientôt reprendre du service. La NASA a en effet annoncé avoir déployé des efforts considérables pour mettre fin au dysfonctionnement du télescope placé en « safe mode » depuis le 5 octobre.

La NASA mise sur un gyroscope de secours, inutilisé depuis plus de 7 ans

Bonne nouvelle pour l'observation spatiale, après avoir connu une série de déboires depuis le 5 octobre, Hubble pourrait redevenir opérationnel très prochainement.

Dans une mise à jour daté du 22 octobre, la NASA a annoncé avoir réussi à remettre en bon état de marche le gyroscope de secours du télescope. L'appareil nommé « Wicky » était en effet à l'arrêt depuis plus de sept ans lorsqu'il a été sollicité le 5 octobre en raison du placement du télescope en « mode sans échec », il était alors inutilisable, car il renvoyait des données de rotation erronées, beaucoup trop élevées.

Après avoir programmé de nombreuses manœuvres et réalisé une série d'essais, l'agence spatiale est parvenue à corriger le problème et à réinitialiser le gyroscope de secours, qui calcule à présent des taux de rotation corrects.

Les gyroscopes sont en effet constitués de roues en rotation qui fonctionnent à une vitesse de 19 200 tours par minute dans un cylindre scellé, en suspension dans un fluide épais. L'électricité est acheminée vers le moteur grâce à des câbles ultra-fins (de l'épaisseur d'un cheveu) immergés dans le liquide. C'est grâce aux légers mouvements de l'axe de la roue que l'ordinateur de Hubble est ensuite capable de calculer et de contrôler son orientation, soit pour passer d'une cible à une autre, soit pour se verrouiller avec précision sur une cible.

Hubble va mieux, mais pour combien de temps ?

Comme nous vous le précisions dans le précèdent article, Hubble est capable de fonctionner à pleine capacité avec seulement trois de ses six gyroscopes. Lors de la défaillance du 5 octobre, deux d'entre eux étaient déjà hors ligne, ramenant à trois le nombre de gyroscopes en bon état de fonctionnement, en tenant compte du gyroscope de secours, inutilisés depuis 7 ans. C'est donc un véritable petit exploit qu'à réalisé la NASA ici.

Dans l'impossibilité de se rendre sur place pour effectuer des réparations depuis que le programme de navette spatiale est arrêté, l'agence spatiale est contrainte d'agir depuis la terre ferme, avec l'inquiétude constante qu'un jour elle puisse perdre définitivement un des plus grands observatoires en orbite à l'heure actuelle.


Plusieurs séries de tests sont encore nécessaires pour évaluer les performances du gyroscope Wicky, la NASA explique : "Une fois que ces tests d'ingénierie seront terminés, Hubble devrait revenir à ses opérations scientifiques normales".

En attendant le lancement du télescope James Webb qui a déjà été repoussé plusieurs fois, Hubble reste indispensable pour l'observation de l'Univers.

5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Faire des déchets nucléaires des batteries diamants ultra autonomes, une promesse qui donne espoir
Dune : le film de Denis Villeneuve sortirait le 23 décembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top