Hubble pourrait être à nouveau opérationnel très bientôt

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
24 octobre 2018 à 15h25
0
Hubble_01

Hubble, le télescope spatial lancé en 1990, pourrait bientôt reprendre du service. La NASA a en effet annoncé avoir déployé des efforts considérables pour mettre fin au dysfonctionnement du télescope placé en « safe mode » depuis le 5 octobre.

La NASA mise sur un gyroscope de secours, inutilisé depuis plus de 7 ans

Bonne nouvelle pour l'observation spatiale, après avoir connu une série de déboires depuis le 5 octobre, Hubble pourrait redevenir opérationnel très prochainement.

Dans une mise à jour daté du 22 octobre, la NASA a annoncé avoir réussi à remettre en bon état de marche le gyroscope de secours du télescope. L'appareil nommé « Wicky » était en effet à l'arrêt depuis plus de sept ans lorsqu'il a été sollicité le 5 octobre en raison du placement du télescope en « mode sans échec », il était alors inutilisable, car il renvoyait des données de rotation erronées, beaucoup trop élevées.

Après avoir programmé de nombreuses manœuvres et réalisé une série d'essais, l'agence spatiale est parvenue à corriger le problème et à réinitialiser le gyroscope de secours, qui calcule à présent des taux de rotation corrects.

Les gyroscopes sont en effet constitués de roues en rotation qui fonctionnent à une vitesse de 19 200 tours par minute dans un cylindre scellé, en suspension dans un fluide épais. L'électricité est acheminée vers le moteur grâce à des câbles ultra-fins (de l'épaisseur d'un cheveu) immergés dans le liquide. C'est grâce aux légers mouvements de l'axe de la roue que l'ordinateur de Hubble est ensuite capable de calculer et de contrôler son orientation, soit pour passer d'une cible à une autre, soit pour se verrouiller avec précision sur une cible.

Hubble va mieux, mais pour combien de temps ?

Comme nous vous le précisions dans le précèdent article, Hubble est capable de fonctionner à pleine capacité avec seulement trois de ses six gyroscopes. Lors de la défaillance du 5 octobre, deux d'entre eux étaient déjà hors ligne, ramenant à trois le nombre de gyroscopes en bon état de fonctionnement, en tenant compte du gyroscope de secours, inutilisés depuis 7 ans. C'est donc un véritable petit exploit qu'à réalisé la NASA ici.

Dans l'impossibilité de se rendre sur place pour effectuer des réparations depuis que le programme de navette spatiale est arrêté, l'agence spatiale est contrainte d'agir depuis la terre ferme, avec l'inquiétude constante qu'un jour elle puisse perdre définitivement un des plus grands observatoires en orbite à l'heure actuelle.


Plusieurs séries de tests sont encore nécessaires pour évaluer les performances du gyroscope Wicky, la NASA explique : "Une fois que ces tests d'ingénierie seront terminés, Hubble devrait revenir à ses opérations scientifiques normales".

En attendant le lancement du télescope James Webb qui a déjà été repoussé plusieurs fois, Hubble reste indispensable pour l'observation de l'Univers.

5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
scroll top