Dans son gigantesque hall d'assemblage, le lanceur SLS de la NASA prend forme

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
28 juin 2021 à 17h17
6
SLS assemblage Artemis 1 © NASA/Kim Shiflett
Dans la cathédrale du VAB, un géant prend forme... Crédits NASA/Kim Shiflett

Après des années de retard, on a presque du mal à croire que cette vision est une réalité. Après l'arrivée de l'étage central de SLS, l'assemblage se poursuit dans le hall d'assemblage vertical du Centre Spatial Kennedy en Floride.

Pour le décollage, peut-être en novembre…

Le grand Légo spatial

Il avait fallu plus d'un an sur le site d'essais du centre spatial Stennis pour que la NASA puisse tester le futur étage central de sa fusée géante, le Space Launch System (SLS). En avril, ce dernier avait quitté la Louisiane pour la Floride, mais à son arrivée au bâtiment d'assemblage vertical (VAB) du Centre Spatial Kennedy, plusieurs semaines de vérifications et de petites réparations se sont enchaînées. En effet, l'étage (70 m de long) était plus accessible à l'horizontale. Mais depuis le début du mois, les choses sont devenues autrement plus spectaculaires. D'abord, l'étage central a été hissé à la verticale, puis transporté dans le Hall d'Assemblage numéro 2. Il y a rejoint les deux grands boosters auxiliaires à poudre, qui eux sont assemblés depuis le mois de février, et qui fourniront pratiquement 80 % de la poussée lors des premiers instants du vol Artemis 1 .

SLS assemblage Artemis 1 centre © NASA/Cory Huston
Prendre conscience des dimensions du bâtiment d'assemblage ! Crédits NASA/Cory Huston

Les équipes ont géré l'assemblage avec les boosters sans problème majeur, aussi les deux pièces suivantes de ce puzzle gigantesque ont rejoint le VAB à leur tour : l'adapteur structurel qui supporte le deuxième étage (LVSA) et le deuxième étage (ICPS) lui-même. Le LVSA est maintenant en place, et le lanceur commence à ressembler aux rendus… Dont les plus anciens ont déjà une décennie.

Cette fois, ce n'est plus un exercice

Si dans l'imaginaire commun, il suffit de placer les pièces, de serrer les écrous et de passer à la suite, l'assemblage actuel est en fait d'une étape cruciale qui a été extensivement répétée durant les années qui viennent de passer. Entre 2013 et 2017, le VAB a été adapté spécifiquement en vue d'accueillir SLS, en enlevant certains matériels qui dataient encore de l'époque Apollo.

SLS assemblage Artemis 1 ICPS © NASA/Kim Shiflett
Le 2è étage est déjà prêt pour être soulevé en place. Crédits NASA/Kim Shiflett

Dix plateformes rétractables et adaptables sont en place pour gérer toutes les opérations d'inspection et d'assemblage. Et pour ces dernières, les équipes ont testé les grues et les manipulations avec des maquettes structurelles (même forme, même masse), ainsi qu'avec la tour de lancement mobile. Cette dernière a d'ailleurs déjà effectué deux allers-retours jusqu'au site de lancement avec plusieurs tests depuis 2018.

Dans six mois, si tout va bien…

Le reste de l'assemblage devrait être complété cet été au mois d'août. Après le deuxième étage, il restera une pièce d'adaptation, puis le module Orion, qu'il faudra encore d'ici là recouvrir de son système d'évacuation d'urgence en vol (SAS). Une fois la fusée totalement assemblée, il faudra encore des tests électriques, puis un voyage vers le pas de tir pour une répétition générale attendue au début de l'automne… Avant le feu vert espéré pour un décollage en novembre, et un grand tour de la Lune sur trois semaines pour Orion. Mais il reste encore beaucoup d'étapes d'ici là !

Modifié le 28/06/2021 à 17h19
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Des milliards et des promesses, Jeff Bezos tente de récupérer son contrat lunaire avec la NASA
Galileo : un nouveau projet de recherche de signes de vie extraterrestre voit le jour à Harvard
L'Agence spatiale européenne continue de parier sur le petit lanceur Vega
Festival d'astéroïdes prévu pour la sonde Lucy, bientôt prête pour son décollage
La NASA choisit Falcon Heavy pour envoyer sa sonde Europa Clipper vers l’orbite
Boeing se prépare à un second vol d'essai de sa capsule Starliner en direction de l'ISS
La structure interne de Mars révèle ses secrets grâce à la mission Insight
Tourisme spatial : l'agence américaine de l’aviation modifie les conditions requises pour être qualifié d'astronaute
Le module Nauka arrive en orbite après une odyssée de presque trois décennies
Super Heavy, le plus gros booster de SpaceX, réussit ses premiers essais moteur
Haut de page