L'ESA attire un nombre record de candidatures pour devenir astronaute

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
23 juin 2021 à 11h00
13
ESA astronautes sélection 2021 poster © ESA
Il y a du monde sur "la voie pour l'espace" ! © ESA

Le 18 juin au soir, l'Agence spatiale européenne (ESA) clôturait la première phase de sa nouvelle sélection d'astronautes, avec la réception des dossiers de 22 589 candidats ! Une réussite avec plus du double de participants par rapport à l'édition précédente en 2008, et pratiquement un quart de candidatures féminines.

La France se démarque avec le plus fort taux de participation.

La sélection peut commencer

Malgré un formulaire en ligne qui présentait dans les derniers jours quelques erreurs de programmation (l'occasion sans doute de tester la motivation des participants), la bonne dynamique de participation à la grande sélection d'astronautes européens n'a pas été brisée.

Du 31 mars au 18 juin, les intéressés devaient remplir un questionnaire, puis joindre leur pièce d'identité, un CV standardisé Europass, une lettre de motivation et un certificat médial de classe 2 chez un médecin agréé par la DGAC (aviation). Ce processus n'a pas découragé les Européens souhaitant rejoindre Thomas Pesquet et ses camarades de la promotion 2008-2009 et devenir astronautes. Lors de cette sélection précédente, l'ESA avait récupéré 8 413 dossiers. Il faudra un peu plus de monde pour s'occuper du dépouillement de cette édition : 22 589 candidats, de 25 pays différents, ont répondu à l'appel !

ESA astronautes sélection 2021 critères © ESA
Les domaines dont sont issus les futurs astronautes couvrent une large part des sciences et techniques. © ESA

Yes, we are french

L'ESA, qui avait souhaité une ouverture à des profils les plus variés possibles, a donc réussi sa campagne. Les premières statistiques montrent en plus que l'objectif annoncé d'attirer un maximum de candidates est un autre demi-succès, puisque 24 % des profils (5 419 dossiers) sont des femmes. On est encore loin de la parité, mais historiquement, les femmes postulent peu à ces postes, et c'est un véritable défi pour les agences que de les attirer pour disposer des meilleurs profils. L'ESA a progressé : en 2008, c'était 15 %...

Et pour la France ? Qu'il s'agisse ou non d'un « effet Thomas Pesquet » ou d'un relai médiatique important, les statistiques sont impressionnantes : 7 137 dossiers déposés (plus du double de l'Allemagne) ! En ratio par rapport à la population, la France est d'ailleurs le pays comptant le plus fort taux de participation avec 106 candidats par millions d'habitants… Même si les sélections finales ne se font pas au prorata du nombre de dossiers.

ESA astronautes sélection 2009 © ESA
Les futurs collègues des sélectionnés, peu après leur nomination en 2009. © ESA

Une longue route vers le sommet…

Bien sûr, pour cette véritable foule d'enthousiastes à l'idée de devenir astronautes, la sélection prendra du temps. Au moins jusqu'à octobre 2022 ! L'Agence spatiale européenne va trier les dossiers, puis proposer à un nombre plus réduit de candidats une série de tests psychologiques cet été et jusqu'au mois de novembre.

Pour les heureux élus, il sera alors temps de prouver qu'ils ont le physique approprié au printemps 2022, puis de passer des tests médicaux poussés avant le début de l'été. À ce stade, il ne devrait rester que quelques centaines de candidats qui passeront par deux entretiens devant un jury (généralement prestigieux), tandis que la sélection sera annoncée à l'automne. Une tâche difficile pour l'ESA comme pour les candidats, dont seulement 4 (ou 6, selon une possible extension de budget) seront finalement nommés astronautes et pourront démarrer la formation… Mais d'autres pourront être appelés, selon leurs compétences spécialisées, pour des vols et des opportunités « courtes » avec l'Agence européenne.

Notons aussi le succès de la campagne pour les « parastronautes » destinée aux personnes avec handicaps physiques : 257 dossiers, dont plus du quart sont français !

Source : ESA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
8
Johnny6
Si ça permet d’en certifier un ou deux pour qu’on continue à être présent dans ce cercle extrêmement fermé que sont les Astronautes, alors feu patate !
lapin-tfc
Alors qu’il manque 100000 personnes dans la restauration des gens postulent à des postes improbables ! Merci de traverser la rue pour trouver du travail et vite<br /> Félicitations aux futurs heureux élus
GRITI
@Fatima<br /> Message supprimé au motif qu’il est inutile et se rapproche d’un troll.<br /> @anon16165080<br /> Message supprimé car réponse à un message supprimé.
PaowZ
Quoi qu’il en soit, beaucoup d’appelés et peu d’élus. Les exigences physiques et intellectuelles sont telles que ça ne va pas matcher pour 99% des postulants. Mais c’est pas grave, il y a d’autres métiers à l’ESA et il faut que l’ESA communique sur ces autres métiers…
GRITI
@Fatima<br /> Message supprimé au motif qu’il est inutile et se rapproche d’un troll. Réitère cet exploit et tu auras droit à une période de silence.<br /> @lapin-tfc<br /> Message supprimé car réponse à un message supprimé.
Element_n90
Thomas Pasquet avait dit que c’était pas non plus la mort le niveau pour devenir astronaute et que lui même n’était pas capable de courir un marathon…
Element_n90
@Eric<br /> Même si les sélections finales ne se font pas au prorata du nombre de dossiers<br /> Ca veut dire que l’on pourrait théoriquement se retrouver avec au final une selection de 4/6 Danois ?
PaowZ
…et on reconnait là toute l’humilité du personnage qui participe à sa notoriété !
ebottlaender
Tout le monde sait que ça n’arrivera pas, mais s’ils avaient vraiment des dossiers meilleurs que les autres, on peut l’espérer.<br /> Disons que l’avantage d’avoir autant de candidats c’est que les… 50, 100 derniers seront tous d’un niveau suffisamment élevé pour faire d’excellents astronautes. C’est à ce moment là que la politique et les manoeuvres de couloir peuvent entrer en jeu.
Element_n90
50, 100 derniers<br /> 50,100 premiers je pense…
ebottlaender
Oui, disons, ceux qui restent après toutes les autres étapes de sélection ^^
Zimt
C’est vraiment le job ultime.<br /> «&nbsp;Tu fais quoi comme boulot&nbsp;»<br /> «&nbsp;Astronaute&nbsp;»<br /> «&nbsp;Heueueue…&nbsp;»<br /> «&nbsp;Des questions ?&nbsp;»<br /> Bref tu peux pas tests
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Voici le son d'un trou noir... et c'est beau
Boeing et la NASA sont prêts pour tester à nouveau la capsule spatiale Starliner
SpaceX défie les statistiques et passe (déjà) le cap des 20 décollages en 2022
Le plus gros séisme jamais détecté sur une autre planète a eu lieu sur Mars (et vous pouvez l'écouter)
Qu'est-ce donc que cette étrange forme rectangulaire découverte sur Mars par Curiosity ?
L'EHT présente la première image de Sagittarius A*, le trou noir au cœur de notre Galaxie
Virgin Orbit aura bientôt trois 747 qui sillonnent le monde pour larguer leur fusée
Le vaisseau cargo Tianzhou-4 arrive sur la station spatiale chinoise... pour l'instant déserte
Il y a les NFT... Et puis il y a les NFT qui peuvent vous faire gagner une place pour un vol suborbital
Haut de page