Cette fois ça fonctionne ! Sortie réussie pour Thomas Pesquet et Shane Kimbrough sur l'ISS

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
21 juin 2021 à 13h01
3
Thomas Pesquet EVA ISS panneaux solaires 5 © ESA/Thomas Pesquet
Thomas Pesquet devant un double cylindre contenant l'un des nouveaux panneaux solaires de l'ISS. Crédits ESA/T. Pesquet

Une première sortie le 16 juin n'avait pas permis d'installer le premier des nouveaux panneaux solaires sur la poutre centrale de la station spatiale internationale . Mais ce dimanche 20 juin, les deux astronautes ont surmonté les difficultés pour réussir le déploiement.

Une troisième sortie a été ajoutée le 25 juin.

Séance de rattrapage

Se préparer, répéter les gestes, connaître par cœur les procédures de sécurité et la position de son camarade comme de son matériel, se reposer et… Repartir ! Thomas Pesquet et Shane Kimbrough vivent une période intense pour s'occuper de l'installation de deux nouveaux panneaux solaires.

Thomas Pesquet EVA ISS panneaux solaires 6 © Roscosmos/Oleg Novitsky
Petits astronautes, grand panneaux... Crédits Roscosmos/Oleg Novitsky

La première tentative, mercredi 16 juin, avait duré plus de 7 heures pour un bilan mitigé. En effet, à cause de problèmes techniques sur la combinaison de Shane Kimbrough, les deux hommes avaient perdu un temps précieux sur un programme de sortie ambitieux. Un dernier problème lors de l'installation avait bloqué le déploiement du premier panneau. Les équipes au sol, en concertation avec Thomas et Shane ont alors passé quelques jours à préparer un plan « bis » afin de prendre un peu plus de temps et de laisser la mise en place du deuxième panneau solaire pour une sortie ultérieure. Ce dimanche 20 juin, le Français et l'Américain sont donc sortis avec leurs scaphandres , et ont réussi leur mission en 6 heures et 28 minutes.

Scaphandres et loi de Murphy

Le pari s'est avéré gagnant… Malgré encore quelques défis techniques ! Les scaphandres des deux astronautes (qui sont pratiquement de petits véhicules spatiaux autonomes) ont à nouveau ralenti les opérations, avec en particulier l'arceau du casque de Shane Kimbrough qui ne tenait pas en place. Ce dernier n'est pas vital, et en cas de problème il est possible de faire sans, mais il abrite la caméra HD du casque, ainsi que deux lampes pour que l'astronaute puisse voir correctement lors des périodes de nuit (environ 40 minutes par orbite). Mais que de temps perdu !

Thomas Pesquet EVA ISS panneaux solaires 7 © NASA
Les astronautes utilisent des cale-pieds, qu'il faut passer du temps à installer pour se libérer les mains... Crédits NASA

Quoi qu'il en soit, Thomas Pesquet et Shane Kimbrough ont réussi leur sortie. Après 3 h 30 de mise en place et de déploiement, les astronautes ont débloqué la dernière vis de maintien du panneau, qui s'est déroulé sous leurs yeux. 19 mètres de long en quelques minutes, le tout sans moteur ! Thomas en a ensuite profité pour visser en place les derniers éléments de maintien : l'ISS a un nouveau panneau solaire, entièrement fonctionnel.

Jamais deux sans…

Après quelques félicitations de rigueur, les deux hommes sont immédiatement retournés travailler avec le deuxième panneau, toujours plié sur sa structure de stockage. Sans le détacher entièrement, Thomas et Shane ont préparé le site pour qu'ils puissent aller plus vite lors d'une troisième sortie prévue le 25 juin. Avec l'équipement déjà en place et une partie de l'équipement déjà dévissé, ils devraient avoir assez de temps pour entièrement installer le deuxième panneau cette semaine… De quoi clôturer une séquence éprouvante (une sortie EVA est un véritable marathon, sur le plan physique et mental) mais riche en émotions ! Ce sera déjà la cinquième de la carrière de Thomas Pesquet…

Modifié le 21/06/2021 à 13h01
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Des milliards et des promesses, Jeff Bezos tente de récupérer son contrat lunaire avec la NASA
Galileo : un nouveau projet de recherche de signes de vie extraterrestre voit le jour à Harvard
L'Agence spatiale européenne continue de parier sur le petit lanceur Vega
Festival d'astéroïdes prévu pour la sonde Lucy, bientôt prête pour son décollage
La NASA choisit Falcon Heavy pour envoyer sa sonde Europa Clipper vers l’orbite
Boeing se prépare à un second vol d'essai de sa capsule Starliner en direction de l'ISS
La structure interne de Mars révèle ses secrets grâce à la mission Insight
Tourisme spatial : l'agence américaine de l’aviation modifie les conditions requises pour être qualifié d'astronaute
Le module Nauka arrive en orbite après une odyssée de presque trois décennies
Super Heavy, le plus gros booster de SpaceX, réussit ses premiers essais moteur
Haut de page