La France investit dans les satellites et prépare une stratégie spatiale de défense

13 septembre 2018 à 15h22
13
Voie lactée

Et si l'espace était la future zone de conflits ? Une « guerre des étoiles » est-elle en train de se préparer ? Alors que les Etats-Unis comme la Russie et la Chine sont très actifs sur le sujet de la défense spatiale, la France aussi s'engage.

La France va mettre en place une stratégie spatiale de défense complète. Une décision qui intervient alors que la Ministre des armées Florence Parly vient de dévoiler un acte d'espionnage entre satellites.

L'espace, lieu de conflits et de défis

Envisager l'espace comme un théâtre de conflits et le lieu d'une potentielle guerre n'a rien de fou. Ce n'est pas de la science-fiction, et il convient de ne pas faire preuve de « naïveté », selon les propres mots de Florence Parly. Les Etats-Unis, notamment, ne sont pas naïfs sur le sujet. Pour preuve, Donald Trump veut créer une « armée de l'espace », une nouvelle branche rattachée à l'armée américaine.

C'est ainsi qu'une stratégie spatiale militaire française est en train de se dessiner. Un budget - 3,6 milliards d'euros - est déjà validé pour faire évoluer le parc de satellites de défense de la France. Les nouveaux satellites qui seront mis en orbite auront notamment des caméras de surveillance... car l'espionnage existe, même à des dizaines de milliers de kilomètres de la terre ferme.

Un satellite russe un peu trop curieux

Un cas supposé d'espionnage a ainsi été révélé par Florence Parly, invitée le 7 septembre dernier au CNES de Toulouse pour visiter le Centre de programmation, de commande et de contrôle du satellite militaire français CSO. Elle évoque le rapprochement anormal du satellite russe Louch-Olymp vers le satellite civilo-militaire Athena-Fidus en 2017. Ce dernier, développé notamment par la France, traite des communications militaires sécurisées, et aide à la gestion d'opérations militaires.

« Un satellite s'est approché d'un satellite français de télécommunication militaire, et probablement qu'il n'en était pas à sa première tentative », confie la Ministre. Pas de données sensibles récupérées, mais un avertissement clair que là-haut, l'espionnage est une réalité. « Tenter d'écouter ses voisins, ce n'est pas seulement inamical. Cela s'appelle un acte d'espionnage ».

Se protéger d'un potentiel conflit spatial

Florence Parly a rappelé sur Europe 1 (dans l'émission Le Grand Rendez-Vous), la stratégie de la France au sujet de l'espace : « Mon objectif, ce n'est pas de faire la guerre, ni de transformer l'espace en espace de guerre. La guerre des étoiles est bien autre chose qu'une fiction, elle aura des conséquences sur nos capacités, des conséquences sur nos opérations, des conséquences sur nos quotidiens ».

Une stratégie spatiale de défense complète sera soumise à Emmanuel Macron en novembre.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
0
Orko
Il y a toujours de l’argent pour faire la guerre …
mallun3
On refait le coup de l’effondrement de l’URSS par la course à la guerre des étoiles ? Qui sera la victime cette fois ?
Fulmlmetal
Sauf que cet argent va donner du travail à des milliers de personnes et donc de familles. Ce n’est donc pas de l’argent jeté par la fenêtre.
cirdan
“Un peut trop curieux” Aïe…
tampigns
on pourrait investir dans un secteur économique aussi porteur mais avec des applications plus valorisantes. Ca donnerait du travail pour le développement et de la rentrée d’argent par l’utilisation. CF le Japon qui a investit dans l’automobile au lieu de l’armement.
obyoneone
je ne comprend pas ceux qui prônent les entreprises destructrices et l’armée comme source d’emploi. Ils tuent, polluent, arnaquent mais ça fait des emplois ! Faut réfléchir un peu !<br /> Dans ce cas les employés sont des complices !<br /> On ferait mieux de créer des emplois dans des domaines réparateurs et en symbiose avec notre seule maison…la terre !
PlaysGames11
n’importe quoi ohlala
sushi007
Ceux qui pensent comme toi, et j en fait partie sont des ovnis dans ce monde, les gens sont tellement ancrés dans ce système capitaliste qui a montré ses limites depuis bien longtemps et nous mène à notre perte/autodestruction qu’ils en viennent à encourager la fabrication d’armes de destruction massive au nom de l’économie, les réfugiés politique et bientôt climatique sont même devenus des “migrants” (quel mot affreux) le monde va mal et tout le monde s’en réjouit tant que leur portefeuille se porte bien, que c est triste, et hors sujet au passage.
cioaz
Donc sous prétexte que cela créé des emplois, fabriquons des armes et autres machins pour mieux s’espionner et s’entre-tuer.<br /> Comme toujours, pour l’armement on a des MILLIARDS qui sont pondus sans aucune difficulté.<br /> Mais des milliards pour la réfection des routes, que dalle. Des milliards pour le logement, que dalle. Des gens couchent sous les ponts, etc… pas de milliards pour eux. Mais pour l’armement et aller tuer des gens à l’autre bout de la planète, en général dans des pays musulmans où l’on bombarde à tout va, pas de problème, ça fait tourner l’économie, il y a le plein emploi!
kiwi5
popopop on tue tres bien d’autres gens a l’autre bout de la planete, nul besoin d’etre de tel ou tel religion
pkzclubic
Sauf que le travail que ces gens vont faire va être de rendre ce monde encore pire qu’il l’est déjà…
pkzclubic
Tellement d’accord !!
_Troll
Welcome Darth Vador.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L'Europe débloque 74,5 millions d'euros pour déployer le très-haut débit en Bretagne
Changement de batteries d’iPhone : le prix repart à la hausse le 31 décembre
Le Samsung Galaxy S9 64 Go Noir Carbone à 499 euros
Nintendo Switch Online : le service payant lancé le 19 septembre
Windows 10 preview : un nouvel outil de stockage intelligent
Droit à l’oubli : Google refuse de généraliser la réglementation européenne
Le forfait Free mobile 30 Go à 0,99 euros par mois pendant un an
Civilization VI : une version Nintendo Switch le 16 novembre
Directive Copyright : la loi sur le droit d’auteur massivement adoptée par l’UE
NRJ Mobile lance sa box 4G illimitée (mais pas totalement) à 29,99 € par mois
Haut de page