Isotopium Tchernobyl : pilotez un robot dans une reproduction de la ville fantôme de Prypyat

Alexandre Boero Contributeur
08 mai 2019 à 19h55
0
isotopium-tchernobyl.png
YouTube

Le jeu, plus vrai que nature, immerge les curieux dans une ville miniaturisée, tout en restant installé dans son propre fauteuil.

Des développeurs ukrainiens ont peut-être trouvé la parade aux PC et jeux gaming parfois inaccessibles en créant leur propre jeu, Isotopium Tchernobyl. Et lorsqu'on vous dit qu'ils ont créé « leur propre jeu », il faut nous prendre au pied de la lettre.

Visitez Prypiat en tank


Isotopium Tchernobyl, dont l'inscription est gratuite mais qui coûte ensuite 9 dollars pour une heure d'utilisation, vous permet de prendre le contrôle, à distance, d'un robot-tank miniature au cœur d'une reproduction réelle mais miniature de la ville de Prypiat, théâtre de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl de 1986. Dans le jeu, le cadre est saisissant, et les maquettes sont d'une imparable qualité.

isotopium-tchernobyl-b2.png
Les tanks ont de la gueule (Isotopium Tchernobyl)

Chaque véhicule dispose de sa propre caméra embarquée, histoire que le joueur puisse avoir un total contrôle des mouvements de son engin, ainsi que d'un bras que l'on peut actionner et qui permet au joueur de remettre le tank sur ses roues si celui-ci a été renversé. Les robots disposent en outre d'un turbo et de leurs propres signaux lumineux, d'une importance capitale.

« Ce n'est pas un système d'exploitation, c'est réel »


Le principe du jeu est en effet de trouver des isotopium, placés un peu partout dans la ville et parfois bien cachés, qui vont absorber la « radioactivité » (des points lumineux que l'on doit localiser en explorant la map) et la transformer en énergie, qui offre plus de temps de jeu, un point d'énergie correspondant à une minute de jeu.

isotopium-tchernobyl-b.png
Il peut arriver de croiser des (géants) développeurs en pleine action

La map, elle, peut paraître assez réduite, mais s'étend tout de même sur 200 mètres carrés et peut rassembler jusqu'à une trentaine de joueurs simultanément, ce qui représente un important travail de conception lorsqu'on sait que la ville tristement célèbre est ici miniaturisée. « Ce n'est pas un système d'exploitation, c'est réel », s'enthousiasme Sergey Beskrestnov, cofondateur du jeu auprès de nos confrères de Reuters.

Le jeu en pause pour mieux revenir


Lancé en 2018 après avoir mené une campagne sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, le jeu a été mis en pause pour quelques semaines, le 18 avril, le temps de revoir un peu les règles et de fabriquer une dizaine de nouveaux robots.

isotopium-tchernobyl-b1.png
Les décors sont d'un réalisme à couper le souffle

Une fois le jeu de retour, le parc de robots devrait comporter 22 tanks dans ses rangs, soit 22 joueurs qui pourront potentiellement s'affronter en même temps dans la ville, qui devrait au passage accueillir de nouvelles règles, en plus du retour de la quête aux isotopium, pour proposer une meilleure expérience utilisateur.

En équipe et avec de nouveaux objectifs, le jeu possède quelques atouts indéniables. Seriez-vous tenté d'y jouer ?



7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top