AntStream, le service de jeu en streaming qui mise sur le retrogaming

04 mai 2019 à 15h01
0
0258000008080798-photo-retrogaming.jpg

La fin des ROM illégales bientôt annoncée ? Contrairement aux séries et aux films qui disposent de nombreux services de téléchargement et de streaming différents, l'industrie du jeu vidéo peine à rivaliser sur le marché.

Malgré quelques offres de streaming comme NVIDIA Geforce Now ou Shadow, le retrogaming n'est pas encore concerné. C'est peut-être la fin de cette ère avec AntStream, qui offrira a priori l'accès à plus de 2 000 jeux rétros disponibles en streaming.

Un kickstarter réussi pour AntStream

Après des mois d'attente et des années à rechercher les licences de plus 2 000 titres rétros, le service de streaming AntStream vient d'atteindre son objectif des 50 000 € sur Kickstarter. De nombreuses consoles classiques d'arcade seront à l'honneur sur la plateforme : ZX Spectrum, Amiga, Commodore 64 ou encore Sega Genesis.

Les futurs abonnés auront accès un forfait illimité, disponible à partir d'environ 50 € par an pour les premiers contributeurs. Ces derniers pourront ainsi bientôt jouer à ces jeux « émulés » via la diffusion à distance sur leur PC, Mac, Xbox One, iOS et même Android. La Switch et la PS4 seraient également sur la feuille de route, sans plus de précisions.

500 titres sont déjà disponibles et la société a déclaré vouloir en ajouter 10 de plus par semaine lorsque le service sera lancé. Le temps pour Antstream d'ajouter d'autres jeux dans son système, en intégrant des illustrations de menus, des anecdotes et des défis en ligne.

Le choix du streaming pour le rétrogaming

Le CEO d'AntStream, Steve Cottam, s'estimait frustré de ne pas pouvoir jouer à des jeux rétros sans devoir passer par des plateformes illégales, a contrario des films, séries et musiques qui sont accessibles partout et tout le temps. Selon lui, les détenteurs de licences (Sony, Microsoft, Nintendo...) sont aussi concernés par le problème du téléchargement illégal.

Lancer une collection de jeux rétro en tant que service de streaming (avec des jeux exécutés sur des serveurs distants qui envoient de la vidéo et de l'audio au périphérique connecté) est ainsi devenu une évidence pour la société. Selon Steve Cottam, ce choix a été pris grâce à l'accessibilité et à la simplicité de ce type de service. Le CEO partage également le point de vue exprimé par Microsoft, Google ou NVIDIA, qui ont déjà annoncé que « le secteur s'oriente dans tous les cas vers le streaming ».

Outre ce choix technique, le streaming de jeux rétros pose surtout un problème juridique. Cottam a déclaré qu'il avait fallu trois ans de voyages dans le monde entier à des éditeurs britanniques, américains, japonais et européens pour réunir les droits de diffusion en continu de la bibliothèque AntStream.

Le service sera initialement disponible ce mois-ci pour les premiers contributeurs, en Amérique du Nord et en Europe, sur PC, Mac, Xbox One et sur les appareils Android. Les appareils iOS devraient suivre peu de temps après, une fois approuvés par Apple.

Source : ArsTechnica

9
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
scroll top