AntStream, le service de jeu en streaming qui mise sur le retrogaming

04 mai 2019 à 15h01
0
0258000008080798-photo-retrogaming.jpg

La fin des ROM illégales bientôt annoncée ? Contrairement aux séries et aux films qui disposent de nombreux services de téléchargement et de streaming différents, l'industrie du jeu vidéo peine à rivaliser sur le marché.

Malgré quelques offres de streaming comme NVIDIA Geforce Now ou Shadow, le retrogaming n'est pas encore concerné. C'est peut-être la fin de cette ère avec AntStream, qui offrira a priori l'accès à plus de 2 000 jeux rétros disponibles en streaming.

Un kickstarter réussi pour AntStream

Après des mois d'attente et des années à rechercher les licences de plus 2 000 titres rétros, le service de streaming AntStream vient d'atteindre son objectif des 50 000 € sur Kickstarter. De nombreuses consoles classiques d'arcade seront à l'honneur sur la plateforme : ZX Spectrum, Amiga, Commodore 64 ou encore Sega Genesis.

Les futurs abonnés auront accès un forfait illimité, disponible à partir d'environ 50 € par an pour les premiers contributeurs. Ces derniers pourront ainsi bientôt jouer à ces jeux « émulés » via la diffusion à distance sur leur PC, Mac, Xbox One, iOS et même Android. La Switch et la PS4 seraient également sur la feuille de route, sans plus de précisions.

500 titres sont déjà disponibles et la société a déclaré vouloir en ajouter 10 de plus par semaine lorsque le service sera lancé. Le temps pour Antstream d'ajouter d'autres jeux dans son système, en intégrant des illustrations de menus, des anecdotes et des défis en ligne.

Le choix du streaming pour le rétrogaming

Le CEO d'AntStream, Steve Cottam, s'estimait frustré de ne pas pouvoir jouer à des jeux rétros sans devoir passer par des plateformes illégales, a contrario des films, séries et musiques qui sont accessibles partout et tout le temps. Selon lui, les détenteurs de licences (Sony, Microsoft, Nintendo...) sont aussi concernés par le problème du téléchargement illégal.

Lancer une collection de jeux rétro en tant que service de streaming (avec des jeux exécutés sur des serveurs distants qui envoient de la vidéo et de l'audio au périphérique connecté) est ainsi devenu une évidence pour la société. Selon Steve Cottam, ce choix a été pris grâce à l'accessibilité et à la simplicité de ce type de service. Le CEO partage également le point de vue exprimé par Microsoft, Google ou NVIDIA, qui ont déjà annoncé que « le secteur s'oriente dans tous les cas vers le streaming ».

Outre ce choix technique, le streaming de jeux rétros pose surtout un problème juridique. Cottam a déclaré qu'il avait fallu trois ans de voyages dans le monde entier à des éditeurs britanniques, américains, japonais et européens pour réunir les droits de diffusion en continu de la bibliothèque AntStream.

Le service sera initialement disponible ce mois-ci pour les premiers contributeurs, en Amérique du Nord et en Europe, sur PC, Mac, Xbox One et sur les appareils Android. Les appareils iOS devraient suivre peu de temps après, une fois approuvés par Apple.

Source : ArsTechnica

9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top