Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo

Nathan Le Gohlisse Contributeur
23 avril 2019 à 08h22
0
Doom.jpg
Crédit : The Verge

Et si le machine learning venait à la rescousse du retro gaming ? Pour accélérer grandement la refonte visuelle de grands classiques du jeu vidéo, des modders indépendants ont désormais recours à des processus d'intelligence artificielle. Ces derniers sont d'une redoutable efficacité.

Et pour cause, aidée du machine learning, la remastérisation complète d'un titre sur le plan visuel est à la portée d'une seule personne motivée... et ne prendra pas plus de quelques semaines, nous dit Futurism, dans un article basé sur une enquête publiée cette semaine par The Verge. Une refonte manuelle, réalisée par un studio professionnel, peut quant à elle mobiliser plusieurs dizaines de développeurs, et parfois pendant plusieurs années. Autant dire que la pertinence de l'IA dans ce secteur est avérée, même si elle ne fait pas (encore) le boulot toute seule.

Jouer à Metroid Prime 2 en 4K/60 fps, avec des textures retravaillées ? C'est possible, grâce à l'IA


En mars, sur Reddit, un utilisateur du nom de BearborgOne, indiquait avoir utilisé un programme baptisé ESRGAN (Enhanced Super-Resolution Generative Adversarial Networks) pour moderniser les textures de Metroid Prime 2, lancé sur GameCube, et lui permettre d'être animé sur PC en 4K à 60 images par seconde. Une prouesse réalisée grâce à une bonne dose de machine learning.

Pour parvenir à ce résultat, ESRGAN extrait les textures du jeu original, les analyse et comble les vides au moyen de pixels en basse définition. Pour l'utilisateur, le constat est alors sans appel : le titre garde son apparence d'origine, mais se pare de textures peaufinées, plus nettes, tandis que les arêtes des différents éléments en jeu profitent d'un crénelage largement atténué. Un upscaling réalisé à la force de cette même IA permet enfin de transcender la définition première du soft... pour un résultat convaincant en Ultra HD.



Des IAs qu'il faut parfois prendre par la main


Reste que tous les jeux ne sont pas aussi simples à remanier à grand renfort d'IA. Dans certains cas, précise The Verge, le travail humain est indispensable et prend fatalement du temps. Sur DOOM, plus de 200 heures auront ainsi été nécessaires à hidfan (un autre modder) pour calibrer les algorithmes et rectifier à la main les textures finales. Améliorer l'apparence d'un seul monstre du jeu pouvait en outre prendre entre 5 et 15 heures, en fonction de la complexité de ses animations.

A contrario, sur The Elder Scrolls III: Morrowind, remastérisé par Daniel Trolie, un étudiant norvégien, l'IA s'est révélée bluffante d'efficacité. « C'était comme de la magie noire », a-t-il expliqué à The Verge. « On aurait dit que j'avais téléchargé un pack de texture HD fourni directement par Bethesda  ».

Entamer par ses propres moyens la refonte d'un titre iconique grâce à la magie de l'IA est donc possible. Des groupes d'entraide existent, comme sur Reddit ou directement depuis Discord, via un salon dédié.

6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top