Visiblement, le Xbox Game Pass est très bon pour les affaires des indépendants

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
13 août 2019 à 17h11
1
Xbox Game Pass
© Microsoft

Le Xbox Game Pass permet à ses abonnés d'avoir accès à une centaine de jeux sans surcoût. Mais pour les développeurs du jeu Descenders, cette exposition a aussi des retombées très positives sur leurs finances.

Dans une interview accordée à GamesIndustry.biz, Mike Rose, fondateur du label No More Robots qui édite Descenders est revenu sur le modèle du Xbox Game Pass qu'il juge très bénéfique aux développeurs indépendants comme ceux de son écurie.



Une mise en avant efficace

Pour Mike Rose, le Xbox Game Pass est tel un panneau publicitaire. Un panneau sur lequel l'homme admet avoir été réticent à s'afficher au départ. Rappelons brièvement le concept du Game Pass : en échange d'un abonnement mensuel, les abonnés disposent d'un accès à une centaine de jeux first et third party du catalogue Xbox. Mais les jeux ne sont pas pour autant acquis par les joueurs, et peuvent quitter les rayons du Game Pass exactement comme n'importe quelle série ou film sur Netflix.

« Mais pourquoi quelqu'un achèterait le jeu s'il appartient au Game Pass ? » s'interrogeait à l'époque le fondateur de No More Robots. Pour la simple et bonne raison que sa mise en valeur est permanente, lui ont probablement répondu les responsables marketing du Xbox Game Pass.

Descenders a été joué par plus de 600 000 joueurs

« Votre jeu est sur la page d'accueil en permanence », raconte en effet Mike Rose à Games Industry au sujet de Descenders. « Les gens voient votre jeu tous les jours. Et grâce à ça, pendant le mois de lancement, nos ventes sur Xbox — nous n'avions pas fait de réduction ou quoi que ce soit — ont quadruplé, et se sont maintenant établies à trois fois ce que nous vendions (lorsque le jeu était en accès anticipé, ndlr) ».

Résultat : Mike Rose annonçait fièrement sur Twitter fin juillet que la seule Xbox One avait représenté près de 30% des recettes de l'éditeur grâce à Descenders uniquement. Le jeu de Rage Squid aurait par ailleurs été joué par plus de 600 000 joueurs avides de sensations fortes.



La formule gagnante pour Microsoft

Microsoft a eu le nez creux avec son Game Pass - lui-même très inspiré par l'EA Access sorti trois ans plus tôt. Sur le marché depuis 2017, la part des revenus attribués au Xbox Game Pass ne fait que croître. Tout comme la notoriété du service.

Mais si entendre le créateur dudit service louer ses vertus est une chose, qu'un éditeur « modeste » comme No More Robots vienne les confirmer est une affaire autrement plus réjouissante.

Malheureusement l'idylle pourrait être de courte durée. Avec de nombreux autres concurrents à venir sur le marché (Ubisoft et Apple en tête), les studios risquent de se bousculer pour en être. Sachant leur modèle économique pertinent, et la nécessité pour les développeurs d'intégrer ces fameux services, les constructeurs pourraient être bien moins généreux à l'avenir envers ces derniers.

Source : Games Industry
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Spotify va vous permettre de trier vos chansons par genre ou par humeur
Brave annonce de nouvelles fonctionnalités pour accélérer l’adoption des crypto-monnaies
Soldes Cdiscount : cette TV Continental 50
Neurodeck, le jeu de deckbuilding toulousain sur la santé mentale, prend date sur PC et Nintendo Switch
Le retentissant Hot Wheels Unleashed arrivera sur PC et console le 30 septembre prochain
Soldes Amazon : cette double clé USB 3.0 (micro-USB) 256 Go est à prix cassé
Telegram étend les messages éphémères et offre un meilleur contrôle des liens d'invitation
Apple affiche l'indice de réparabilité de ses appareils sur l'Apple Store
L'Oculus Quest 2 et le Facebook Portal vont désormais répondre à « Hey Facebook »
La Commission européenne veut prolonger la gratuité du roaming mobile en Europe de 10 ans
Haut de page