La désinformation autour du coronavirus représente 2 millions de tweets

02 mars 2020 à 15h00
0
Antisémitisme : Twitter attaqué au pénal
© Soeren Stache/dpa/Corbis

Les catastrophes sont propices à la désinformation. La semaine dernière, le coronavirus était concerné par une théorie conspirationniste liée à la 5G. Plus globalement, un rapport vient d'estimer la désinformation concernant l'épidémie sur Twitter à deux millions de tweets.

Selon Business Insider, une grande partie de ces affirmations erronées concernerait l'origine du virus. Certaines prétendent qu'il s'agirait d'une arme bactériologique conçue par la CIA.


Entre mythes et croyances

C'est ce que préciserait le rapport, qui n'a pas été publié, mais a été obtenu par la rédaction du Washington Post. Selon le journal, deux millions de tweets ont concerné le coronavirus après que celui-ci a commencé à se propager hors de Chine. Le rapport, qui a été émis par le Global Engagement Center, un programme visant à lutter contre la désinformation et la propagande d'origine étrangère indique que certaines de ces théories reposeraient sur un grand nombre de faux comptes Twitter.

Des rumeurs farfelues veulent que le virus ait été créé par la Fondation Bill et Melinda Gates, une fondation philanthropique qui milite pour un meilleur accès aux soins et à l'éducation. Certaines ont même un fond de racisme ou de croyances étranges. On prendra pour exemple cette rumeur selon laquelle le virus serait en fait venue d'une soupe de chauves-souris.


Des informations fiables également

Cela dit, le rapport se veut également encourageant, soulignant que certains des liens les plus partagés concernant l'épidémie étaient basés sur des informations officielles. C'est le cas de la carte diffusée par l'université Johns Hopkins, qui permet de suivre sa propagation en temps réel.

Pour établir ses chiffres, le programme Global Engagement Center s'est appuyé sur les tweets postés entre le 20 janvier et le 10 février dans des pays autres que les États-Unis. Des représentants de Twitter ont déclaré au Washington Post que le célèbre réseau social travaillait avec les fonctionnaires fédéraux sur la désinformation liée au coronavirus. Néanmoins, ils n'ont pas spécifiquement commenté les chiffres donnés par le rapport.

Celui-ci intervient seulement quelques jours seulement après que des responsables américains ont accusé la Russie de répandre de fausses nouvelles alarmistes concernant le Covid-19. Pendant ce temps, la lutte contre la désinformation continue. Les principaux réseaux sociaux, comme Facebook ont commencé à prendre des mesures.

Source : Business Insider
8
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
OneWeb opère maintenant 74 satellites en orbite
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
scroll top