Coronavirus : des chercheurs alimentent en continu une carte qui suit la propagation du virus

29 janvier 2020 à 13h30
0
Coronavirus-carte.jpg
© JHU CSSE

Alors que la barre des 6 000 personnes infectées a été franchie mercredi, des chercheurs issus d'une université américaine ont mis en ligne une carte interactive destinée à suivre la progression de l'épidémie.

Depuis l'apparition des premiers symptômes du coronavirus à Wuhan, en Chine, au début du mois de décembre, l'inquiétude (parfois la paranoïa) a gagné du terrain, d'abord dans l'empire du Milieu, puis dans le reste du monde. Le 13 janvier fut découvert le premier cas d'infection hors de Chine, alors que le premier décès avait été officialisé un peu plus tôt, le 9 janvier, toujours à Wuhan. Pour suivre la propagation de l'épidémie, les chercheurs de l'université Johns Hopkins, un établissement privé de Baltimore aux États-Unis, ont lancé en ligne il y a quelques jours, une carte interactive déjà beaucoup consultée.

Une carte mise à jour rapport après rapport

La carte est mise à jour en continu par les chercheurs, qui se basent sur les données fournies par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les centres américain et chinois de contrôle et de prévention des maladies, et d'autres également. Dès que des rapports sont émis, la carte est ainsi actualisée.


On retrouve, notamment, le nombre de cas depuis le début de l'épidémie. Ce mercredi 29 janvier aux alentours de 13h, le virus avait ainsi infecté au moins 6 057 personnes dans le monde. Une autre statistique permet de connaître la répartition des cas en fonction des pays. Sans surprise, la Chine concentre l'immense majorité des cas (5 970), devant la Thaïlande (14), Hong Kong (8), Taïwan (8), le Japon (7), Macao (7), la Malaisie (7), Singapour (7), l'Australie (5), les États-Unis (5) et la France (4), pas moins de sept autres pays ayant aussi déclaré au moins un cas sur leur territoire.

La carte fait également apparaître le nombre total de décès (132) et de guérisons.

Des détails fournis par pays

Outre les panneaux latéraux qui fournissent les informations que nous venons d'évoquer, la carte en elle-même, qui occupe la majeure partie de l'écran, permet de rapidement se faire une idée sur la localisation, la propagation et surtout l'intensité du coronavirus en fonction des régions ou des pays. On se rend rapidement compte par exemple que l'Asie-Pacifique constitue le foyer du virus. En dézoomant un maximum, on remarque que malgré le faible nombre de cas révélés (5), les États-Unis sont touchés dans plusieurs États (Washington, Californie, Arizona, Illinois).


Alors que les États-Unis et le Japon sont les premiers à rapatrier leurs ressortissants, la France devant suivre d'ici la fin de la semaine, il est possible d'obtenir des informations détaillées pour chaque État fédéré, chaque pays ou chaque région touché par le virus.

Coronavirus-carte-détails.jpg
© JHU CSSE
Modifié le 29/01/2020 à 13h30
24
22
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
scroll top