Un quart des tweets sur la crise climatique viendrait de bots climatosceptiques

24 février 2020 à 16h29
13
Pollution CO2

Les discussions en ligne sur la crise climatique sont grandement influencées par des bots, révèle le Guardian, en s'appuyant sur une étude américaine à paraître.

L'étude révèle ainsi que, lors d'une journée « normale », un quart des tweets climatosceptiques seraient le fait de bots. Une proportion qui augmente avec l'utilisation de certains termes comme « fake science », si l'on en croit les six millions et demi de tweets étudiés.


Moi, bot de Twitter, climatosceptique

Et si les climatosceptiques étaient moins nombreux que ce que les réseaux sociaux nous laisse l'imaginer ? Une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Brown, aux États-Unis, semble prouver que le débat climatique sur Twitter est phagocyté par une avalanche de bots. Les recherches, menées par le doctorant Thomas Marlow, sont fondées sur six millions et demi de tweets, publiés entre les jours précédent le retrait de Donald Trump de l'Accord de Paris sur le climat et ceux qui ont suivi.

Les résultats de cette étude à paraître montrent que 25 % des tweets publiés quotidiennement sur le climat, et faisant preuve de climatoscepticisme, sont le résultats de bots. Les données montrent aussi que ce taux grimpe sur certains sujets, comme lorsqu'il s'agit du géant du pétrole américain Exxonmobil (28 % de bots) ou que les tweets contiennent les termes « fake science » (38 % de bots), à titre d'exemple.

En revanche, au lendemain de l'annonce du retrait des Etats-Unis de l'accord sur le climat, le taux de bots est descendu à 13 %, montrant évidemment l'intérêt des humains pour le sujet. À l'inverse, les tweets venant de bots et soutenant la prise de mesures pour lutter contre le changement climatique atteignent difficilement les 5 %.


Comment reconnaître un bot ?

Pour leur étude, les chercheurs de l'Université de Brown ont utilisé un outil nommé Botometer et développé dans l'Université de l'Indiana. Ce système d'intelligence artificielle analyse différentes caractéristiques des tweets et profils pour déterminer s'il s'agit d'un humain ou d'un bot, assignant ensuite une note de crédibilité à chaque compte. Il existe donc une marge d'erreur.

Les chercheurs n'ont en revanche pas réussis à identifier « qui » se cachait réellement derrière ces bots, qu'il s'agisse d'individus ou de groupes constitués. Plusieurs des comptes cités comme « suspect » par The Guardian disposent de plus de 10 000 followers, l'un deux atteignant même les 50 000 abonnés.

Source : The Guardian
Modifié le 24/02/2020 à 16h29
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
13
notolik
Je me demande qui peut bien avoir intérêt à influencer l’opinion publique dans ce sens?<br /> Les pays producteurs de PP pour entraver le financement des projets alternatifs?<br /> Des raisons géopolitiques pour foutre le bordel dans les institutions?<br /> Ils ont probablement leurs raisons… que la raison ignore.
Palou
« Les gens gobent » … à commencer par toi. Es-tu un bot ?<br /> Bref, du grand n’importe quoi tout ça
Blues_Blanche
Je n’y crois pas, c’est du pipo tout ça.
Colombe31
« Je n’y crois pas, c’est du pipo tout ça. »<br /> Prouve le. En absence de preuve, c’est cette étude que je prendrais pour vraie. Pas tes propos non étayés. Désolé.
share_the_pain
Bizarre… c’est peut être pour révolter les gens contre les climato-sceptiques et ça marche moi je trouve, les gens sont vraiment en colère contre ceux qui trouvent qu’il fait bon en février et que c’est une bonne chose
twist_54
C’est quoi un tweet ?
elminster44
Et les bots ils postent sur les forums aussi… ^^
Synthox
bah du coup peut être que le reste des bots sont des climatoPASseptiques, ça équilibre surement xd<br /> Les gens qui ont la science infuse… voilà voilà…
lapin-tfc
il n’y a pas de réchauffement climatique, ce matin je suis sorti et j’ai eu froid la preuve !
Nissart
ce qui est surtout inquiétant c’est que donc les 75% restants sont le fait de « vrais » gens.
televore
Ben voyons, le diesel est bon pour le climat selon vous… Tout ce qui est basé sur les énergies fossiles émet beaucoup plus de CO2, c’est indéniable (et quand aux particules fines, ce n’est pas une invention). Quand aux emprunts ils sont imaginaires… tout le monde n’a pas les moyens de baisser ses émissions de CO2. Ne rien changer coûtera beaucoup plus cher que de faire une transition vers une société bas carbone (il suffit de voir ce que va coûter les incendies australiens liés au réchauffement…), et les seuls qui ont quelque chose à perdre sont les énergies sales… et vous gobez leur propagande oui!
televore
LOL « c’est naturel le CO2 »… l’argument débile des climato-sceptiques. La molécule de CO2 est naturelle, mais on ne parle pas de cela… c’est la proportion de CO2 dans l’atmosphère qui pose problème! Et elle a augmenté TRES fortement à cause des émissions humaines depuis la révolution industrielle… Le premier graphique de la NASA le montre bien: https://climate.nasa.gov/evidence/
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Baisse de prix sur la caméra de sécurité sans fil Jennov 1080p
Vidéosurveillance intelligente : des expérimentations dans le métro parisien ? La mise au point de la RATP
La Dualshock 5 pourrait être capable de mesurer le taux de sueur et le rythme cardiaque du joueur
Une carte mémoire microSDXC SanDisk 400 Go et son adaptateur SD à un prix imbattable
Il y a plus d'eau sur Jupiter qu'on ne le pensait, rapporte la sonde Juno
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
La NASA offre 30 000 dollars à ceux qui l'aideront à concevoir le rover destiné à Venus.
Deux nouveaux jeux Star Wars seraient en développement chez EA
Opération séduction pour les Huawei Mobile Services
Le Realme X50 Pro 5G est officiel : six capteurs photo et recharge ultra rapide au programme
Haut de page