COP25 : des ambitions tuées dans l’œuf et une édition qui laisse un goût d'inachevé

16 décembre 2019 à 15h05
36
COP25-fin.jpg
© Twitter @COP25CL

Dimanche, la conférence s'est terminée dans la déception générale. Après deux semaines de négociations, les États se sont quittés sur un accord a minima qui ne fait même pas illusion.

La Conférence de Madrid sur le climat, organisée comme chaque année par l'ONU, n'aura clairement pas marqué les esprits. À l'issue de deux semaines de négociations que l'on pourrait qualifier de « vaines », un accord a minima a fini par être trouvé en séance publique, le dimanche 15 décembre. Pour autant, il n'a rien de contraignant et semble souffrir de la défiance des plus gros pays.

Pour le secrétaire général de l'ONU, le monde « a raté une occasion importante »

Le 12 décembre 2015 fut adopté l'accord de Paris, entré en vigueur l'année suivante et censé devenir la référence mondiale en matière de réduction de la température. L'un de ses objectifs était justement de contenir cette augmentation de la température en-dessous de 2°C d'ici 2100. Les États avaient aussi accepté de se désengager progressivement des énergies fossiles, pour justement atteindre la neutralité carbone.


Mais la COP25 n'a pas permis de trouver d'entente notamment sur les règles des marchés carbone internationaux. Sans mesure contraignante, la déclaration finale ne contient que la reconnaissance du « besoin urgent » de réduire l'écart entre les engagements et les objectifs de l'accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique.

« Les principaux acteurs dont on espérait des avancées n'ont pas répondu aux attentes », a cependant regretté l'une des fondatrices de l'accord de Paris, Laurence Tubiana, emboîtant le pas de la déclaration du secrétaire générale de l'ONU, Antonio Guterres, qui a indiqué que la communauté internationale « a raté une occasion importante » de se montrer à la hauteur de la « crise climatique », qui devrait conduire à une hausse de la température finale de 3°C avant la fin du siècle, même en cas de respect de l'accord. Le mercure pourrait d'ailleurs gagner jusqu'à 4 ou 5°C d'ici 2100, si l'on conserve le rythme actuel d'émissions de CO2.

Le cavalier seul de Donald Trump, la passivité de la France

Donald Trump s'est exprimé dans le Kentucky, ce week-end, lors d'un meeting durant lequel il a annoncé « le retrait des États-Unis de l'horrible, exorbitant et injuste accord de Paris sur le climat. » Le président américain a préféré vanter le « magnifique charbon propre » produit par les États-Unis.

Or même si la séquestration et le stockage du carbone dans les sous-sols permettent effectivement de diminuer les émissions de CO2 dans l'atmosphère, la solution demeure fort coûteuse et seules deux centrales de ce type existe dans le monde : l'une aux USA, à Petra Nova (Texas), l'autre au Canada, du côté de Boundary Dam.


Emmanuel Macron, lui, a réagi en annonçant sa volonté de « rehausser nos engagements en matière de réduction d'émissions. »

En sachant que les États-Unis sont responsables de 14,5 % des émissions de CO2 dans le monde (deuxième pays derrière la Chine, avec 28,2 %, et devant l'Inde, avec 6,6 %), l'accord sur le climat part forcément sur de mauvaises bases. Et la France n'aura pas joué de rôle prépondérant durant la COP25, le chef de l'État et ses ministres ayant brillé par leur absence sur les derniers jours de l'événement.

En attendant la prochaine...

Aujourd'hui, 194 signataires sont toujours engagés dans l'accord de Paris. Ce n'est que le 4 novembre 2020 que les USA sortiront de ce dernier, hasard du calendrier, le lendemain de l'élection présidentielle américaine.

De gros pays émetteurs, outre les USA, sont pointés du doigt comme la Chine, l'Inde, le Brésil ou l'Arabie Saoudite. En somme, aucun grand pays ou presque n'a fait de réelle annonce visant à entrevoir un avenir plus vert.

Les regards des défenseurs de la cause climatique se tournent désormais vers la COP26, qui aura lieu à Glasgow l'an prochain et qui permettra un possible réajustement des plans de réductions d'émissions des pays. Si tant est qu'ils le veuillent.


Source : Le Monde
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
36
17
chaton51
c’est bien les francais sont content de payer des taxes sur taxes pendant que les autres s’en cognent…
Fulmlmetal
L’écologie n’est qu’un prétexte pour le gouvernement our nous fair epayer de nouvelles taxes, et nous comme on subit un bourrage de crane intense par le gouvernement et les écolo, et bien on est content de payer en croyant vraiment et naivement que c’est pour le bien de la planète.<br /> 85% du CO2 mondial c’est 3 pays, USA, Chine, Inde. L’europe ce doit etre à peine 7 ou 8%, et la France meme pas 1%.<br /> Sachant que la chine augmente chaque année ses émissions de 5% on peut aisément comprendre que nos efforts ne servent à rien.<br /> Les nombreuses taxes éco c’est juste une nouvel méthode pour mieux nous pomper notre fric. Et nos contraintes qu’on s’impose c’est juste un handicap qu’on s’influge dans ce monde de commerce international très concurrentiel où on se fait bouffer.<br /> Pour la COP, c’est juste de la politique, poru se donner bonne conscience et faire croire que nos pays se réunissent pour la bonne cause, mais c’est un coup d’épée dans l’eau, c’est juste de la comm pour faire croire qu’on fait quelque chose. La situation n’est pas si critique qu’on voudrait nous le faire croire, de nombreux scientifique conteste les conclusions du GIEC, et au final tout ça n’est qu’un business et du lobbying écolo.
jeremyb42
Ton raisonnement se tiens si on pars du principe qu’il n’existe absolument aucun échange commercial international, et que 100% des états sont indépendants énergétiquement et technologiquement.<br /> Comme tu le sais, ce n’est absolument pas le cas. En europe la très grande majorité du pétrole est importé, tous comme les métaux rares, les bois précieux, une partie du Gaz, etc…<br /> Penser que la chine est le plus gros pollueur est faux. La grande majorité des émission du pays résulte d’une demande internationale de produire en chine pour réduire les couts.<br /> Les européens sont clairement responsables de consommer des produit fabriqués en Chine.<br /> Pour que la Chine pollue moins, il faut qu’on lui en demande moins. Lui imposer une limite théorique d’émission n’y fera rien, elle doit produire pour nous.<br /> Il n’y a qu’une seule et unique solution qui est connue depuis des années : produire localement et de façon durable (dans le temps) et responsable (écologiquement).<br /> Mais ça doit passer aussi par les particuliers : il va falloir qu’on arrête de changer de téléphone tous les ans, de jeter une voiture qui à 100 000km, de mal isoler les constructions parce-que l’énergie est moins chère (sur du court terme), d’emballer systématiquement avec du plastique tous les aliments en supermaché, de favoriser la voiture aux transports en commun (ou covoit) juste pour du confort, de remplacer plutôt que réparer, etc…<br /> En bref : nous sommes TOUS responsables des émissions de la Chine, et nous allons devoir changer de mode de consommation, sinon c’est mort.
icejedi
« le mercure pourrait gagner jusqu’à 4 ou 5°C d’ici 2100, si l’on conserve le rythme actuel d’émissions de CO2 » Hélas, plus les années passe, plus le monde produit de CO², donc il y a des chances que ce soit encore pire que ça…<br /> Sans compter qu’avec la société de consommation, on contribue toujours plus de 1000 autres manières au réchauffement climatique…
Feladan
La majorité du commentaire se tiens, du moins ce n’est absolument pas mensonger et c’est une façon de voir les choses. Une vision, qui se tient aussi , dirait que ce n’est pas parceque notre action est « infime » et que notre voisin pollue plus, qu’il faut éthiquement la laisser de côté, surtout dans l’époque où tout le monde crie à l’égalité. Tout le monde doit faire l’effort, d’autant que l’Européen fait parti de l’équation de la production de Co² en chine . Comme l’a expliqué @jeremyb42<br /> Mais arrivé à « La situation n’est pas si critique qu’on voudrait nous le faire croire, de nombreux scientifique conteste les conclusions du GIEC » …<br /> On va pas revenir dessus les « nombreux scientifiques », ne sont à peine que quelques dizaines de milliers regroupés sur des décennies sur des dizaines de millions, du moins pour ce qui le revendique et qui est chiffrable. Ces avis sont heureusement marginaux, et heureusement quand on voit les arguments, leurs pédigrées, et leurs liens avec les hydrocarbures…
cirdan
Fulmlmetal:<br /> 85% du CO2 mondial c’est 3 pays, USA, Chine, Inde. L’europe ce doit etre à peine 7 ou 8%, et la France meme pas 1%.<br /> Ces chiffres sont faux. Les 3 pays cités c’est moins de 50% (ce qui est quand même énorme) et l’Europe 11%. Et si c’est juste pour avoir l’occasion de redire pour la centième fois son scepticisme sur le réchauffement climatique, qu’en fait tout va très bien et que ces nazes de scientifiques du GIEC sont, soit incompétents, soit menteurs, ça ne changera de toute façon pas une réalité qu’on peut déjà très bien observer, à condition de faire preuve d’un minimum d’ouverture d’esprit.<br /> fr.wikipedia.org<br /> Liste des pays par émissions de dioxyde de carbone<br /> Le présent article liste les pays du monde par émissions de dioxyde de carbone. Un autre article donne la liste des pays par émissions de dioxyde de carbone par habitant.<br /> La Chine est le 1er émetteur de gaz à effet de serre, devant les États-Unis. Ces deux pays représentent 43 % du total des émissions de CO2 liées à l'énergie en 2017. Mais les émissions par habitant classent les États-Unis (14,61 tonnes) loin devant la Chine (6,68 tonnes) ; les États-Unis sont eux-mêmes dépassés par l'Arabie Saou...<br />
kisama56
Comme le dit Hulot il faut un effort de guerre.<br /> Personne ne veut le comprendre, car c’est abandonner le PIB (invention des USA après la 2ème guerre mondiale).<br /> Comment les agences de notations se débrouilleraient-elles sans le PIB !_!<br /> Ces super agences qui n’ont pas rien vu venir en 2007…
nirgal76
La Chine a le droit de dire non hein. Ils sont grands, s’ils acceptent toutes cette production et la pollution qui va avec, c’est qu’ils le veulent bien. Elle a sa part de responsabilité comme les autres. D’ailleurs, elle cherche ça. La chine et ses « nouvelles routes de la soie » pour inonder le monde des produits chinois, c’est une idée qu’ils ont eu tout seul pour dominer économiquement. Cesse de les voir comme de pauvres petits chinois abusés, ce sont eux qui abusent de nos faiblesses.
jld73
Serait ce le début d’une prise de conscience de l’immense mensonge « climatique » ?<br /> Souhaitons que la Science, et pas l’ONU-IPCC-GIEC, retrouve enfin sa place et fasse oeuvre d’humilité devant notre immense (encore) ignorance des mécanismes du Climat.<br /> Mais bon, l’Eglise Réchauffiste avec ses écolos vert/rouge seront difficiles à museler, il faut bien se rendre à l’évidence.
ariakas
Ce qui est toujours dérangeant, c’est le débordement extrémiste.<br /> Y’a une mesure ? ah non, c’est pas assez, il faut faire plus, et encore plus et encore plus.<br /> Ainsi, il ne faudrait plus attendre, il ne faudrait plus aucune voiture diesel !<br /> Il faudrait supprimer le nucléaire !<br /> Il faudrait supprimer le charbon.<br /> ça part toujours dans des extrémités extravagantes et déraisonnables.<br /> C’est bien beau de vouloir se passer de pétrole, mais ils font comment les pays producteurs de pétrole dans ce cas là ?<br /> Et les mesures écologistes sont extrémement néfastes pour l’environnement !<br /> Le tri des déchets, ça coute une blinde, plus on tri, plus ça nous coute ! et en prime, c’est refilé à des pays du tiers monde pour faire des jouets non-homologués.<br /> L’éolien, ça coute une blinde, ça ne produit rien d’intéréssant et il se dit en plus que les pales qui tournent comme ça, ça contribue au réchauffement climatique !<br /> On retire le plastique pour mettre du carton ? parait que c’est encore plus polluant !<br /> Les COP 25-26-29, tous les chefs d’Etat et leurs équipes sont emmenés en Avion avec le cout carbone monstrueux que ça engendre !<br /> Pour rien en plus !
fredolabecane
Spectacle de grateux en goguette…affligeant.
Mrpolnar
C’est qui vos fameux scientifiques ? J’aimerais bien lire leurs études.
Mrpolnar
Ils vous obligent à acheter leurs produits ?
jeremyb42
Je ne prends pas la défense de la Chine qui exploite ses habitants et son (notre) environnement pour casser les prix. Ce que je dis, c’est que le seul moyen de les faire changer, c’est de ne plus leur donner de travail.<br /> Tant qu’on continuera à leur donnera de l’argent pour faire n’importe quoi n’importe comment, ils le feront.<br /> Actuellement, absolument rien ne les incite à changer, puisque tout le monde cautionne leur façon de faire en signant des contrats avec leurs entreprises.<br /> Et ce n’est pas en leur imposant une limite CO2 (qu’ils ne respecteront pas) que ça va changer.<br /> Le changement doit venir de nous, car eux le feront pas.
Mrpolnar
Les pauvres pays producteurs, personne n’y pense.
Mrpolnar
Votre commentaire n’est pas sérieux mais les pâles des éoliennes qui réchauffent le climat j’y avais pas pensé. Les panneaux solaires captent une partie des rayons du soleil ça doit donc annuler le réchauffement causé par les éoliennes.
jeremyb42
Effectivement, il n’existe pas de « solution miracle de remplacement vertueuse ».<br /> La seule solution pour limiter les émissions de CO2, c’est d’en faire moins. C’est comme les déchets : sans déchets, pas besoin de recyclage.<br /> Tout ça passe inévitablement par notre façon de consommer car tant que l’écologie restera dépendante de l’économie, le seul point de flexion sera l’économie.
nirgal76
Futura<br /> Changement climatique : les fermes éoliennes contribuent-elles vraiment à...<br /> Depuis quelques jours, une étude menée par des chercheurs de Harvard (États-Unis) fait grand bruit. Les éoliennes participeraient au réchauffement climatique. C’est, en tout cas, ainsi que...<br />
nirgal76
Non, c’est bien ce que je dis, ils profitent de nos faiblesses de consommateurs fous. ils nous obligent pas à acheter tout comme on ne les obligent pas à produire. tout le monde y trouve sont compte (économiquement j’entends) à cette situation, alors faut arrêter de les prendre pour les pauvres candides de l’histoire, ils sont responsables comme les autres. Mais bon, ils sont surement comme la plupart des gens, dont je fais partis : Rien à battre de ces histoires de climats soit disant réchauffé par l’activité humaine.
ultrabill
Bien sûr que c’est de plus en plus « extravagant et déraisonnable ». Plus t’attends pour te soigner, plus dur est le remède. Si des décisions avaient étés prises il y a 40 ans, on en serait pas là aujourd’hui.<br /> Un peu de lecture ? https://www.bnl.gov/envsci/schwartz/charney_report1979.pdf<br /> Regarde ce qui se disait en 79 : https://www.youtube.com/watch?v=tPjHLRYZiHM - Oh, ce sont juste 3 idiots qui discutent au Café du Commerce mais c’est tout de même intéressant. Intéressant aussi de voir que, comme dans ce que tu dit, la priorité est toujours donnée à l’argent.
ultrabill
Dans la mesure où la majorité des produits est fabriquée là-bas, c’est effectivement une obligatoire par absence de choix.
ariakas
Bah on y pense quand il y’a des emeutes au Venezuella.<br /> Ces pays ont des richesses exclusivement liés au pétrole.<br /> L’Algérie c’est pareil vit sur la richesse du pétrole.<br /> Ne plus consommer de pétrole, c’est mettre en faillite ces pays là.<br /> Vous dites que mon commentaire n’est pas sérieux, rien ne vous empeche de vous renseigner.<br /> L’Eolien, c’est documenté.<br /> Le Photovoltaique est bien pire encore et plusieurs études démontrent que c’est au final au même niveau qu’une centrale à énergie fossile.<br /> Tout ce que j’ai dit est documenté.<br /> A vous de chercher ensuite les documents pour en savoir plus.<br /> Tri des déchets/Eolien/plastique VS Carton/COP/Pays producteurs en danger.<br /> tout est documenté et pas qu’un peu.<br /> Mais votre remarque « les pauvres pays producteurs, personne n’y pense », à mon avis, c’est déplacé car c’est un réel problème mais dont « les écolos » se foutent completement.<br /> Pourtant, ce sont des millions de gens impactés qui se retrouvent petit à petit… sans rien.
ariakas
J’ai une autre lecture intéréssante que je fais partager:<br /> Le Droit – 13 Dec 17<br /> Le mythe de la fin du pétrole<br /> OPINION / La manière dont le monde utilise l’énergie est un sujet brûlant pour une planète qui se réchauffe. Les craintes liées à la pollution et aux contraintes de ressources entraînent une course aux stratégies d’efficience énergétique. De l’Union...<br /> Eh oui, ces gens là prédisaient la dernière petite goutte de pétrole en l’an 2000.<br /> On en parle ?<br /> « e le Club de Rome, un groupe de réflexion mondial qui a dans les années 1970 déclenché une anxiété autour de l’énergie, à travers ses absurdes prophéties tirées de modèles discutables. Disciples de Thomas Malthus et Paul Ehrlich, les membres de ce club ont annoncé que la croissance exponentielle tournerait mal, et qu’une croissance linéaire était la solution. Cette conception a alimenté la prédiction selon laquelle le monde connaîtrait une pénurie de pétrole avant l’an 2000. »<br /> agriculture-environnement.fr – 13 Apr 12<br /> Le Club de Rome, quarante ans plus tard -<br />  Cela fait exactement quarante ans que le Club de Rome, ce groupe de réflexion d’économistes et de fonctionnaires fondé par Aurelio Peccei, a publié son fameux rapport Halte à la croissance ?. Critique apocalyptique dirigée [...]<br /> Mais ça, on en parle jamais de ces prédictions mensongères une fois que l’on a démontré par le temps la supercherie.
Mrpolnar
Les émeutes au Vénézuela et en Algérie ont peut être à voir avec les dirigeants corrompus qui detournent les revenus du pétrole. Je ne vais pas pleindre l’Arabie saoudite ou les États-Unis si ils n’ont plus les revenus du pétrole.
Mrpolnar
Donc le pétrole est une ressource infinie?
nirgal76
C’est comme nous avec macron, on a les dirigeants qu’on mérite
ariakas
Je ne suis pas là pour vous informer, c’est à vous de le faire par vous même.<br /> Les Etats Unis étaient de grands importateurs de pétrole avant le Gaz De Schiste.<br /> Ils sont en passe de pouvoir « exporter » désormais du pétrole.<br /> Le seul problème étant le coût dérisoire de l’energie qui rend une guerre commerciale sur l’intérêt d’exploiter ou non la ressource.<br /> En Europe, l’exploitation est interdite, il n’en demeure pas moins une reserve absolument gigantesque.<br /> Je le dis et le répète, je ne suis pas là pour vous donner des informations, c’est à vous de les chercher.<br /> Les liens que je vous aient fournis sont gratos et repondent à votre question.<br /> Quant à votre commentaire:<br /> « Les émeutes au Vénézuela et en Algérie ont peut être à voir avec les dirigeants corrompus qui detournent les revenus du pétrole. »<br /> En vous renseignant, il ne vous aura pas échappé que le prix du baril est très bas et que les revenus sont donc en chute libre.<br /> Quant au terme « dirigeants corrompus », je ne connais pas 1 seul pays au monde où l’on parlerait de « dirigeants honnêtes ». Il y’aura toujours quelque chose à redire.<br /> En attendant, il y a une corrélation entre la baisse du prix du pétrole « en rapport avec la quantité disponible » et les emeutes.<br /> Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les documents que l’on a en se renseignant.
ultrabill
La différence entre les prédictions du Club de Rome et celles du rapport Charney de 79 c’est que ces dernières se révèlent exactes aujourd’hui…
Fulmlmetal
En fait ces 3 pays sont responsables de 85% de la hausse.<br /> Franceinfo – 26 Mar 19<br /> Climat : les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont encore augmenté...<br /> En 2018, les émissions liées à l'énergie ont atteint un niveau "historique" de 33,1 gigatonnes. La Chine, l'Inde et les Etats-Unis sont responsables de 85% de la hausse de ces émissions de CO2, le principal gaz à effet de serre. <br /> Mais comme je l’ai dis la france ce n’est meme pas 1%. Les efforts que l’ont fait sont totalement annulées par ces 3 pays, sauf que coté gouvernement les caisses ont été remplis par ces nouvelles taxes.<br /> Pour ceux qui pensent queles scientfiiques qui contredises les rapports du GIEC sont peu, il faut savoir qu’ils sont plus de 30.000 à avoir signé la pétition Oregon qui conteste ces rapports, et bon nombres sont des scientifiques de renoms et primés. Il y a aussi beaucoup de scientifiques francais connus et de renoms qui sont sceptiques sur les thèses du GIEC. Quand j’entend parlé qu’il y a un consensus scientifique c’est faux, les médias, les lobbyistes écolo, les politiciens refusent juste de leur donner la parole ou les dénigrent systématiquement. Il faut savoir qu ele GIEc est un organisme créé par l’ONU constitué de haut fonctionnaire placé par les gouvernements des pays, ces hauts fonctionnaires ne sont pas scientifique, ils font un rapport en suivant les lignes imposés par leur gouvernement. Ce conseil du GIEc fait se rpaport ne se basant sur 3 groupes de travail, un est constitué de scientifiques, les autres ne le sont que partiellement, mais tous sont également nommé par les gouvernements. Bref il y a du parti pris.<br /> Bon on pourrait en faire 100 lignes tellement tout ça est une grosse arnaque. Je ne nie pas le réchauffement je reproche juste la manipulation du GIEC et des lobbyistes (médias, écolo, politiciens industriels du renouvelable ou des l’électricité) qui font un alarmiste exagéré et profite de la situation juste pour placer leurs nouvelles taxes écolo qui ne sont que des nouvelles taxes tout court mais surement pas écolo. Je conteste la manipulation qui consiste à faire corire que nous sommes la cause du dérèglement alors que de nombreux scientifiques parles d’un phénomènes solaires puisque ce dernier varie d’intensité dans le temps.<br /> ah au fait, sur Mars, depuis les années 70 lors des sondes Viking, la température a également augmentée, est ce que l’homme est en cause ? ou le soleil ?
ariakas
Le club de Rome, c’est un peu ce qui a fondé l’écologie de nos jours.<br /> Ok nous fait croire que le pétrole est une ressource rare dont la fin était imminente, puisque à 2000.<br /> C’est ce qui a permis la taxe carbone, les taxes pétrolière, sur le diesel etc etc…<br /> C’est au club de Rome que l’on doit ça.
max_971
Il faut faire gaffe à ceux qui contestent des études.<br /> Le mieux serait de lire ces études par soi même et d’en conclure du sérieux des études mais personne n’a envie de lire ces rapports de centaines de pages.<br /> On fait confiance à ceux qui vous disent que telle étude dit ça et c’est là le danger, on peut se faire duper.<br /> Quand on sera dans la tempête, peut-être que là on prendra des décisions.
Fulmlmetal
Ces rapports sont tous en anglais techniques et dépassent nos compétences. Cela dit de nombreux scientifiques contestent ces rapports. Et meme si les scientifiques « pro climat » sont majoritaires l’histoire de la science a montré à de nombreuses reprises que les plus grandes découvertes étaient au début majoritairement rejeté par les scientifiques (Gallilé, Newton, Hubble en sont de bons exemples). En science la majorité n’a jamais été une preuve de vérité. Quand aux arguments de prétendre que les scientifiques climat réaliste (ce que certains appellent à tord climato sceptique) sont des idiots et sans réputations se trompent, non seulement ils y a des personnalités reconnus comme par exemple Francois Gervais (physicien et professeur émérite ayant eu des prix), christian Gerondeau, Vincent courtillot ( géophysique, membre de l’académie des sciences, directeur de l’Institut de physique du globe de Paris). C’est drole cette manie de dénigrer systématiquement et de prétendre que le scientifique pro climat est un type sérieux et le sceptique un escroc incompétent.<br /> Bref à partir du moment où les scientifiques sont eux memes partagés, j’estime qu’avoir un doute n’a rien de farfelue ni meme de complotiste. Le problèmes c’est que les médias, les gouvernements, les écolo, les lobbying industriels pro énergie renouvelable, en ont fait une pensée unique et un tel matraquage que celui qui s’oppose à la thèse officiel du GIEC est considéré comme hérétique. Hors le GIEC est un organisme politique, créé par des politiques, qui achètent à des scientifiques des études qui vont dans leur sens. Quand on regarde bien l’organisation du GIEC c’est vraiment un truc pourri jusqu’à l’os.<br /> Beaucoup de monde y gagne à faire du climat catastrophisme:<br /> Les médias qui font leur meilleure audience en faisant peur au gens, les drames, les catastrophes, ils adorent car qui dit audience dit pub et argent rentrant<br /> Les écolo, ils se voient déja à la présidence<br /> Les politiciens qui gouvernement, qui voient là un nouveau moyen de ramasser beaucoup d’argent sur le dos des taxes éco (par exemple le malus auto qui va d’exploser pour 2020)<br /> Les politiciens de tout bord qui voient dans cette nouvelle mode un moyen de remonter dans les sondages, notamment auprès des jeunes<br /> Les industriels du renouvelables ou de l’électricité. Qui gagnera à cette transition ? EDF, Engie, les constructeurs solaire et éolien<br /> Certains scientifiques, qui rament depuis des décennies pour payer leur recherches , leur labo et leur équipe. Ils ne sont pas fou, demander un budget pour une recherche sur la physique quantique et ils n’auront rien, par contre faire une demande pour une recherche sur le climat et l’argent tombera à flot de l’état qui les subventionneront à volonté. Beaucoup de scientifique cherchent aussi la pérénité de leur labo et leur gagne pain c’est l’argent. Ils iront donc là) où est l’argent.<br />
bambino
« Comme le dit Hulot il faut un effort de guerre. »<br /> Si on pouvait rester dans l’image quand même…
max_971
L’avenir nous dira qui aura raison.
cirdan
Fulmlmetal:<br /> En fait ces 3 pays sont responsables de 85% de la hausse.<br /> Ok, de la hausse des émissions, pas des émissions elle-mêmes.<br /> Evidemment, l’effort qui nous est demandé en France est dérisoire par rapport à la réalité, mais est-ce une raison ou une excuse pour tout laisser tomber ?<br /> Quant à la pétition Oregon que tu cites, qui date de 1997 à l’origine et dont la grande majorité des signataires ne sont pas du tout spécialistes du climat et largement sujets à caution, là je ne comprends pas. Comment quelqu’un d’aussi censé que toi, dont les commentaires sont souvent très intéressants sur d’autres sujets, peut tomber à ce point dans le complotisme qui ne résiste pas à un minimum d’étude et de bon sens ?<br /> Avant c’était : « Mais non, la terre de ne réchauffe pas. » Et puis, devant l’évidence, c’est devenu : « Elle se réchauffe mais ça n’est pas la faute de l’homme. » Est-ce juste une excuse pour continuer à polluer sans se poser de questions ?<br /> Toutes les études fondées sur les rejets anthropiques prédisaient le réchauffement actuel, et malheureusement même en n’étant pas assez pessimistes. Il n’y a aucune théorie sérieuse qui contredise actuellement cette réalité.<br /> Je mets juste un lien sur l’importance de l’activité solaire que tu cites, mais il y aurait tellement à dire sur ce sujet.<br /> Bonne soirée à toi.<br /> Encyclopédie de l'environnement – 29 Sep 16<br /> Variabilité de l’activité solaire et impacts climatiques : le cas des...<br /> Quels liens entre activité solaire et impacts climatiques? Que connaît-on de l'activité du Soleil et son impact sur le climat durant le dernier millénaire?<br />
Claudec
Si la COP 25 a ignoré le fait démographique comme ses éditions précédentes, les pouvoirs qui en décident – au grand jour comme dans l’ombre – doivent savoir que la planète s’en remettra, mais qu’eux-mêmes se sont une fois de plus comportés en fossoyeurs de l’humanité.<br /> Parce qu’il doit impérativement ne serait-ce que se nourrir, se vêtir, se loger et se soigner, l’homme est un consommateur. Il l’est depuis sa conception jusqu’après sa mort – les marchés du prénatal et du funéraire en attesteraient s’il en était besoin – et il se double d’un producteur dès qu’il est en âge de travailler. Il est ainsi, avant toute autre opinion ou considération, un agent économique au service de la société, mais aux dépens de son environnement. Et plus le nombre de ces agents augmente, plus leurs besoins s’accroissent – outre ceux qu’ils s’inventent toujours plus nombreux –, plus ils produisent, consomment, échangent et s’enrichissent, avec l’aide du progrès scientifique et technique, quelles que soient les conditions du partage de leurs richesses. Qu’il s’agisse de ressources non renouvelables ou de pollution, les atteintes à l’environnement augmentent d’autant et s’ajoutent à celles d’une nature jamais avare de catastrophes inopinées ou cycliques.<br /> Tous les malheurs du monde en découlent.<br /> Il n’est pas d’histoire passée ou future de l’humanité, qui ne soit avant toute autre considération, celle du binôme économie-population. La seule question qui se pose aujourd’hui est en conséquence : Vaut-il mieux le progrès et un bien-être inégal pour 3 ou 4 milliards d’humains pratiquant une écologie dénataliste, dans le respect de leur environnement social et environnemental, ou une indigence égalitariste et le saccage de la planète, par bientôt plus de 11 milliards de super-prédateurs continuant de proliférer dans la frustration et ses conséquences associales ?<br /> Notre civilisation est en train de mourir de ses abus, pour laisser la place à d’autres, comme cela a déjà été le cas. Quant à l’humanité et à la planète qui l’abrite, elles continueront de tourner et de s’agiter, dans l’indifférence d’un univers qui fait de même.<br /> EDITMODO: Pub interdite
ultrabill
Le présent nous le montre déjà.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Même hors-ligne, Facebook se fait voler un disque contenant les informations de 29 000 employés
Offrez un Stormtrooper pour Noël, un robot interactif Star Wars à moins de 50€ chez Cdiscount
Pour Noël, pack console PS4 Slim 1To + 3 jeux à seulement 249,99€ chez Fnac
Rick and Morty : quelle science derrière le fun ?
Des anciens d'Arkane Studios (Dishonored, Prey) dévoilent leur nouveau RPG : Weird West
Pack Xbox One X Star Wars à prix cassé chez Amazon
Google dépublie Chrome 79 du Play Store en raison d'un défaut provoquant des pertes de données
Des chercheurs déjouent la reconnaissance faciale chinoise avec un masque. Fallait y penser !
SSD interne PNY 120 Go en promo chez Amazon
OnePlus : un évènement spécial prévu lors du CES 2020
Haut de page