SeaRoutes, la start-up basée à Marseille qui veut un transport de marchandises plus vert

12 décembre 2019 à 18h35
0
conteneurs.jpg
© Pixabay

Accélérée chez ZeBox, l'incubateur du poids lourd français du transport maritime CMA CGM, la société propose des services destinés à diminuer l'empreinte carbone du secteur.

Imaginée en Allemagne, SeaRoutes est une société établie à Marseille depuis janvier 2019. Fondée par deux amoureux et connaisseurs du secteur maritime, Pierre Garreau et Carsten Bullemer, la start-up a rejoint ZeBox, l'incubateur propulsé par le géant mondial du transport maritime en conteneurs, CMA CGM, qui siège également dans la cité phocéenne. Après six mois passés sein de l'incubateur, la société a étendu ses services.

Des services proposés sous forme d'API à destination des professionnels du secteur

Portée par l'objectif d'une réduction des émissions de gaz à effet de serre du transport maritime, la start-up a étendu ses services au transport de marchandises. Elle propose, désormais, un véritable outil de suivi, de planification d'itinéraires et de routage météorologique, que l'on peut consulter en ligne.


SeaRoutes propose ses services sous forme d'API (interface de programmation). Ils permettent aux principaux acteurs de la chaîne logistique de bénéficier des routes avec une précision renforcée afin de mieux planifier, acheminer et améliorer des trajets d'un point A à un point B. Grâce à sa technologie, les professionnels du secteur peuvent améliorer la précision des heures d'arrivée, des planning et, surtout, réduire les coûts de carburant et les émissions de substances acidifiantes (COx, NOx, SOx).

« Après avoir entendu parler du défi sur les gaz à effet de serre, je me suis directement penché sur un outil innovant de planification des routes, à l'image de Google Maps mais pour le maritime », explique Pierre Garreau, CEO et fondateur de la jeune entreprise.

SeaRoutes-couv.jpg
© SeaRoutes

SeaRoutes expérimente déjà ses solutions

Alors qu'elle comptait 3 collaborateurs, 5 clients et 2 000 utilisateurs quotidiens au mois de janvier, SeaRoutes compte à présent une vingtaine de clients et a vu son nombre d'utilisateurs journaliers être multiplié par deux. « L'accompagnement proposé par ZeBox et son réseau nous ont permis d'aller plus loin et développer notre idée. Aujourd'hui, SeaRoutes est accessible à tous les acteurs du transport de marchandises et ce n'est que le début », se félicite le fondateur de la start-up.


SeaRoutes peut se targuer de compter, parmi ses clients, des acteurs internationaux du secteur maritime au sens large, comprenant des transporteurs, des compagnies ou des gestionnaires de flottes. Elle a déjà séduit le Grand port maritime de Marseille (GPMM), qui expérimente son prototype avec les ports du Havre, de Rotterdam et d'Anvers depuis le 4 juillet.
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top