Twitter veut signaler les tweets trompeurs et mensongers

21 février 2020 à 11h52
0
twitter-monde-smartphone.png
© Pixabay

Twitter a récemment fait la démonstration d'un nouveau système de marquage, comme l'a rapporté le média NBC News. Celui-ci se destine à surligner les tweets de politiciens et d'autres personnalités qui ont été rapportés comme mensongers ou comportant des informations erronées.

À l'aide d'un surlignage et de commentaires basés sur sa communauté, le réseau social renforce son nouvel effort contre la désinformation.


« Désinformation nocive »

Les tweets qui cherchent à répandre une « désinformation nocive » seraient ainsi marqués en rouge ou en orange. Cette expression de « désinformation nocive » sera en outre mentionnée à la suite des tweets incriminés, si l'on en croit la démonstration rapportée par NBC News. Parmi les exemples ci-dessous, on retrouve une déclaration du sénateur américain Bernie Sanders, qui affirme que « 40 % des armes à feu vendues [ aux Etats-Unis ] le sont sans contrôle des antécédents ». Outre le marquage « désinformation nuisible », d'autres utilisateurs de Twitter ont rapporté des chiffres différents et expliqué pourquoi la déclaration de l'homme politique est erronée. Dans le cas des armes à feu, les ventes sans contrôle des antécédents seraient plus proches de 22 %, Bernie Sanders s'étant appuyé sur une étude de 1997 à la fiabilité jugée contestable.

Twitter label
© Twitter via NBC News

D'autres exemples sont rapportés par le média, notamment en ce qui concerne le coronavirus et les lanceurs d'alerte.


Un principe encore incertain

The Verge a déclaré avoir reçu un e-mail de Twitter précisant que ce système n'était encore qu'« une maquette pour une option impliquant des retours de la part de la communauté ». Le réseau social a ajouté : « La désinformation est un problème critique et nous allons tester de nombreuses façons de le résoudre ».

En d'autres termes, ce marquage pourrait encore évoluer dans sa forme, mais reposera certainement sur les retours des utilisateurs de Twitter. Il n'a toutefois pas encore été clairement mentionné comment le site comptait déterminer les tweets à marquer. Une des versions ayant fait l'objet d'une démonstration permettait aux utilisateurs et à des modérateurs désignés de gagner des points, sous la forme de « badges communautaires », lorsqu'ils « agissaient par bonne foi », rapporte NBC News. Avec cette version, des internautes seraient ainsi invités à juger de la véracité d'une information, les autres utilisateurs pouvant ensuite exprimer leur accord ou leur désaccord avec la première opinion.

D'après le média, « plus vous gagnez de points, plus votre vote compte ». NBC insiste néanmoins sur le fait qu'il ne s'agit là que d'une seule des possibilités envisagées par le réseau social. Pour le moment, Twitter n'a pas officiellement annoncé le tenants et aboutissants de sa fonctionnalité, qui peut donc encore évoluer. Après avoir annoncé, plus tôt ce mois-ci, vouloir bannir les photos et vidéos truquées, cette nouvelle initiative devrait être dévoilée le 5 mars prochain.

Sources : The Verge, NBC News
Modifié le 21/02/2020 à 11h52
6
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
scroll top