Facebook ne bloquera pas les publicités politiques... laissant aux utilisateurs le droit de les limiter

13 janvier 2020 à 08h45
0
facebook screen.jpg

La décision prise par le réseau social fait débat alors que les élections américaines de 2020 se profilent. Aux États-Unis, les démocrates redoutent de revivre les dérives de 2016.

On pourrait dire que Facebook essaie de ménager la chèvre et le chou. Ou de nous offrir un verre à moitié plein. Le premier réseau mondial a annoncé, le jeudi 9 janvier, l'arrivée de nouvelles fonctionnalités qui permettront aux utilisateurs de voir moins de publicités politiques sur Facebook et Instagram. Car il n'a pas l'intention de lui-même les censurer.

Facebook laisse les utilisateurs se débrouiller

Pensant peut-être faire dans la philanthropie ou la bienfaisance, Facebook va permettre à ses utilisateurs d'avoir davantage le contrôle sur les publicités politiques et sociales diffusées sur leurs flux. Cool, non ? Pas nécessairement, puisque cette mise à jour permettra aux politiciens (ou n'empêchera pas) de diffuser des publicités politiques, mêmes mensongères ou trompeuses.


Pour Facebook, il revient aux utilisateurs de décider eux-mêmes s'ils souhaitent voir moins d'annonces politiques ou non. Cette mise à jour vient en compléter d'autres, appliquées par le passé, comme la possibilité offerte aux abonnés de voir moins d'annonces sur certains sujets ou de supprimer des centres d'intérêt en particulier.

La crainte d'un bis repetita aux États-Unis

« Alors que Twitter a décidé de bloquer les publicités politiques et que Google a choisi de limiter le ciblage de ses publicités, nous décidons de jouer la carte de la transparence et de donner plus de contrôle aux gens, en ce qui concerne les publicités politiques » indique Facebook dans un communiqué rédigé par Rob Leathern, Directeur de la gestion des produits pour Facebook, tout en indiquant avoir hésité à limiter le ciblage publicitaire. « Nous ne pensons pas qu'une entreprise privée doive décider du sort des publicités politiques », ajoute-t-il.


Aux États-Unis, où les démocrates considèrent que Facebook a favorisé l'élection de Donald Trump en 2016, on redoute un bis repetita. La sénatrice du Massachusetts et fervente opposante aux géants du numérique, Elizabeth Warren, estime sur Twitter que « Facebook paie pour sa propre couverture de fausses informations ». Pour la candidate à l'investiture américaine, « Facebook a besoin d'une réelle concurrence et de responsabilité pour que notre démocratie ne soit pas prise en otage par son désir de gagner de l'argent ».

La société de Mark Zuckerberg a annoncé le déploiement des fonctionnalités de transparence étendues au courant du premier semestre 2020, et ce dans le monde entier.

Source : Facebook
Modifié le 13/01/2020 à 09h37
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top