Facebook : le Brésil lui inflige 1,5 million d’euros d'amende pour un partage abusif des données

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 31 décembre 2019 à 13h52
Facebook Ombre
© AlexandraPopova / Shutterstock.com

Cette nouvelle amende reçue par le premier réseau social mondial fait suite au scandale Cambridge Analytica.

Facebook n'en a visiblement pas fini avec le scandale Cambridge Analytica. Lundi 30 décembre, le ministère brésilien de la Justice a annoncé avoir infligé une amende de 6,6 millions de reais (soit environ 1,5 million d'euros) au réseau social fondé par Mark Zuckerberg. Le gouvernement local accuse l'entreprise d'avoir partagé des données d'utilisateurs de façon indue.

443 000 utilisateurs brésiliens lésés par les pratiques du réseau social

En charge de l'instruction, le Département de protection et défense du consommateur (DPDC), rattaché au ministère de la Justice du pays, a précisé que Facebook a permis à la sulfureuse société Cambridge Analytica d'avoir accès aux données personnelles de 443 000 internautes brésiliens ayant téléchargé l'application de tests psychologiques « thisisyourdigitallife ». Une pratique qualifiée d' « abusive » par la justice brésilienne, qui reproche à Facebook de ne pas avoir fourni aux abonnés les informations nécessaires concernant les paramètres de confidentialité par défaut.


Dans un communiqué de presse publié en marge de l'annonce de la décision, Facebook a indiqué être en train d'évaluer les options juridiques à sa disposition. Le réseau social affirme qu'il n'y avait « pas de preuve que les données d'usagers brésiliens aient été transférées à Cambridge Analytica ». Affirmant se concentrer sur la protection de la vie privée de ses utilisateurs, la société indique avoir « effectué des changements » dans sa plateforme, « afin de restreindre les informations accessibles aux sociétés qui développent les applications ».

Plusieurs amendes pour Facebook en 2019

Facebook a dix jours pour faire appel de la décision prononcée par le ministère de la Justice brésilien. À défaut, le géant américain a un mois pour s'acquitter de l'amende.


La firme de Menlo Park a enquillé les amendes en 2019. La plus spectaculaire étant celle infligée par la FTC, l'autorité de concurrence américaine, qui a condamné Facebook, le 24 juillet, à une amende de 5 milliards de dollars, pour avoir mal protégé les données personnelles de ses utilisateurs. À ce jour, il s'agit de la plus lourde sanction jamais infligée à une société pour le chef de violation de la vie privée. Un peu plus récemment, le 2 juillet, l'Allemagne avait aussi infligé une amende à Facebook, plus faible certes (2 millions d'euros) pour ne pas avoir communiqué le nombre de contenus illégaux que la société supprime sur sa plateforme.

Source : Bloomberg
Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.