Le saviez-vous ? Il y a 10 ans, Facebook basculait dans une autre galaxie en levant le pouce

14 octobre 2019 à 08h46
2
facebook-like-pouce.jpg
© Pixabay

Si Facebook est aujourd'hui le réseau social le plus puissant de la planète, il lui a fallu émerger, il fut un temps. C'est en 2009 que la société a commencé à dominer son monde. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?, c'est votre nouveau rendez-vous du week-end. Clubic vous fait découvrir quelques pépites de la tech et du numérique, aussi insolites qu'insoupçonnées, parfois contemporaines, d'autres fois historiques. Embarquez avec nous, c'est parti !

En créant Facebook en 2004 à destination de ses camarades d'Harvard, Mark Zuckerberg n'imaginait pas « conquérir le monde », comme le souhaite depuis tant années Cortex, la génétiquement diabolique souris assistée de son fidèle Minus (si tu as le générique en tête tape dans tes mains, clap, clap). Et pourtant, le voici aujourd'hui à la tête de 2,41 milliards d'utilisateurs actifs, dont 35 millions en France (et on ne compte pas les autres services du groupe, comme WhatsApp et Instagram). Cela fait désormais une décennie que Facebook jouit du statut honorifique de premier réseau social mondial.


Quand Facebook a laissé Twitter et myspace sur le carreau

Le règne de Facebook comme première plateforme sociale numérique dure depuis déjà...10 ans. Oui, c'est bien en 2009 que le réseau a doublé Twitter en dépassant le cap des 350 millions d'utilisateurs, en fin d'année. Mais sa croissance folle était déjà actée. Car dès le mois de décembre 2008, Facebook pouvait se vanter d'une performance de taille : avoir doublé l'historique myspace, encore présent dans le top 10 des sites les plus visités au monde jusqu'en mai 2009 (et qui existe toujours d'ailleurs, bien que devenu confidentiel). En janvier 2009, Facebook totalisait 150 millions d'utilisateurs. Neuf mois plus tard, le 15 septembre, le réseau social dépassait les 300 millions de membres. Une croissance extraordinaire.

facebook-en-2009.jpg
Le design de Facebook, en 2009 (© Christian Happel/SlideShare)

Si nous avons appris à vivre avec et qu'évoquer son nom devient un geste totalement banal, Facebook est déjà installé dans l'esprit collectif depuis longtemps. D'un point de vue économique, rares sont les sociétés à pouvoir s'enorgueillir d'avoir occupé une position de leader pendant au moins dix ans sans interruption. Mais l'explosion du numérique a permis cela.


Et la course au « Like » débuta

En 2009, hasard et/ou coïncidence, Facebook lançait ce qui a grandement contribué à sa renommée et influé jusque sur son logotype : le pouce levée, le fameux « Like » ou « J'aime », pour les anglophobes.

facebook-pouce-like.jpg
© Pixabay

Facebook a voulu que tout et n'importe quoi puisse être liké : photos, vidéos, statuts, partages, pages, etc. Et de là a débuté l'une des courses les plus importantes de l'histoire : celle au « Like. » C'est à partir de là que ce qui pouvait faire le charme du réseau social s'est transformé en place d'auto-satisfaction, destinée à faire mieux que son ami, son voisin, son collègue de bureau ou... pour les marques et annonceurs, son concurrent. La suite, vous la connaissez...


Merci d'avoir accordé un peu de temps à cette nouvelle lecture. Il est désormais temps de se donner rendez-vous la semaine prochaine, avec le sixième numéro de votre rendez-vous du week-end.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Oncle_Picsou
Merci Facebook d’avoir transformer l’internet en concour de populariter géant, où chaque post de 3 ligne contient en moyenne autant de fautes d’ortograf que d’emoji<br /> Heureusement, je reste au dessu de tous sa <br /> Bon, oublier pa de liké mon commentaire les gars
Rumpelstiltskin
C’est plutôt la renommée FesseBook
Maga83
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 Les forfaits mobiles sans engagement en promo chez RED by SFR, Free, Sosh, B&You
Adobe refond son app Creative Cloud pour Windows et Mac
Les emails de chantage aux bitcoins sont de retour (et toujours faux)
Les modèles Peugeot construits aujourd'hui respectent déjà la future norme CO2, d'après le P.-D.G.
La NASCAR envisage des courses officielles de voitures hybrides dès 2022
Fitbit déménage sa production hors de Chine
Grammarly, l'outil d'assistance à l'écriture, lève 90 millions de dollars
Lancé en crowdfunding, l'IVY REC de Canon va débarquer en magasin
Le veilleur d'écran[s] S01E02 📺 Peaky Blinders, la série aiguisée comme un rasoir
Haut de page