Angela Merkel abandonne sa page Facebook

Par
Le 13 février 2019
 0
angela merkel

L'actuelle chancelière allemande est à la tête de son pays depuis maintenant 13 ans. Lorsque son mandat expirera en 2021, Angela Merkel ne briguera pas de nouvelle investiture et s'éloignera sans doute définitivement de la scène politique allemande et européenne. Cette décision a conduit la politicienne à faire le grand ménage sur ses réseaux sociaux.

Ainsi, Angela Merkel a tout bonnement supprimé sa page Facebook, qui cumulait plus de 2,5 millions d'abonnés. En décembre dernier, elle a cédé sa place à la tête du parti conservateur CDU à Annegret Kramp-Karrenbauer. Il s'agissait donc du premier grand acte de sa mise à l'écart de la vie politique et la suppression de son compte sur le réseau social américain est une nouvelle initiative qui va dans ce sens.

En quittant Facebook, la chancelière s'éloigne un peu plus du monde politique

Merkel a publié une vidéo afin de justifier son acte. Elle y explique : « C'est aujourd'hui que je veux vous remercier de votre soutien exceptionnel sur ma page Facebook. Vous savez que je ne suis plus à la tête de la CDU et je vais donc supprimer ma page Facebook ». Cet extrait a suscité de nombreuses réactions, positives comme négatives. La chancelière allemande a bien évidemment ses détracteurs, mais elle restera sans doute une figure emblématique de la politique européenne.

Une suppression précipitée qui pose des questions

Il est important de préciser qu'Angela Merkel est l'une des rares personnalités politiques à ne pas avoir de compte Twitter. Elle a ainsi encouragé les internautes à suivre son travail via les comptes Instagram et Facebook du gouvernement allemand. Cependant, nous pouvons nous demander pourquoi cette suppression a eu lieu cette semaine alors que la chancelière a encore deux années à passer à la tête de l'Allemagne.

Comme a pu le souligner l'émission Quotidien, une vague de piratage a touché la classe politique allemande (des journalistes et des célébrités sont également concernés) en janvier dernier. Ainsi, des services secrets comme la Russie auraient pu mettre la main sur des informations confidentielles. Un incident qui pourrait avoir poussé Angela Merkel à rapidement quitter les réseaux sociaux.

Source : The Guardian

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Facebook

scroll top