L'Allemagne interdit à Facebook de regrouper les données WhatsApp et Instagram

Mathieu Grumiaux Contributeur
08 février 2019 à 15h34
0
Facebook données personnelles

Les autorités allemandes ont exigé que Facebook renonce à combiner les données des utilisateurs de ses différents services sans leur consentement.

Facebook devra revoir ses plans en Allemagne. Le régulateur anti-monopole a ordonné à l'entreprise de ne pas combiner les informations personnelles des utilisateurs des applications Facebook, Instagram et WhatsApp.

Le réseau social souhaitait lier les données personnelles récoltées sur le web

« À l'avenir, Facebook ne sera plus autorisé à obliger ses utilisateurs à accepter la collecte et l'attribution pratiquement illimitée de données autres que Facebook à leurs comptes utilisateurs », a déclaré Andreas Mundt, Président de l'office fédéral en charge du dossier.

L'Allemagne laisse 12 mois à Facebook pour se conformer à cette décision et modifier sa politique de collecte d'informations. Elle devra également arrêter de lier les données récupérées sur des sites web consultés par les utilisateurs sans leur consentement explicite.

Une décision contestée par les dirigeants de Facebook

Facebook n'est pas d'accord avec cette décision et l'a fait savoir dans un communiqué : « Nous ne partageons pas leurs conclusions et avons l'intention de faire appel ».

Yvonne Cunnane, Responsable de la protection des données chez Facebook Ireland, et Nikhil Shanbhag, Directeur et conseiller général adjoint, expliquent que les autorités allemandes « sous-estiment la concurrence féroce à laquelle nous sommes confrontés en Allemagne, interprètent de manière erronée notre conformité avec le RGPD et porte atteinte aux mécanismes prévus par la législation européenne pour garantir des normes cohérentes en matière de protection des données dans l'UE ».

La Information Technology and Innovation Foundation, un groupe de réflexion américain financé en majeure partie par les géants du web, explique quant à lui que Facebook n'est pas en situation de monopole sur le marché de la publicité en ligne. Il estime que les autorités allemandes outrepassent leurs compétences en matière de régulation anti-trust.

L'office de régulation allemand estime quant à lui que cette décision conforterait Facebook dans une situation de monopole. Il justifie sa décision en expliquant qu'une simple validation de conditions d'utilisation (que personne ou presque ne lit dans leur intégralité) n'est pas suffisante pour accepter un tel traitement de ces données.

Affaire à suivre dans les prochains mois.

Source : The Guardian

6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top