Avant d'écarter Huawei de la 5G en Allemagne, Angela Merkel veut discuter avec la Chine

06 février 2019 à 19h55
5
angela merkel allemagne.jpg

L'Allemagne souhaite obtenir des garanties de la part de Huawei de son indépendance totale vis-à-vis des autorités chinoises, avant d'autoriser l'entreprise à fournir le pays en équipements 5G.

Mardi, en marge d'une visite à l'université Keio, à Tokyo, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré qu'avant d'autoriser Huawei à participer à la construction du réseau 5G en Allemagne, le pays doit s'assurer que la firme de Shenzhen ne transmettra pas de données au gouvernement chinois dans le futur.

Merkel s'engage à assurer la sécurité de l'Allemagne

Angela Merkel a évidemment évoqué les problèmes de sécurité potentiels pour justifier sa volonté. La chancelière allemande considère qu'il est important de parler à l'État chinois de manière à s'assurer que Huawei ne transmette pas de données à son gouvernement en instaurant des portes dérobées.

La dirigeante a expliqué aux étudiants de l'université nippone que la sécurité demeurait un élément essentiel pour les sociétés qui ambitionnent de faire du business en Allemagne. Pour elle, l'État chinois ne doit en aucun cas avoir accès aux données récoltées par les entreprises.

Huawei est toujours soupçonnée d'espionnage pour le compte du gouvernement chinois

Les propos de Merkel ont été relayés ce mardi par son ministre de l'Économie, Peter Altmaier, qui a de son côté ajouté que des règles claires devaient s'appliquer à l'ensemble des fournisseurs, Huawei compris.

Huawei est au cœur de l'attention et fait l'objet d'un examen approfondi de ses relations avec les dirigeants chinois. La société est soupçonnée d'être utilisée par Pékin à des fins d'espionnage, ce qu'elle nie évidemment. Le gouvernement allemand doit, lui, encore décider s'il doit exclure Huawei du marché 5G pour des raisons de sécurité. La Commission européenne pourrait aussi décider d'interdire l'équipementier.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
dancod
Au lieu de faire un examen approfondi des relations avec les dirigeants chinois, ils feraient beaucoup mieux de faire un examen approfondi du code…<br /> J’ai de plus en plus l’impression que c’est une chasse aux sorcières pour mettre la pression sur le commerce chinois…
raymondp
Ben tout le monde veut mettre la pression sur le commerce avec la chine, car la chine met déjà la pression sur toute l’industrie internationale.<br /> Il suffit de voir l’électronique, le rail, l’automobile… Ce n’est pas qu’une question de sécurité, c’est une question d’emplois.<br /> Après, il n’y a que Huawei qui sait faire de la 5G ?
jls2211
Ca serait plutôt à l’europe de se prononcer et après si l’europe donne sont accord, chaques pays européen décideront.
Rumpelstiltskin
" Merkel s’engage à assurer la sécurité de l’Allemagne"<br /> Elle a la mémoire courte la Merkel<br /> Nouvel-an 2016<br /> J’ai rien vu j’ai rien entendu<br />
vm66
Actuellement ce sont les seuls à pouvoir fournir toute la quincaillerie pour la 5G opérateurs : exit nos belles entreprises européenne Nokia, Ericsson.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

iOS 13 : un premier rendu de l'iPhone XI avec le mode sombre
Le PlayStation Store lance ses grandes réductions sur plusieurs grands jeux
Véhicules autonomes : Renault-Nissan s'apprête à signer avec Waymo (Google)
Oculus : des détails sur le Rift S trouvés dans le logiciel PC
Le Xbox Game Pass accueillera Shadow of the Tomb Raider en février
Google Assistant est désormais capable d'effectuer des traductions à la volée
Logitech dévoile de nouveaux casques gaming
Firefox va bloquer les mineurs de crypto et le fingerprinting
Samsung a déposé un brevet pour un stylet doté d'une caméra avec zoom optique
Windows 10 April 2019 Update : tout ce que vous devez savoir
Haut de page