Facebook finance la formation de journalistes au Royaume-Uni pour enrayer les fake news

Alexandre Boero Contributeur
20 novembre 2018 à 11h38
0
facebook fake news
Crédit image : Shutterstock.com

Le réseau social Facebook a annoncé ce 19 novembre la création d'un fonds doté de 4,5 millions de livres visant à former plusieurs dizaines de journalistes locaux.

Dans le cadre de son « Journalism Project » lancé en 2017, Facebook a dévoilé ce lundi les détails de son projet d'informations communautaires pour le Royaume-Uni. Le réseau social au pouce bleu lance le fonds Community News Project pour soutenir le journalisme local outre-Manche. L'investissement, d'un montant de 4,5 millions de livres sterling, soit un peu plus de 5 millions d'euros, permettra au National Council for the Training of Journalists (Conseil national pour la formation des journalistes ou NCTJ), qui est un peu l'équivalent du CFJ Paris ou de l'ESJ Lille en France, de former environ 80 journalistes.

Réinsérer de l'information là elle avait disparue

À travers ce financement, qui constitue une première mondiale, Facebook entend encourager la production de davantage de reportages dans les villes qui ont perdu leurs journaux et journalistes locaux, et ainsi permettre de nouveau la bonne diffusion des informations aux communautés dépourvues de systèmes d'information de proximité.

« Les nouvelles de la communauté sont largement partagées sur Facebook, sur des pages et dans des groupes communautaires. Cette collaboration nous aidera à atteindre des communautés qui ne bénéficient pas actuellement de nouvelles approfondies », confirme Karyn Fleeting, responsable de l'audience de Reach PLC, un groupe de presse anglais.

Facebook milite pour un journalisme de qualité et lutte contre les fake news

Dans un communiqué, Facebook précise que le processus de candidature démarrera au début de l'année 2019. Entre-temps, le NCTJ ainsi que différents groupes de presse britanniques (Newquest, JPIMedia...) vont parcourir différentes universités, écoles et événements du secteur du Royaume-Uni pour promouvoir le projet et sensibiliser celles et ceux qui envisagent une carrière dans le journalisme à franchir le pas. « Nous pensons que ce sera bon pour le journalisme, pour nos salles de rédaction et pour les communautés locales que nous servons », affirme Karyn Fleeting.

La formation promet d'être complète et sera dispensée par le NCTJ. Les diplômés recevront une qualification nationale en journalisme pour les journalistes communautaires. Ils auront par ailleurs accès à des formations de Facebook orientées sur les compétences numériques.

De manière plus implicite, Facebook se garde bien de rappeler ce point dans son communiqué : mais ce fonds doit contribuer à casser l'image véhiculée par son réseau social depuis plusieurs années : celle d'être devenu un refuge à fake news et autres informations trompeuses. Outre la lutte contre les contenus liés au terrorisme, la promotion d'un journalisme de qualité et la disparition des fausses informations sont devenues des chantiers majeurs pour l'entreprise de Mark Zuckerberg. Et à celles ou ceux qui redoutent l'intervention d'un fonds privé et parfois sulfureux dans son éthique, n'oublions pas que de nombreuses écoles reposent sur un financement privé.

7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top