Qui est Marc Teyssier ? Découvrez l'ingénieur derrière la coque de smartphone imitant la peau

27 octobre 2019 à 15h35
8


Le designer et chercheur français, qui trouve en l'humain sa source d'inspiration, a développé une peau artificielle qui permet de pincer ou de caresser votre mobile.

Et si les smartphones avaient leur propre peau ? C'est ce qu'un chercheur français, Marc Teyssier, à l'origine du projet et accompagné de collègues de Bristol, de Télécom ParisTech et de la Sorbonne, est parvenu à faire en mettant au point l'interface Skin-On. Il s'agit d'une peau synthétique plus vraie que nature, conçue pour épouser les formes de son téléphone portable, mais pas que.

Skin-on-couv.jpg
© Skin-On / Marc Teyssier

Une peau qui ressent et réagit aux pincements, chatouillements et torsions

« Quand j'ai une idée, je fais tout pour la développer, même s'il y a des barrières techniques », confie Marc Teyssier à Clubic. La peau qu'il a mise au point est capable de sentir aussi bien les pincements que les chatouillements et les torsions. De quoi faire tomber les barrières entre l'homme et la machine. « De manière générale, je pense que l'humain est ma source d'inspiration », explique-t-il. « C'est une machine formidablement complexe, avec laquelle nous sommes habitués à interagir ».

Car au même titre que l'on peut toucher ou caresser quelqu'un pour ressentir ou transmettre des émotions, de façon plus ou moins intime d'ailleurs, « pourquoi ne pas utiliser ce canal dans nos dispositifs numériques comme les smartphones, à travers de la peau similaire à la peau humaine », nous demande le chercheur.


Skin-On-Avatar.jpg
© Skin-On / Marc Teyssier

Un projet open-source

« Dans le cas de la peau artificielle, la partie capteur et détection était un vrai challenge technique et scientifique », précise Marc Teyssier. Le Français fait alors le parallèle avec la robotique, où des capteurs d'une extrême précision sont utilisés pour détecter le toucher. Leur point faible, pour notre chercheur ? « Ils ne reproduisent pas la texture de la peau, ni le "gras", qui pourtant joue un rôle crucial dans la façon dont nous pouvons nous exprimer à travers la peau, comme le pincement par exemple ».

Mais alors, comment la peau peut-elle détecter le toucher ? Marc Teyssier et ses collègues ont développé une interface « qui permet de détecter le toucher grâce à une technologie simple, similaire à ce qui est se trouve dans les écrans de téléphone par des fils conducteurs flexibles ». Le tout est ensuite moulé dans des couches de silicone, « avec différentes viscosités pour obtenir un rendu parfait », confirme le chercheur.


Skin-On-Hardware.jpg
© Skin-On / Marc Teyssier

Détail ô combien intéressant, le projet développé par Marc Teyssier est open-source. Et il est extensible à d'autres configurations. « L'an dernier, j'ai présenté un doigt sur téléphone, qui peut toucher son utilisateur. Le côté anthropomorphique avait choqué, mais cela m'avait motivé à continuer à développer ce type d'interface » On veut bien le croire.

Le processus de fabrication de la peau artificielle :

  • 1. Création du calque texturé supérieur
  • 2. Positionnement des électrodes
  • 3. Ajout d'hypoderme
  • 4. Connexion de l'électronique (les électrodes sont connectées, soudées à la plateforme de détection matérielle)
  • 5. Mise en forme de la peau

Skin-On-Avatar.jpg
© Skin-On / Marc Teyssier


Source : INews et interview
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
7
trollkien
Dégueu… on dirai un morceau de blob collé à un telephone
Ael_Sanz
Ca me fait vachement pensé au film eXistenZ
PierreKaiL
Un gars qui a trop regardé Cronenberg, c’est carrêment dégueu, on se croirait au moins d’avril.
PierreKaiL
Idem
nrik_1584
La version réaliste est juste flippante (et ils en jouent pour faire parler d’eux).<br /> Après la techno en elle-même peut avoir un intérêt en termes d’interactions. Faut aussi voir la durée de vie du truc quand il est pincé / pressé par le butor… pardon… l’utilisateur lambda.
PierreKaiL
Le techno sera utilisé dans les premiers robots sexuels, bizarre qu’il se limite à une sorte de blob comme dit trollkien avec lequel on envelopperait un smartphone ou posé sur son clavier tactil… Tant qu’on y est autant faire un vagin relié en usb…
GRITI
Je veux pas dire mais…coque de smartphone en peau synthétique + mode vibreur…
TofVW
Ce qui est pratique, c’est que si on choisit bien la partie de peau humaine à utiliser pour fabriquer cette coque, on peut changer de smartphone et en prendre un plus grand sans problème. Il suffira de frotter un peu la coque et hop!
GRITI
Quand j’ai lu l’article, je me suis dit que la possibilité d’une probable potentialité que cela dérive était pratiquement une certitude
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

ARTE lance une mini série documentaire sur l'histoire du jeu vidéo made in France
Un américain victime d'un SIM swapping se fait détrousser 24M$ de cryptomonnaies
Halloween 2019 : films, jeux, livres, Clubic frissonne pour...
La Google Brain Team apprend à une IA à reconnaître les odeurs
5G : après l'Allemagne, le Royaume-Uni va ouvrir l'accès à son réseau à Huawei
Le saviez-vous ? Une appli de guidage, Evelity, redonne de l’autonomie aux personnes handicapées
Razer présente un casque joueur dédié au chat en équipe nommé Tetra
Le jeu VR Doctor Who : The Edge Of Time dispo dès le 12 novembre prochain
L'émoji doigt d'honneur ? PEGI 3 sur le clavier Google, PEGI 16 chez les autres
Narcos : Pablo Escobar débarque sur console et PC dès novembre
Haut de page