Qui est Marc Teyssier ? Découvrez l'ingénieur derrière la coque de smartphone imitant la peau

Alexandre Boero Contributeur
27 octobre 2019 à 15h35
0


Le designer et chercheur français, qui trouve en l'humain sa source d'inspiration, a développé une peau artificielle qui permet de pincer ou de caresser votre mobile.

Et si les smartphones avaient leur propre peau ? C'est ce qu'un chercheur français, Marc Teyssier, à l'origine du projet et accompagné de collègues de Bristol, de Télécom ParisTech et de la Sorbonne, est parvenu à faire en mettant au point l'interface Skin-On. Il s'agit d'une peau synthétique plus vraie que nature, conçue pour épouser les formes de son téléphone portable, mais pas que.

Skin-on-couv.jpg
© Skin-On / Marc Teyssier

Une peau qui ressent et réagit aux pincements, chatouillements et torsions

« Quand j'ai une idée, je fais tout pour la développer, même s'il y a des barrières techniques », confie Marc Teyssier à Clubic. La peau qu'il a mise au point est capable de sentir aussi bien les pincements que les chatouillements et les torsions. De quoi faire tomber les barrières entre l'homme et la machine. « De manière générale, je pense que l'humain est ma source d'inspiration », explique-t-il. « C'est une machine formidablement complexe, avec laquelle nous sommes habitués à interagir ».

Car au même titre que l'on peut toucher ou caresser quelqu'un pour ressentir ou transmettre des émotions, de façon plus ou moins intime d'ailleurs, « pourquoi ne pas utiliser ce canal dans nos dispositifs numériques comme les smartphones, à travers de la peau similaire à la peau humaine », nous demande le chercheur.


Skin-On-Avatar.jpg
© Skin-On / Marc Teyssier

Un projet open-source

« Dans le cas de la peau artificielle, la partie capteur et détection était un vrai challenge technique et scientifique », précise Marc Teyssier. Le Français fait alors le parallèle avec la robotique, où des capteurs d'une extrême précision sont utilisés pour détecter le toucher. Leur point faible, pour notre chercheur ? « Ils ne reproduisent pas la texture de la peau, ni le "gras", qui pourtant joue un rôle crucial dans la façon dont nous pouvons nous exprimer à travers la peau, comme le pincement par exemple ».

Mais alors, comment la peau peut-elle détecter le toucher ? Marc Teyssier et ses collègues ont développé une interface « qui permet de détecter le toucher grâce à une technologie simple, similaire à ce qui est se trouve dans les écrans de téléphone par des fils conducteurs flexibles ». Le tout est ensuite moulé dans des couches de silicone, « avec différentes viscosités pour obtenir un rendu parfait », confirme le chercheur.


Skin-On-Hardware.jpg
© Skin-On / Marc Teyssier

Détail ô combien intéressant, le projet développé par Marc Teyssier est open-source. Et il est extensible à d'autres configurations. « L'an dernier, j'ai présenté un doigt sur téléphone, qui peut toucher son utilisateur. Le côté anthropomorphique avait choqué, mais cela m'avait motivé à continuer à développer ce type d'interface » On veut bien le croire.

Le processus de fabrication de la peau artificielle :

  • 1. Création du calque texturé supérieur
  • 2. Positionnement des électrodes
  • 3. Ajout d'hypoderme
  • 4. Connexion de l'électronique (les électrodes sont connectées, soudées à la plateforme de détection matérielle)
  • 5. Mise en forme de la peau

Skin-On-Avatar.jpg
© Skin-On / Marc Teyssier


Source : INews et interview
8 réponses
7 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top