Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles

20
US Navy navire
AFP/Getty Images

Le drame a eu lieu il y a bientôt deux ans. Le 21 août 2017, un navire militaire de l'US Navy, l'USS John S. McCain, entre en collision avec un tanker, l'Alnic MC. Le navire de la marine américaine a soudainement viré de bord, alors que les deux vaisseaux avançaient de manière parallèle jusque-là. Le choc qui suit tue 10 personnes et en blesse 48 autres.

L'enquête a partiellement incriminé les équipements présents à son bord, et en particulier les écrans tactiles que l'US Navy a tenté de mettre en place sur ses navires. Un effort finalement abandonné suite à l'incident.

Des équipements « inutilement complexes »

À la suite de la collision, une commission d'enquête a été créée sous la direction de la National Transportation Safety Board (NTSB). Celle-ci a pointé le système de navigation tactile fraîchement installé sur le McCain. Baptisé Integrated Bridge and Navigation System (IBNS), celui-ci a remplacé les anciennes commandes mécaniques, et permet de notamment gérer l'accélération et la direction du navire.

Sur le rapport remis par la NTSB, huit défauts remettant en cause la sécurité ont été soulignés. Parmi eux, on trouve « le design de l'IBNS du John S McCain » ainsi que « les procédures de transfert pour le contrôle de la direction et de l'accélération ». Dans ses conclusions, la NTSB qualifie le système de navigation « d'inutilement complexe ».

Mais ce même rapport souligne également des points ayant conduit à la collision et qui n'ont pas de rapport direct avec l'IBNS. C'est le cas de la fatigue des marins de la vigie, ainsi que l'absence de communications à très hautes fréquences entre les deux navires. Il faut enfin ajouter des difficultés dans la mise en place du nouveau système. Parmi les huit points précités, on trouve également « la décision de transférer le contrôle de l'accélération alors que le vaisseau se situe dans des voies navigables bondées » et surtout le manque de formation des marins à ce système tactile.


Machine arrière pour la Navy

En plus des vies perdues et des blessés, l'accident aura coûté pour 100 millions de dollars de dommages sur le John S McCain. L'Alnic MC a subi pour 225 000 dollars de dommages, mais aucune victime n'est à déplorer. L'incident n'a provoqué aucune pollution.

Pour l'US Navy, il s'agit désormais de revenir aux anciennes commandes mécaniques. Le McCain n'est pas le premier navire militaire à avoir subi ce genre de mésaventures : en juin 2017, deux mois avant le McCain, un autre destroyer américain, l'USS Fitzgerald, est entré en collision avec un porte-conteneurs philippin dans les eaux de la Mer du Japon. L'incident a fait sept morts et trois blessés graves (dont le commandant) à bord du navire américain. Là encore, un manque d'entraînement des marins a été pointé. Les erreurs commises ont été essentiellement humaines, quelques défauts d'ordre technique ayant été cependant repérés, notamment un dysfonctionnement du radar.


Le McCain n'est pas le seul vaisseau à devoir être revu : le délai nécessaire pour le retour aux commandes mécaniques de l'ensemble de la flotte est estimé entre 18 et 24 mois.

Source : Popular Mechanics
Modifié le 17/08/2019 à 12h27
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
18
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Domino's se met aux livraisons en vélo électrique
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Une étude montre que les cyclistes
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Les Philippines créent PhilSA, leur propre agence spatiale nationale
Audi présente un étonnant concept de trottinette-skate électrique e-tron à 2000€
Un système de sécurité laisse fuiter plus d'un million d'empreintes digitales
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Huawei (aussi) reporte encore son smartphone pliable
Haut de page