La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force

16 juillet 2019 à 22h45
0
alien.png
(Crédits : Pixabay)

Un événement Facebook propose de pénétrer dans la célèbre Zone 51. Sauf que l'US Air Force a d'ores et déjà prévenu les nombreux participants prétendus en leur indiquant les risques encourus.

Pour beaucoup, l'existence des extraterrestres ne fait pas de doute. Alors même si on hésite entre le délire absolu et la démarche fanatique, force est de constater qu'un événement Facebook a récemment fait son apparition, invitant les utilisateurs à un rendez-vous particulier, qui n'est pas sans danger : envahir la Zone 51 pour enfin voir et prouver l'existence des extraterrestres. Mais l'armée américaine ne l'entend pas de cette oreille.

Un buzz impressionnant et inattendu

À vos agendas ! L'événement Facebook fixe le rendez-vous dans le Nevada, sur la Zone 51, pour le vendredi 20 septembre, histoire de s'offrir un petit trip sympa le week-end. Le but clairement affiché de l'event est de se frayer un chemin pour réussir à pénétrer dans la zone qui passionne les cinéastes depuis des décennies et qui constitue l'un des endroits les plus secrets de la planète, où ont lieu des essais d'avions et d'armes.

Le plus étonnant, c'est la ferveur que suscite un tel événement. 1,3 million d'internautes ont en effet déclaré vouloir participer à la campagne. L'enthousiasme est tel qu'une boutique en ligne est apparue, sur laquelle on peut retrouver des t-shirts dédiés à l'événement. S'il est évidemment impensable qu'autant d'individus se massent autour des 1,2 million d'hectares de la base militaire, il n'est pas impossible que certains aficionados de SF ou chasseurs d'OVNIS décident de se présenter au rendez-vous.

alien-zone-51.jpg
La Zone 51, lieu de tous les fantasmes (Crédits : Pixabay)

L'armée US peut utiliser la force

L'US Air Force, qui se doit de prendre toute menace potentielle - même farfelue - au sérieux, a été contrainte de réagir. « La Zone 51 est un espace d'entraînement ouvert pour l'armée de l'air américaine, et nous décourageons toutes les personnes voulant essayer d'entrer dans la zone où nous entraînons les forces armées américaines », a précisé un porte-parole de l'armée.

Cette recommandation pourrait d'autant plus se révéler dissuasive qu'il est strictement interdit de pénétrer dans une zone militaire de haute sécurité. Outre de classiques amendes, l'armée est en effet autorisée à faire usage de la force et à ouvrir le feu si un danger menace les lieux, quitte à blesser mortellement un individu. À moins que la menace d'une riposte physique ne conforte les plus téméraires à partir à la chasse aux aliens.

Source : The Washington Post
Modifié le 17/07/2019 à 09h26
32
21
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top