Le saviez-vous ? Il filme le dernier burger-frites islandais de McDonald's depuis 10 ans

03 novembre 2019 à 14h01
26
burger-frites-mcdo-islande-plan.jpg
© snotrahouse.com

Alors que McDonald's a quitté l'Islande depuis 2009, une maison d'hôtes de l'île expose et filme depuis en discontinu le tout dernier burger, accompagné de ses frites. Et le précieux repas ne fait vraiment pas son âge. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?, c'est votre rendez-vous du week-end. Clubic vous fait découvrir quelques pépites de la tech et du numérique, aussi insolites qu'insoupçonnées, parfois contemporaines, d'autres fois historiques. Embarquez avec nous, c'est parti !

Cela peut étonner, mais l'Islande n'héberge plus aucun McDonald's depuis 2009. Après 16 ans d'activité sur place, la chaîne de restauration rapide avait décidé de plier bagage, acculée par les coûts d'importation des hamburgers et piégée par la crise économique qui traversa l'île. Juste avant la fermeture des trois derniers restaurants ouverts, Hjörtur Smarason achète alors un burger-frites, et le place sous plastique le 31 octobre 2009. Depuis, il ne manque pas une miette de sa décomposition.


Un burger-frites qui a vu du pays...

Comme toute antiquité qui se respecte, le burger-frites acheté par monsieur Smarason n'a pas vécu que dans un seul et même lieu. Lorsqu'il achète, il le met en 2009, il le conserve dans un premier temps dans un sac en plastique, et ce pendant trois ans. Durant cette période, le hamburger et les frites ne montrent pas le moindre signe de vieillesse, et reste beaux comme au premier jour.


« J'avais entendu dire que les produits McDonald's ne se décomposaient jamais, alors j'ai voulu en avoir moi-même la confirmation », explique le propriétaire qui, en 2012, le confie au Musée nationale d'Islande.

burger-frites-mcdo-islande.jpg
© snotrahouse.com

...et dont on peut suivre la décomposition en direct

Quelques années plus tard, après avoir été amaigri de quelques frites « dégustées » par de curieux visiteurs, le personnel du Musée conseille à Hjörtur Smarason de se débarrasser du burger-frites. Mais trop attaché à sa valeur historique, l'homme décide finalement de le conserver et de le confier à des amis, qui tiennent aujourd'hui une maison d'hôtes, baptisée Snotra House, du côté de Thykkvibaer, dans le sud de l'île.


Aujourd'hui, le burger et les frites sont exposés dans le salon des invités de la Snotra House, qui offrent, lors de chaque visite, l'occasion de constater que les produits restent tout à fait bien conservés, mieux même que l'emballage des frites, qui commence à perdre de ses couleurs.
Et cerise sur le gâteau, ou plutôt grain de sel sur la frite, il est possible de suivre la (très) lente décomposition des produits, grâce à deux caméras placées à l'intérieur et à l'extérieur de la boite vitrée (ouverte, précisons-le) qui retransmettent en direct l'expérience, et ce 24 heures sur 24. Assurément le coup marketing rêvé pour ses nouveaux hébergeurs, qui revendiquent 400 000 connexions quotidiennes sur leur site Internet.

Merci d'avoir passé un peu de temps à lire cet épisode. Il est désormais temps de se donner rendez-vous la semaine prochaine, pour le neuvième numéro de votre rendez-vous du week-end.
Modifié le 04/11/2019 à 05h37
26
14
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Black Friday Week : les meilleures offres à saisir jusqu'à ce soir minuit
Hors-série du Veilleur d’écran[s] : 20 séries feel good pour garder le sourire le dimanche soir
Test Klipsch Cinema 600 : une barre de son très portée sur les basses
A quelques heures de la Black Week, la tablette Samsung Galaxy Tab A à prix cassé
Un pack PlayStation avec une manette Dualshock 4.0 + Uncharted: The Lost Legacy en promo
A la découverte de la planète naine Ceres et son énigmatique tache blanche
Le casque sans fil JBL T460 BT à moitié prix avant le Black Friday
Prêt à changer de PC portable ? Découvrez les meilleurs modèles de l'année
Bon plan : le boîtier Philips Hue Play + 2 lampes connectées à prix choc ce dimanche
Haut de page