Lobbying : les GAFA ont cassé leur tirelire en 2019

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
23 janvier 2020 à 08h55
0
sénat us washington.jpg

Pas étonnant pour un sou au regard des régulations qui se profilent : les FAANG (Facebook, Amazon, Apple, Netflix et Google) ont littéralement explosé leur budget en lobbying en 2019.

Apple, si elle reste historiquement parmi les plus raisonnables en la matière, signe une hausse de son investissement de quelque 700 000 $ sur une année. Tout de même.

Guerre d'influence à Washington

Ces chiffres officiels révélés mardi donnent à voir les sommes astronomiques dépensées par les Big Tech pour influencer en leur faveur les politiques. Comme d'habitude, c'est Facebook qui remporte la palme avec plus de 16,7 millions de dollars dépensés en 2019, contre 12,6 millions de dollars l'année précédente.

Amazon le talonne avec 16,1 millions de dollars (14,4 Md$ en 2018), suivi par un Google nettement plus mesuré qu'en 2018 avec un total de 11,8 millions de billets verts contre quelque 21,7 millions un an auparavant.

Apple a quant à elle revu ses efforts d'influence à la hausse en faisant passer son budget annuel de 6,7 Md$ à 7,4 millions de dollars. Netflix ferme enfin la marche avec 850 000$, soit à peine 50 000 de plus qu'en 2018.


Budgets lobbying GAFAM FAANG
Le budget en lobbying des FAANG au cours des 10 dernières années. © OpenSecrets.org

De multiples fronts à adresser

Si les FAANG ne regardent pas à la dépense, c'est que — les pauvres ! — sont attaqués de toute part, et aussi bien aux États-Unis qu'en Europe. Que ce soit sur des lois les obligeant à faire quelque chose pour protéger les données personnelles de leurs utilisateurs·rices, de mettre en place des mesures endiguant la propagation de fake news, ou tout simplement sur des hausses de taxe à leur encontre.

Une noble quête, à en croire un porte-parole d'Amazon qui, au site spécialisé Market Watch, déclare que son entreprise « cherche toujours des moyens d'innover pour ses clients », et que son équipe de Washington DC (ses lobbyistes donc) « est mobilisée pour s'assurer d'œuvrer sur les sujets qui sont importants pour les clients, les employés, et les dirigeants ».


Des manœuvres qui semblent porter leurs fruits. Car en dépit d'une méfiance rampante à l'encontre des GAFAM, et plus particulièrement Facebook à l'approche de l'élection présidentielle américaine, le cours de leur action a été propulsé au firmament en 2019. Sur les 12 derniers mois, l'action Facebook a grimpé de 51 %, de 16 % pour Amazon, de 39 % pour Google et de... 108 % pour Apple.

Via : MarketWatch
Modifié le 23/01/2020 à 09h03
15
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Star Wars : un énorme coffret 4K Ultra HD

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top