Nickel, cuivre, lithium... Tesla s'inquiète des ressources nécessaires pour fabriquer les batteries

06 mai 2019 à 21h34
98
Mine à ciel ouvert lithium

Alors que la transition énergétique s'accélère, Tesla s'inquiète d'une pénurie à venir des matériaux nécessaires à la fabrication de batteries électriques.

À l'occasion d'une conférence à Washington, Tesla n'a pas caché ses inquiétudes concernant les ressources minérales indispensables pour la production de batteries électriques. Des ressources qui s'amenuisent drastiquement, tout particulièrement en ce qui concerne le nickel, l'un des minerais les plus importants dans la production de Tesla. Pour pallier cette prochaine pénurie, une sénatrice a profité de cette conférence pour rallier l'industrie à son projet de loi visant à booster la production domestique de ces matériaux précieux.

Une pénurie à prévoir « dans un futur proche »

La conférence Benchmark Minerals Intelligence organisée à Washington ce 2 mai a dû inquiéter plus d'un investisseur. Selon Reuters, Sarah Maryssael, à la tête de l'approvisionnement mondial des matériaux dédiés aux batteries de Tesla, prévoit une inexorable « pénurie des matériaux clé pour les batteries électriques ». Une pénurie à prévoir « dans un futur proche » et qui pourrait aussi toucher le nickel qui, bien que produit dans le monde entier, représente un matériau précieux pour Tesla.

Le reste de l'industrie s'inquiète davantage de la production de cobalt qui englobe très peu de fournisseurs. Tesla a fait le choix de minimiser sa consommation de cobalt dont les techniques d'extraction ont mauvaise presse. La République démocratique du Congo, l'un des premiers producteurs de cobalt, aurait par exemple largement recours au travail des enfants.

Vers une production domestique pour ne plus se montrer « vulnérable » face aux exportateurs

Pour Sarah Maryssael, les constructeurs automobiles et de batteries auraient tout intérêt à se rapprocher des marchés australiens et américains pour s'approvisionner en matériaux. Derrière l'aspect pratique, ne serait-ce qu'en termes de logistique et de liens privilégiés, le désir de s'affranchir des oligopoles des matériaux reste palpable, surtout lorsque l'on sait que la Chine produit deux tiers des batteries lithium-ion et a la main-mise sur la production de lithium mondiale.

Lisa Murkowski, sénatrice républicaine, espère pouvoir faire adopter le Minerals Security Act, une loi visant à faciliter l'extraction de minéraux comme le lithium et le graphite directement sur le territoire américain. Cette loi pourrait permettre aux producteurs de batteries américains de puiser dans la production de minéraux domestique et ne plus se montrer « vulnérables » et « faibles » face à un fournisseur étranger comme la Chine.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
98
30
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le législateur américain cherche toujours à interdire les logiciels de reconnaissance faciale
CES 2021 : notre recap' des meilleurs périphériques présentés lors de l’événement
Bon plan RED by SFR : l'offre Big RED 200 Go à 15 €/mois prend fin à minuit !
Wikimédia France : quel avenir pour la fondation aux multiples visages ? (Interview)
Boostez votre PC avec ce SSD WD Blue 1 To M.2 au meilleur prix chez Cdiscount
Cette énorme TV Continental Edison de 55
Dacia Bigster : la future figure de proue de la marque
Le PC Hybride Microsoft Surface Pro X est bradé chez Fnac et Darty
VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1
Huawei met à jour AppGallery, son store d'applications alternatif à Google Play
Haut de page