Test OnePlus Buds Pro : tient-on des Airpods Pro version Android ?

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
19 septembre 2021 à 18h36
2
OnePlus Buds Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

S'il se fait une place de choix sur le marché du smartphone OnePlus ne jouit pas encore de la même aura du côté des écouteurs True Wireless . Et pour cause, le constructeur ne présente pour l'heure que deux modèles assez simples dont les Buds testés dans nos colonnes . Avec les nouveaux Buds Pro, OnePlus veut passer à la vitesse supérieure, et sur la forme comme sur les spécifications techniques, ces écouteurs aspirent à devenir l'équivalent des Airpods Pro pour Android, pour un prix plus accessible (150 euros).

OnePlus Buds Pro
  • Bonne fabrication de l'ensemble
  • Isolation globalement efficace
  • Très confortables
  • Ecouteurs et boitier certifiés IP
  • Induction
  • Qualité des basses
  • Autonomie dans la moyenne basse
  • Manque d'équilibre des aigus
  • Ergonomie incomplète
  • Des bugs dans la détection du port

Inspiration évidente, différence chromée

Le suffixe « Pro » n’a jamais été aussi bien utilisé, tant l’inspiration de OnePlus pour ses Buds Pro est évidente. Canule à peine présente (embouts pénétrant peu les oreilles), tiges courtes et légèrement inclinées, nous sommes vraiment proches de ce que proposent Apple avec ses Airpods Pro.

Sur la forme, la comparaison s’arrête pourtant là. Premièrement, OnePlus affuble ces écouteurs d'une tige chromée plus exubérante, dans les déclinaisons noire ou blanche, touche clinquante qui divisera immanquablement le public, mais qui permet aux Buds Pro d'être vraiment reconnaissables.

OnePlus Buds Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

La boîte de charge est aussi relativement atypique avec son revêtement mat : OnePlus mise en effet sur une forme plus plate et plus anguleuse que ce que l'on voit habituellement. On peut saluer son excellente fabrication et la quasi-absence de jeu dans la charnière. De plus, ce boitier très compact (rentre dans n'importe quelle poche) est compatible avec la recharge par induction.

Pour les écouteurs, le constat est également assez bon. Sans être luxueux ou aussi denses que les Sennheiser CX TW , les OnePlus Buds Pro sont très bien assemblés, sans défaut marqué.

Nous pouvons relever un bon point avec deux certifications : IP55 pour les écouteurs (au-dessus de la moyenne), et IPX4 pour le boitier. Une certification de boitier est assez rare, les OnePlus Buds Pro peuvent alors se voir comme un ensemble résistant aux projections d'eau.

OnePlus Buds Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Le confort est tout à fait bon, sans se démarquer vraiment des autres produits dits semi-intra. Les Buds Pro ne sont pas intrusifs, la tenue est suffisamment bonne pour envisager un léger usage sportif, et les embouts, livrés en trois tailles, permettent de répondre à presque toutes les morphologies d'oreilles.

HeyMelody, et la limitation des commandes

OnePlus avait l'embarras du choix au niveau des commandes, en sachant que les écouteurs avec tiges sont presque toujours à surface tactile. Mais, tout comme pour la forme, les OnePlus Buds Pro font du pied aux Airpods
Pro. Ainsi, les commandes reposent sur un système de tige haptique, que l'on pince une ou plusieurs fois.

OnePlus Buds Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Si le système reste atypique, et permet de ne pas appuyer l'écouteur contre l'oreille, il conserve les mêmes défauts que l'on avait constaté sur les écouteurs d'Apple. Le premier d'entre eux est une certaine lenteur du procédé, et un retour haptique pas toujours assez prononcé qui ne facilite pas la prise en main.

Surtout, toutes les commandes ne sont pas couvertes. Par défaut, les actions fonctionnent ainsi (identique pour l'écouteur gauche et droit) :

  • 1 pression : pause/lecture
  • 2 pressions : piste suivante
  • 3 pressions : début de piste/piste précédente
  • Pression longue : changement du mode de réduction de bruit

Il n'est pas possible, du moins par défaut, de modifier le volume sonore, ou encore d'appeler l'assistant vocal du smartphone. L'application HeyMelody peut-elle corriger le tir ? Pas vraiment.

OnePlus Buds Pro

Soyons honnête, cette application trans-marques (elle gère aussi les écouteurs Oppo) est très claire et permet de personnaliser quelques fonctionnalités assez utiles. Mais, les réglages des commandes se limitent à deux choses :

  • La possibilité, sur l'écouteur droite ou l'écouteur gauche, d'utiliser l'action « 3 pressions sur la tige » comme un appel à l'assistant, et non comme le retour au début de la piste en cours.
  • Pour la pression longue, il est possible d'ajouter, en plus des modes ANC et Transparence, déjà présents par défaut, le mode ANC off. Il est assez étrange de ne pas proposer ce mode par défaut, et c'est un point qu'on reprochait déjà aux Airpods Pro (pourquoi singer cette absence ?)

À côté de cela, HeyMelody garde quelques idées en réserve. Pour commencer, OnePlus propose un test d'ajustement des écouteurs. Cette fonction n'est pas aussi novatrice qu'à une époque, mais elle reste une très bonne idée, surtout pour aider un utilisateur débutant.

Autre point intéressant, la présence du Audio ID, que nous avons déjà évoqué avec les produits Oppo. Cette fonction consiste en un petit
test auditif (dont nous ne pourrions pas attester la précision), permettant de vérifier les petites baisses de l'oreille gauche et de l'oreille droite, suivant les fréquences.

OnePlus Buds Pro

Une fois le test effectué, OnePlus propose une égalisation personnalisée, qui « pallie » les défauts de l'oreille en accentuant telle ou telle fréquence. L'idée reste intéressante, mais donne l'impression de trop mettre en avant les aigus, comme pour montrer le côté spectaculaire du procédé. Il est surtout étrange de ne pas proposer un vrai égaliseur paramétrable dans l'application.

Enfin, la fonction Zen Mode Air permet de jouer un bruit d'ambiance dans les écouteurs. Cette option est d'autant plus intéressante qu'il est possible d'exporter les sons vers les Buds Pro, pour pouvoir les lire de manière autonome. Pour cela, il suffit de presser une des tiges pendant trois secondes… ce qui déclenche aussi immanquablement le changement de mode ANC lors de l'opération…

OnePlus Buds Pro
OnePlus Buds Pro à gauche, Airpods Pro à droite © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Dans l'ensemble, les OnePlus Buds Pro nous laissent tout de même sur notre faim. La marque n'a pas profité de ce qui existe déjà pour garantir une expérience complète.

Terminons sur un bug que nous avons rencontré pour la détection du port des écouteurs. Ce système de détection intégré permet de couper la réduction de bruit active si les deux écouteurs ne sont pas détectés comme étant positionnés dans l'oreille. Que cette fonction ne soit pas désactivable est déjà un peu frustrant. Mais, surtout, elle est très loin d'être infaillible. Ainsi, peu importe la configuration, il est arrivé que l'ANC se désactive alors que les écouteurs étaient tous deux correctement ne place dans nos oreilles.

Connexion dans la moyenne

Sans être au-dessus du lot, la connectivité des OnePlus Buds Pro est tout à fait correcte. Evidemment, tout n'est pas parfait, la marque faisant notamment l'impasse sur Google Fast Pair. Cet appairage rapide n'existe qu'en passant directement par l'application (ou par un smartphone OnePlus ).

Sans surprise on constate également l'absence de connexion Multipoint (connexion à plusieurs appareils en profil audio), cette fonctionnalité étant extrêmement rare sur des écouteurs sans fil.

OnePlus Buds Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Malgré ces petits écueils, les OnePlus Buds Pro disposent d'une connexion tout à fait solide. La portée n'est pas immense en pratique, mais sur un usage classique les coupures et sauts de son sont très rares. Tout est même parfaitement stable, du moins avec les codecs SBC et AAC . En effet, la marque propose également le codec LHDC, mais celui-ci n'a que peu d'intérêt…

Enfin, les deux écouteurs peuvent s'utiliser en mode mono : il n'y a pas de connexion maitre-esclave.

Isolation convaincante, mais avec des revers

S'agissant d'une première incursion dans le secteur des écouteurs True Wireless milieu de gamme pour OnePlus, il était primordial pour la marque de ne pas se rater sur la réduction de bruit active.

Ce pari est globalement réussi. L'isolation passive n'est pas fabuleuse mais déjà assez prononcée pour un modèle semi-intra. Elle se suffit à elle-même dans la majorité des cas de figure.

OnePlus Buds Pro
En marron, le signal témoin. En orange, la réduction de bruit réglée au maximum. En bleu, la mode ANC off. En vert, le mode Transparence

Surtout, la réduction de bruit active est particulièrement efficace, car elle permet de réduire assez considérablement les basses et tout autre bruit périodique (ronronnement de moteur et bruits de la ville par exemple). Bien que la mesure soit un peu optimiste (léger effet de couplage de la tête de mesure), cette fonctionnalité réussit à dépasser ce que proposent les concurrents de la gamme inférieure, comme les Huawei Freebuds 4i , Oppo Enco Free 2 , Nothing ear (1) , et Honor Earbuds 2 Lite , ou même des concurrents directs comme les Beats Studio Buds .

Nos résultats se basent ici sur l'utilisation du mode « Annulation de bruit maximale ». En effet, précisons que la marque table sur trois réglages possibles et accessibles dans l'application : Annulation de bruit maximale ; Annulation de bruit ; Intelligent.

OnePlus Buds Pro

La simple annulation de bruit est un peu moins performante (de quelques dB) que l'annulation maximale dans les basses fréquences. Quant au
mode Intelligent, il est assez étrange, car il s'adapte de manière aléatoire à la situation. Il reste plus performant dans les aigus que les autres modes qui ont tendance à rehausser ces fréquences, tout en étant clairement moins efficace dans les basses et dans les bas-médiums. En pratique, l'annulation maximale est la plus efficace, quelle que soit la situation.

Le rendu général est donc très bon, mais on note l'écueil assez classique des écouteurs de ce genre, à savoir l'isolation largement plus faible dans
la transition isolation active/isolation passive, autour des 1 kHz. Certains
bruits très sifflants ressortent alors assez largement par rapport au reste.

Par ailleurs ces écouteurs, très efficaces sur les bruits répétitifs, ne sont pas aussi bons sur les bruits plus soudains, moins prévisibles (ce qui n'apparait pas à la mesure). Le résultat reste très bon, même si d'autres modèles (généralement intra et non semi-intra) font mieux dans cette gamme de prix, à commencer par les Panasonic rz-s500w .

OnePlus Buds Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Le mode transparence est très correct et suit une courbe très proche de la « réalité » jusqu'au début des aigus, avec quelques emphases, sans plus. Passés les 3-4 kHz, les écouteurs ne peuvent pas vraiment rattraper l'isolation des embouts, mais ce mode reste parfaitement utilisable.

Enfin, la captation en mode main-libre est plutôt bonne, mais se heurte assez vite aux conditions extérieures. En milieu calme, le rendu est très naturel, assez clair. En milieu encombré, les écouteurs arrivent à gérer un certain niveau de bruit, mais ne font pas de miracle dans des rues vraiment bruyantes. Des écouteurs, type Jabra Elite 3 , font mieux en la matière.

Autonomie un peu légère en simple charge

L'autonomie des écouteurs est annoncée à 5 heures avec ANC et 7 heures sans ANC.

En usage classique (AAC, et volume autour des 60 %), les OnePlus Buds Pro atteignent 4 heures 45 d'autonomie environ. Sans ANC, nous sommes arrivés autour des 6 heures 30 – 6 heures 45 lors de nos différents essais.

OnePlus Buds Pro
Boîte des OnePluds Buds Pro à gauche, celle des Airpods Pro à droite © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Ces résultats sont dans la moyenne basse, bien que réhaussés par le grand nombre de recharges que permet le boitier. Il est en effet possible d'apporter un peu plus de quatre cycles supplémentaires aux écouteurs.

Un son avec des hauts et des bas

L'architecture audio du modèle n'a rien de révolutionnaire, puisque OnePlus ne mise pas sur des envolées multi-transducteurs ou multivoies
(comme avec les Oppo Enco X ). Néanmoins, le transducteur dynamique de 11 mm intégré permet de s'attendre à un son maîtrisé.

Si les écouteurs assurent effectivement une certaine qualité sonore assez satisfaisante dans l'ensemble, nous n'avons pas été totalement emballé pour autant, en grande partie à cause de la signature audio de ces Buds Pro.

OnePlus Buds Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Rien à dire ou presque sur les basses, les Buds Pro accentuent assez clairement cette partie du spectre sans trop en faire. Les écouteurs confèrent une bonne ampleur aux morceaux. Sans être extrêmement percutant, ils ne se laissent pas déborder, et ne débordent pas non plus dans les médiums. OnePlus connait son sujet en la matière et le prouve ici.

Les médiums sont déjà un peu plus en dent de scie. Globalement en retrait par rapport aux autres fréquences, ils manquent un brin d'équilibre. Au moins, il n'y a pas d'effet de voile, ni de manque de précision.

OnePlus Buds Pro
En vert et rouge, la réponse en fréquence (compensée) dans les modes ANC et Transparence. En bleu, la réponse en fréquence sans ANC

Mais, c'est surtout avec les aigus que OnePlus fait un choix un peu plus étrange. C'est simple, il faut oublier l'équilibre, le constructeur travaille ici à travers des pics assez marqués. Les écouteurs insistent par exemple sur une bosse autour des 1-2 kHz, ce qui projette légèrement l'écoute en avant. Un peu plus loin, d'autres pics vont venir exacerber la sensation de clarté et d'ouverture, mais sans que cela ne fonctionne totalement.

À l'écoute, OnePlus a fait le choix d'un rendu assez hybride, relativement passe-partout pour qui apprécie la signature, mais pas universel pour autant. Le son est parfois ressenti comme assez rond, parfois (et c'est plutôt notre cas) comme un peu trop grinçant dans les hautes fréquences. Un constat assez typique des signatures aussi oscillantes que celle-ci.

Au lieu de se reposer sur la technicité des transducteurs, qui est à sa place dans le milieu de gamme, OnePlus fait le choix de l'accentuation,
quitte à perdre une certaine personnalité dans l'écoute. Rien n'est jamais
poussé au point d'être vraiment désagréable, et le constructeur réussit à peu près à convaincre dans ce numéro d'équilibriste. Mais, l'écoute manque d'une certaine richesse dynamique et d'un niveau de détails qu'on espérait vraiment à la hauteur.

L'avis de Clubic

Très inspirés par la concurrence d'Apple, mais développant leurs propres idées, les Buds Pro de OnePlus sont des écouteurs sans fil majoritairement réussis, et peuvent sans trop de difficultés justifier leur statut d'écouteurs milieu de gamme.

L'isolation active est efficace, et la marque maîtrise largement la présentation de son produit. Néanmoins, OnePlus ne rend pas une copie aussi convaincante qu'on pouvait l'espérer.

OnePlus Buds Pro

7

Formule classique mais bonne exécution, les OnePlus Buds Pro sont d'assez bons écouteurs milieu de gamme, mais qui n'ont pas les moyens de secouer les meilleurs du genre.

Les plus

  • Bonne fabrication de l'ensemble
  • Isolation globalement efficace
  • Très confortables
  • Ecouteurs et boitier certifiés IP
  • Induction
  • Qualité des basses

Les moins

  • Autonomie dans la moyenne basse
  • Manque d'équilibre des aigus
  • Ergonomie incomplète
  • Des bugs dans la détection du port

Fabrication 8

Confort 9

Ergonomie 6

Isolation 7

Autonomie 6

Qualité sonore 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
dredd
Faudrait pas que ça ressemble trop au Air Pods parce que la douane américaine risque de pas aimer.
smover
On est proche du clonage… Ce n’est pas comme s’il n’y avait pas d’autres formes possibles pour des intra.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sony Alpha 7 IV : polyvalence, puissance et autofocus au sommet pour ce nouvel hybride plein format
AirPods 3 vs AirPods 2 : quelles nouveautés au programme ?
AirPods 3 vs AirPods Pro : ne faites pas le mauvais choix
Prévus pour le 1er novembre, les Beats Fit Pro fuitent, découvrez-les en image
Apple Music : une nouvelle offre à petit prix et trois nouvelles couleurs pour le HomePod mini
Apple lance les AirPods 3 : voici tout ce qu'il faut retenir de ces nouveaux écouteurs sans fil
Airpods 3, Macbook Pro 14
Hisense continue d'étoffer Vidaa OS et offre un accès à MyCanal à tous ses utilisateurs
Bose annonce sa nouvelle SoundLink Flex, version nomade de son enceinte devenue classique
Les téléviseurs LG CX et GX vont bientôt être compatibles Dolby Vision à 120 Hz
Haut de page