Smash concurrent montant de WeTransfer lève 1,5 M d'euros

Alexandre Boero Contributeur
27 septembre 2019 à 19h01
0
smash-levée-fonds.png
© Smash

Le service français de transfert de fichiers volumineux online, Smash, annonce avoir levé 1,5 million d'euros. Une somme nécessaire pour accélérer son développement.

L'éditeur Smash a annoncé, vendredi 27 septembre, avoir levé 1,5 million d'euros pour davantage développer son activité. Une bonne nouvelle pour la start-up made in France qui, lancée à Lyon en 2016, entre doucement en concurrence avec des poids lourds du partage de documents et de fichiers, parmi lesquels WeTransfer, pour ne pas le citer. Pour Smash, cette somme était impérative pour répondre à la demande et aux besoins grandissants des utilisateurs et entreprises, qui sont désormais limités par des messageries électroniques devenues trop étroites.

Smash a convaincu des centaines de milliers d'utilisateurs

Smash permet d'envoyer et transférer des fichiers en ligne très simplement, en quelques clics et sans limite de poids, de manière sécurisée et confidentielle. Le service a déjà convaincu plus de 500 000 utilisateurs depuis début 2017 et compte près de 3 000 abonnés professionnels pour son offre premium, lancée début 2018. Parmi ses clients, on retrouve des sociétés comme Universal Music, Disney, Webedia, Nestlé, Groupama ou des acteurs publics comme la Mairie de Paris. Sympa comme pedigree.

Le service présente des fonctionnalités intéressantes comme l'aperçu des fichiers envoyés (même depuis son mobile) et la personnalisation de la page que voit le destinataire. Il est également possible d'adresser des messages d'attente personnalisés, qui s'affichent durant le téléchargement et permettent, par exemple, de promouvoir un contenu, une entreprise ou de mettre en valeur une personnalité, ce qui tend à renforcer aussi l'aspect B2B de Smash.

Trois axes de développement

Grâce au million et demi d'euros récolté auprès de business angels et d'un Family Office, Smash entend prioriser trois programmes de croissance. La société veut accélérer le développement de son offre pour les grandes entreprises, exploiter l'intelligence artificielle pour renforcer davantage l'expérience utilisateur et accroître son efficacité commerciale. Enfin, elle veut utiliser la blockchain de façon à répondre aux besoins de protection juridique de certaines cibles.

Smash ne cache pas son ambition et veut devenir un vrai challenger sur les marchés français, européen et mondial des services de partage de contenus pour les entreprises.
Modifié le 06/10/2019 à 20h23
5 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top