Les indépendantistes catalans utilisent une application mobile qui les empêche d'être tracés

Alexandre Boero Contributeur
18 octobre 2019 à 16h06
0
manif-catalogne.jpg
© Pixabay

La ville de Barcelone est en proie à d'impressionnantes contestations sur fond politique. Pour se jouer des autorités et s'organiser librement, les manifestants utilisent une application inspirée de la méthode hongkongaise.

Depuis lundi, la Catalogne est en crise. En début de semaine, la Cour suprême a annoncé la condamnation de neuf leaders politiques catalans à de lourdes peines de prison ferme, allant de 9 à 13 ans. Ces décisions ont propulsé sur le devant de la scène deux plateformes, qui ne sont ni des partis ni des associations : Tsunami Democràtic et les Comitès de Defensa de la República (CDR), qui se revendiquent comme étant des mouvements de « désobéissance civile ».

Cinquième journée de contestation

Les manifestants catalans s'inspirent de la révolte hongkongaise de ces dernières semaines. Depuis lundi, de nombreux avions sont restés cloués au sol à cause des militants indépendantistes, de nombreux axes routiers sont restés bloqués, parfois grâce à plusieurs dizaines de milliers de personnes, et la frontière franco-espagnole est par endroit fermée. La situation est tellement tendue que le Clasico Barça-Real, qui devait se tenir au Camp Nou à Barcelone le 26 octobre, a d'ores et déjà été reporté.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les tensions n'ont pas cessé. À Barcelone, des centaines de jeunes, qui appellent à l'indépendance, ont installé des barricades dans le centre de la ville avant de les faire brûler. Les forces de l'ordre ont répondu aux cocktails Molotov par des balles en mousse.

Ce vendredi, la situation est encore tendue, alors que la Catalogne est plongée dans une cinquième journée de contestation. Des « marches de la liberté » sont organisées dans toute la région, qui affronte une grève générale devant donner lieu à une manifestation géante à 17 heures.



Une application anonyme et privée qui peut toucher des centaines de milliers de manifestants à tout moment

Pour s'organiser, les manifestants utilisent l'application de discussion cryptée Telegram, mais surtout, une application répondant au nom de Tsunami Democràtic, du même nom que ce mystérieux mouvement indépendant, à l'origine du blocage de l'aéroport de Barcelone, lundi.

Sur son site Internet, l'application est proposée en deux versions, l'une destinée aux appareils Android, l'autre aux appareils incompatibles avec la première version, sachant qu'il n'existe pas encore de version iOS. Après avoir téléchargé puis installé l'application, qui se revendique comme étant anonyme, privée, et entièrement sécurisée jusqu'à être intraçable, un membre déjà adoubé par le mouvement doit valider votre inscription. Grâce au système d'échange de fichiers sans risque d'être repéré par les autorités, plusieurs centaines de faux billets d'avion avaient notamment été distribués, de façon à permettre l'envahissement de certaines parties de l'aéroport de Barcelone en début de semaine.

Une fois inscrit, vous devez indiquer vos disponibilités et votre emplacement approximatif, afin de recevoir, ensuite, les appels à l'action de désobéissance civile. Grâce à Telegram et à son application, Tsunami Democràtic se targue de pouvoir toucher environ 300 000 personnes à tout moment.


Source : El Confidencial
Modifié le 18/10/2019 à 16h49
17 réponses
11 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top