Les certificats d'entreprise d'Apple utilisé pour installer des applications piratées

22 février 2019 à 10h30
0
Panda Helper

Les certificats d'entreprise d'Apple ont également été utilisés par des plateformes proposant des versions piratées d'applications disponibles sur l'App Store. Apple a beaucoup de difficultés à résoudre le problème.

L'utilisation des certificats d'entreprise d'Apple est décidément bien différente de sa fonction première. Il y a quelques jours, on apprenait que Google et Facebook utilisait ce dispositif permettant de distribuer des applications en interne pour proposer des logiciels récoltant les données personnelles de ses utilisateurs. D'autres éditeurs ont utilisé ces certificats pour contourner les règles d'utilisation d'Apple et proposer des applications pornographiques et des jeux d'argent.

Des apps piratées proposées en contournant l'App Store

Cette fois, Reuters affirme que des plateformes d'applications piratées comme TutuApp, Panda Helper, AppValley ou TweakBox utilisaient également leurs certificats d'entreprise pour mettre à dispositiob des versions piratées de logiciels. Ces dépôts proposaient par exemple une application Spotify permettant d'accéder à toutes les fonctionnalités Premium sans être abonné ou des copies pirates de jeux payants.

Ces plateformes proposent également des packs VIP, proposant plusieurs applications piratées avec la promesse d'éliminer toutes les publicités présentes dans les versions officielles ou en intégrant leurs propres annonces, même dans des logiciels n'intégrant pas de pubs en temps normal.

Les éditeurs et Apple peinent à empêcher les contrefaçons

Les entreprises touchées par ces contrefaçons essaient de lutter contre ce piratage et font la chasse aux utilisations frauduleuses, mais elle reste très compliquée. Les hackers redoublent d'astuces pour contourner les protections.

Apple cherche également à détecter les usages illicites de ces certificats d'entreprise et à révoquer les accès. Mais les gérants de ces plateformes en demandent de nouveaux et peuvent continuer à proposer leur contenu piraté.

La Pomme a mis en place tout récemment une identification à deux facteurs obligatoires pour les développeurs, afin d'accéder à ces certificats. Cette manœuvre permettrait de mieux repérer les pirates possédant le même numéro de mobile et de les empêcher de soumettre une nouvelle demande d'accès d'entreprise.

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
scroll top