Plusieurs applications iPhone enregistrent l’écran de leurs utilisateurs à leur insu

le 07 février 2019
 0
glassbox

Glassbox est un outil intégré dans de nombreuses applications iOS qui s'occupe de faire des captures d'écran et de les envoyer aux éditeurs des logiciels.

Le site TechCrunch a mis à jour une pratique douteuse utilisée par plusieurs applications iOS, dont certaines très populaires. Ces logiciels intègrent un outil appelé Glassbox qui, sous couvert d'analyse de l'utilisation, prend et envoie des captures de l'écran de l'utilisateur.

Un outil répandu dans certaines applications très utilisées


Parmi les applications utilisant Glassbox, on retrouve Abercrombie & Fitch, hotels.com, Singapore Airlines ou encore Air Canada. Ces entreprises reçoivent régulièrement toutes les actions, les recherches ou les historiques de navigation de leur logiciel. Ils peuvent ainsi mieux comprendre la manière dont leurs clients utilisent leur plateforme et les axes d'amélioration à étudier.

Les données sensibles comme les mots de passe, les adresses postales ou les numéros de carte de crédit sont censées être masquées avant l'envoi, mais il a été révélé que de nombreuses captures d'écran ne bénéficient d'aucun anonymat.

C'est le cas d'Air Canada, chez qui le site The App Analyst a récupéré des captures d'écran où toutes les informations sensibles sont accessibles. Quelques semaines plus tard, la compagnie aérienne avait informé ses clients d'une fuite de données personnelles touchant 20 000 comptes utilisateurs.

Apple pourrait s'emparer du sujet pour mieux encadrer ces pratiques


Glassbox n'est pas le seul outil permettant de capturer l'écran à l'insu des utilisateurs. On peut citer également Appsee et UXCam, qui permettent à leurs clients d'analyser finement le comportement des utilisateurs et leurs habitudes de navigation.

Aucune mention de cet enregistrement n'apparaît dans les conditions générales d'utilisation des applications. Connaissant l'engagement d'Apple dans le respect de la vie privée (malgré quelques malencontreux accidents), il est possible que l'entreprise prenne rapidement le problème à bras-le-corps et intervienne pour empêcher ce type d'outil de fonctionner dans les applications visées sans le consentement de l'utilisateur.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
scroll top