Google aussi payait des utilisateurs pour récupérer leurs données

Mathieu Grumiaux Contributeur
01 février 2019 à 10h31
0
Screenwise Meter

Google a proposé à certains de utilisateurs de se laisser siphonner leurs données personnelles contre des cartes cadeaux. Des mineurs pouvaient s'inscrire et télécharger l'application de suivi.

L'affaire Facebook met en lumière certaines pratiques peu respectueuses de la vie privée. Après que le réseau social a été surpris à rémunérer des adolescents pour en savoir plus sur leurs centres d'intérêt, c'est désormais Google qui se fait épingler pour le même agissement.

Google paye des internautes pour espionner leurs habitudes


La société de Mountain View permettait à certains utilisateurs de participer à un programme de recherche consistant à étudier leurs différentes habitudes de vie et de consommation web. Pour ce faire, ils devaient télécharger un VPN appelé Screenwise Meter qui pouvait analyser finement chaque site visité, la durée de consultation, le temps passé sur le web, mais également de déterminer quelles applications ou quels sites internet sont populaires ou non.

Les utilisateurs étaient rémunérés en cartes cadeaux, correspondant à un prix d'environ 1 $ par jour. Il fallait avoir au minimum 13 ans pour participer à l'enquête mais depuis peu, Google a modifié ses conditions d'utilisation et impose désormais la majorité, même si l'on ne sait pas précisément comment la firme peut contrôler l'âge véritable de ses cobayes.

L'entreprise ne voit aucun problème à utiliser ces logiciels


Pour distribuer son logiciel, Google distribuait un certificat d'entreprise délivré à Apple, et supposer ne concerner que la distribution de logiciels aux salariés. Apple interdit ces pratiques et vient de révoquer les certificats de Facebook pour protéger les données personnelles des utilisateurs d'iPhone.

Google, interrogé sur ses pratiques, a reconnu avoir commis une erreur en utilisant les certificats d'entreprise d'Apple pour distribuer son logiciel et a présenté ses excuses. Mais le géant du web ne voit aucun mal à récupérer ces données, ajoutant que « les utilisateurs peuvent se retirer du programme quand ils le désirent ».

Source : Engadget
17 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top