Avis Malwarebytes Premium (2022) : le meilleur antivirus minimaliste ?

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
10 décembre 2021 à 15h02
7
Malwarebytes Premium © Clubic.com/Stephane Ruscher

Malwarebytes Premium est la version complète du fameux antimalware. Doté d’une protection antivirus en temps réel, il compense son minimalisme fonctionnel par une approche qui peut séduire un public qui n’a pas besoin de plus.

Malwarebytes Premium 2022
  • Interface très ergonomique et simple
  • Juste ce qu'il faut...
  • On aimerait quand même un VPN inclus
  • Pas si léger que ça
  • Un cran en dessous sur les zero day

On connaît surtout Malwarebytes pour son logiciel gratuit qui n’est pas à proprement parler un antivirus au sens où on l’entend habituellement, mais plutôt une solution pour détecter et éradiquer des logiciels malveillants déjà présents sur son ordinateur. Malwarebytes dispose pourtant d’une version Premium, qui ajoute des fonctionnalités de protection en temps réel contre les menaces du web, les logiciels malveillants, les ransomwares et les exploits. Et c’est tout ce que propose Malwarebytes Premium, d’où une position un peu particulière dans le paysage des suites de sécurité.

Et à vrai dire, si on pourrait trouver cela assez juste pour une protection complète d’un Kaspersky , Norton ou Bitdefender , il y a aussi une place pour un outil qui fait précisément ce qu’on lui demande et rien de plus, pour un public plus expert qui n’a justement pas besoin d’un gestionnaire de mot de passe, d’un pare-feu ou de modules de contrôle parental. Voyons si Malwarebytes Premium tient ses promesses.

Protection

Les performances du scanner en temps réel de Malwarebytes Premium sont souvent un peu contrastées : généralement d’un bon niveau, mais aussi un cran en dessous des meilleures suites. Cela se confirme sur les dernières mesures en date réalisées par AV-Test et AV Comparatives au moment de rédiger cet avis.

Sur le test effectué en Juillet et août 2021, AV-Test affiche des résultats effectivement satisfaisants, mais en partie inférieurs à la moyenne des produits testés. Ainsi, sur l’évaluation de l’antivirus dans des conditions réelles et sur des menaces « zero day » actives sur le web et au sein d’e-mails, Malwarebytes Premium ne détecte que 98,6% des 303 échantillons en juillet, mais 100% au mois d’août alors que la moyenne est de 99,7%. Sur son test d’identification de logiciels malveillants répandus et collectés sur 4 semaines, il détecte 99,9% de 18 402 échantillons, alors que la moyenne est de 100%. Et sur les menaces zero day, la légère contre performance se reproduit en septembre (99,5%) et en octobre (98,5%).

Malwarebytes Premium © Clubic.com/Stephane Ruscher

AV Comparatives note également des trous dans la raquette sur son Malware Protection Test. L’évaluation distingue trois mesures : la détection hors ligne puis en ligne des échantillons, et la protection en ligne où le laboratoire teste les capacités de toutes les défenses de la solution pour bloquer l’exécution des échantillons. Une bonne nouvelle tout de même : la différence entre détection en ligne et hors ligne est minime : 95,8% contre 91,6%. Le logiciel n’est donc pas trop dépendant du cloud et donc d’une connexion à Internet pour être efficace. En revanche, sur la protection en ligne, avec un score de 99,84, Malwarebytes laisse tout de même 16 échantillons sur 10 029 infecter le PC. Nuançons ce résultat : par rapport aux 121 infections de Trend Micro , c’est peu. Néanmoins, la majorité des solutions testées tourne entre 0 et 3 compromissions.

Malwarebytes Premium fait mieux sur le dernier Real World Protection Test du laboratoire, qui évalue les performances des suites dans un contexte d’utilisation réelle sur des menaces très récentes et actives. Ici, son taux de protection figure parmi les meilleurs à 99,6%, et s’il n’obtient pas la note maximale, c’est uniquement en raison de son grand nombre de faux positifs détectés : 12, soit le 3e moins bon score après Norton 360 et Trend Micro.

AV Test ne semble pas reproduire cette tendance aux fausses alertes : 1 seule a été détectée sur le test de juillet/août 2021, et aucune en septembre et octobre.

Dans l’ensemble, Malwarebytes remplit son contrat de solution plutôt légère, mais là encore avec des nuances préoccupantes. AV Test note un impact plutôt limité sur la plupart des activités testées. Limité, mais pas imperceptible non plus : la navigation web est tout de même ralentie de 21% sur un PC standard, l’exécution et l’installation de logiciels de 16%. AV Comparatives note un gros impact sur le lancement d’applications, qu’il qualifie de médiocre (1/3) au premier lancement comme aux suivants.

Interface et ergonomie

Malwarebytes Premium est un logiciel aux fonctionnalités extrêmement minimalistes. On peut lancer une analyse, afficher l’historique des détections, et activer ou désactiver 4 modules de protection en temps réel (protection web, malware et PUP, anti ransomware et anti exploits). Et c’est à peu près tout, ce qui conditionne forcément l’interface utilisateur. C’est simple : tout tient presque sur un écran avec une indication du niveau de sécurité, et trois widgets (Historique, Analyseur, Protection en temps réel) que l’on peut étendre pour afficher l’ensemble des fonctionnalités, mais également actionner directement. Le bouton d’analyse, par exemple, et les interrupteurs des différents boucliers sont accessibles immédiatement.

Malwarebytes Premium © Clubic.com/Stephane Ruscher

Les différents modules sont très bien présentés, les intitulés sont toujours clairs et bien expliqués, on sait précisément où on est, ce que fait tel ou tel bouton ou interrupteur, les fonctionnalités des modules sont organisées par onglets aérés et facilement identifiables… C’est la force d’avoir peu de fonctionnalités à intégrer au sein d’une même interface : on peut aisément les présenter de manière claire, concise et visuelle sans que ce soit encombré, où que trop d’options soient enfouies sous différents niveaux de paramètres et d’écrans secondaires.

Malwarebytes Premium © Clubic.com/Stephane Ruscher

La même clarté se retrouve dans les paramètres, dont la lisibilité rappelle celle de F-Secure TOTAL , avec une présentation aérée et explicite finalement très proche des paramètres de Windows 10. Là encore il n’y a finalement pas grand chose à paramétrer, le logiciel étant plutôt fait pour se suffire à lui même dans ses réglages par défaut.

S’il fallait toutefois trouver un petit bémol, il concerne la localisation. Certains éléments comme l’état du système sont bizarrement restés en anglais, et comme pour Trend Micro, l’interface a clairement été faite pour l’anglais, les traductions françaises souvent plus bavardes ont du mal à tenir dans le cadre sans être tronquées.

Malwarebytes Premium © Clubic.com/Stephane Ruscher

Console web et applications mobiles

On ne va pas s’attarder sur l’interface web de Malwarebytes, elle ne sert réellement qu’à gérer ses licences, et il n’y a vraiment rien à dire dessus. Du côté des applications mobiles, c’est également assez simple car vu la nature du logiciel, qui sert essentiellement à protéger contre les malwares, il n’y a tout simplement pas d’application pour iOS, à part Malwarebytes Privacy, le VPN de l’éditeur. Néanmoins, celui ci ne faisant pas partie de Malwarebytes Premium, nous ne l’évoquerons pas ici. Du moins, il semble y avoir une application pour iOS, qui permet notamment de filter les appels indésirables, mais elle n’est visiblement pas disponible sur l’App Store français.

Concernant l’application pour Android, elle se situe dans la droite lignée de la version Windows et propose à peu près les mêmes fonctionnalités, à savoir analyser son smartphone à la recherche d’applications malveillantes, et fournir une protection en temps réel. Quelques outils supplémentaires sont disponibles comme un audit de sécurité qui vérifie plusieurs points des réglages système en vous permettant d’y accéder directement pour suivre les recommandations, et un audit de confidentialité des applications, assez réussi puisqu’il indique, pour chaque fonctionnalité de votre smartphone (accès au téléphone, géolocalisation, accès au calendrier…) quelles apps y ont accès. Une sorte de vue d’ensemble des autorisations accordées, plutôt pertinente dans la mesure où on installe parfois des apps sans trop se soucier de cet aspect.

Malwarebytes Premium Android © Clubic.com/Stephane Ruscher
Malwarebytes Premium Android © Clubic.com/Stephane Ruscher

Modules de défense

Comme évoqué précédemment, Malwarebytes Premium ne fournit pas énormément de modules de défense ou de fonctionnalités qu’elles soient principales ou additionnelles. La protection inclut un module de détection en temps réel des menaces telles que les malwares et les « PUP » (applications potentiellement indésirables), qui mobilise l’intelligence artificielle pour détecter des menaces émergentes, point sur lequel on a pu voir que Malwarebytes n’était pas parfait mais tout de même d’un bon niveau.

Malwarebytes Premium © Clubic.com/Stephane Ruscher

Le module de protection du web fonctionne avec les principaux navigateurs. Il vous permet de bloquer les arnaques en ligne, les sites frauduleux (phishing) et les liens qui contiennent des menaces. Là encore, c’est assez basique et recentré sur l’essentiel, mais au vu des résultats sur des tests « real world », la protection a l’air de faire son office.

Malwarebytes a enfin renforcé sa protection contre un type d’attaque que l’on a vu connaître un essor en 2020 avec le recours au télétravail : les arnaques de service client, qui utilisent le protocole RDP pour accéder à distance à votre ordinateur. La fonctionnalité permet de bloquer les accès sur un port, en spécifiant par exemple le nombre d’accès tentés en un temps donné, et de bloquer l’adresse IP correspondante. Avec une protection contre les exploits, on obtient une sorte de mini pare-feu.

Notre avis

Malwarebytes fait le job, comme on dit, et il ne fait rien de plus. En celà, cette solution est très séduisante pour des utilisateurs qui ont vraiment uniquement besoin d’une protection essentielle contre les logiciels malveillants, qui ne soit ni trop bavarde, ni trop gourmande en ressources. Sur ce dernier point on aurait pu espérer peut être encore mieux, néanmoins.

Dans l’ensemble, la protection est de bonne qualité même si elle n’est pas infaillible, et l’interface utilisateur est un modèle de simplicité et de minimalisme. Peut être un peu juste pour des utilisateurs qui ont vraiment besoin d’une solution tout en un qui offre un maximum de fonctionnalités, Malwarebytes pourrait bien être un des antivirus préférés des power users s’il franchissait encore un palier au niveau de l’efficacité.

Malwarebytes Premium 2022

7

Malwarebytes pourrait bien être un des antivirus préférés des power users s’il franchissait encore un palier au niveau de l’efficacité. Malheureusement, malgré une interface franchement réussie, son approche minimaliste peine à nous convaincre à 100%.

Les plus

  • Interface très ergonomique et simple
  • Juste ce qu'il faut...

Les moins

  • On aimerait quand même un VPN inclus
  • Pas si léger que ça
  • Un cran en dessous sur les zero day

Efficacité 7

Ergonomie 10

Performances 8

Fonctionnalités 6

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
bennukem
On ne reproche pas à un VPN de ne pas être un anti virus. Alors pourquoi reprocher à un antivirus (anti malware) de ne pas être un VPN ?
Lightniing68
Faut bien qu’ils trouvent des points négatif xD
jvachez
Parce que beaucoup intègrent un VPN dans le prix de leur abonnement, du coup s’il n’y a pas cela ça rend l’offre moins intéressante que la concurrence.
bennukem
Je vois pas en quoi ça justifierait ce point négatif. Les autres l’intègrent, bien leur en fasse, mais c’est un service supplémentaire facturé (plus ou moins déguisé).<br /> Pour ma part pas de vpn est un point positif.
g-m1n1
J’ai quand même l’impression que Windows Defender a fait bcp de mal à toutes ses solutions d’anti-virus.<br /> J’achetai avant une licence tous les ans, ça fait des années que je suis uniquement sur Defender et pas de soucis à signaler.
DirtyShady
Le problème c’est que Windows Defender suffit amplement…
Gh0st_D0g
Et donc en quoi c’est un problème ? <br /> Pour ma part, je trouve que c’est toujours bien d’avoir au moins 2 applications différentes (et fiables) pour scanner le contenu du pc, de temps à autre.<br /> C’est un peu comme faire un second examen, pour avoir un deuxième avis, chez un autre médecin. Y a rien de mal à ça. Parfois l’un passe à côté de quelque chose.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
NVIDIA, Intel et AMD opérationnels sur Vulkan 1.3 pour Windows et Linux dès sa sortie
Pour le patron de Logitech, la pénurie, c'est pas près d'être fini !
Autant de cartes graphiques en stock, ce n'était plus arrivé depuis bien longtemps !
AMD Ryzen 9 6900HX, une évolution insuffisante pour rattraper Intel ?
Cdiscount fait chuter le prix de l'excellente souris Logitech MX Anywhere 2S
Avec sa RTX 3060, ce PC portable gamer Acer chute à moins de 900€
NVIDIA préparerait secrètement ses troupes à abandonner le rachat d'ARM
Steam Deck : qu'est-ce que le Dynamic Cloud Sync, et pourquoi ça révolutionne la sauvegarde ?
Les casques gamer Logitech et HyperX chute de prix pour les Soldes
Haut de page