Avis ESET Smart Security Premium 2022 : est-ce la suite de sécurité la plus performante ?

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
27 octobre 2021 à 16h07
0

Fidèle à sa réputation de stabilité, ESET continue sur sa lancée avec un ESET Smart Security Premium qui reste sur sa version 14 déjà éprouvée de l'antivirus . Et comme à son habitude, il résiste bien sur sa partie protection, tout en offrant une interface à la fois simple et malléable.

ESET Smart Security Premium 2022
  • Les fonctionnalités vont à l'essentiel
  • Très bonne efficacité en général
  • Impact sur les performance en progrès (navigation web)
  • Gestion du réseau pertinente
  • Moteur réglable dans les moindres détails
  • Prix élevé
  • Console web perfectible
  • Un petit coup de mou sur les menaces Zero Day ?

ESET est, depuis des années, le précurseur d'une tendance adoptée par la plupart de ses concurrents : plutôt que de changer d’interface et de multiplier les fonctionnalités additionnelles, l’éditeur slovaque s’est concentré au contraire sur une ergonomie qui reste quasi inchangée d’une version à l’autre, et un travail sur l’amélioration des performances de la solution plutôt que sur l’ajout de cases à cocher dans la checklist des fonctionnalités à avoir.

N’espérez donc pas de VPN ou d’autres fonctionnalités à la mode dans ESET Smart Security Premium : la solution continue de se focaliser sur l’essentiel, à savoir la protection contre les logiciels malveillants, avec une présentation qui mise à la fois sur un certain minimalisme pour ceux qui ne souhaitent pas s’y frotter, et sur des options paramétrables à souhait pour les experts.

Protection

Dans l’ensemble, ESET Internet Security, la version Windows de la solution intégrée à Smart Security Premium (qui inclut aussi les versions Mac et Android), conserve de très bonnes performances en protection comme on peut le voir sur les tests des laboratoires AV Test et AV Comparatives. Sur le premier, la suite a tout de même fait une légère régression avec « seulement » 5.5 sur la partie protection d’AV Test , et 5 en juin 2021, alors que jusqu’ici, ESET était plutôt abonné au sans-faute. Où est le problème ? Sur les menaces dites « Zero day ». En mai et juin 2021, sur 282 attaques sur des sites web et mails malveillants actifs, ESET Internet Security n’en a détecté que 97,9%. Cela reste évidemment un très bon score, mais il était sensiblement inférieur à la moyenne du marché qui était de 98,9%. Sur l’été, c’est un peu mieux : 98,6% de 303 échantillons en juillet et 100% en août. Sur l’autre test du laboratoire, qui analyse plusieurs milliers d’échantillons collectés sur 4 semaines, on est toujours à un niveau parfait.

Les résultats sont aussi légèrement en baisse sur les derniers benchmarks d’AV Comparatives . Comme toujours, avec le laboratoire il faut distinguer deux tests différents, et dans le test de détection d’échantillons connus, trois données qui ont leur importance. AV Comparatives exécute 10 029 échantillons collectés et mesure leur détection hors ligne, en ligne, et leur blocage. Donc, les capacités d’identification du moteur sont testées, mais aussi les capacités de tous les composants de l’antivirus à correctement empêcher l’infection du système. ESET est assez mitigé en détection avec seulement 89% des échantillons décelés hors ligne comme en ligne. Le premier score est dans a lignée de la plupart des antivirus qui misent sur le cloud pour réaliser une partie de leur détection. Le second chiffre est un peu moins bon, car de nombreux logiciels testés passent à plus de 95 voire 98% en ligne. Sur la protection effective, ESET est proche de la perfection avec 99,82%. Au final, sur ce test, il s’en sort avec une note « Standard ».Il faut tout de même noter que ESET Internet Security n’est pas complètement étanche aux faux positifs, avec 2 fausses alertes détectées chez AV Comparatives et 1 faux positif chez AV-Test sur leurs derniers benchmarks.

Sur le test « Real World Protection », qui évalue les performances des logiciels sur des URL malveillantes en ligne au moment du test, on retrouve des mesures assez similaires à celles d’AV Test : 98,9% des attaques ont été bloquées, et 1,1% sont passées au travers du filet.

Du côté des faux positifs, le bilan est très bon pour ESET : 2 fausses alertes détectées chez AV Comparatives, et aucune chez AV Test.

On avait laissé ESET Smart Security Premium sur un petit bémol sur le plan de l’impact sur les performances. Qu’en est-il aujourd’hui ? La dernière mise à jour 14.2 semble avoir changé les choses de manière positive. Sur AV Test on note de bien meilleurs scores sur les deux points qui fâchaient lors de notre dernier comparatif : la navigation web, qui passe de 23% à 10% de ralentissement sur un PC standard, et l’installation de logiciels où la baisse est nettement moins importante, mais tout de même notable : 28% contre 31% l’an dernier. Les autres chiffres sont toujours au beau fixe, entre 1 et 5%, donc au final un logiciel plutôt léger ! sur AV Comparatives, ESET obtient toujours la note maximale, à part sur la copie de fichiers ou il n’est que « Rapide » à la première exécution du test, pour retrouver son score parfait à la seconde.

Interface et ergonomie

Les plus anciens lecteurs de Clubic se souviennent peut-être encore avec émotion des premières versions de ESET NOD32 et son interface très très spartiate, aux modules qui portaient les doux noms d’AMON, DMON, EMON et IMON. Toute une époque, à laquelle l’éditeur a mis fin il y a déjà assez longtemps et depuis, on peut dire qu’ESET s’est reposé sur une ergonomie très simple qui évolue peu, et même très peu depuis au moins sa version 9. Néanmoins, NOD32 Antivirus ou ESET Smart Security conviennent toujours à des utilisateurs qui sont plutôt traditionnellement attachés à un antivirus qui se fait oublier au maximum.

Puisqu’on est toujours sur la version 14, il n’y a aucun changement à l’horizon. Et on conserve donc exactement une approche qui reste pertinente : d’un côté un écran d’accueil très épuré qui offre accès à l’essentiel, et de l’autre, pour les experts qui aiment tripatouiller les options, un niveau de granularité dans la configuration des paramètres qui aura de quoi les combler.

L’accueil est toujours dominé par le « Robot ESET », cette créature cybernétique aux yeux bleus étrangement rassurante. On peut se demander pourquoi ESET maintient cet élément d’interface purement décoratif, mais quelque part, il fait partie de la marque, et il apporte une sorte de sérénité et de personnification. D’autres l’auraient peut-être transformé en assistant vocal, mais on parle bien d’ESET, un éditeur qui ne fait pas dans les gadgets ! Le panneau latéral regroupe les principales fonctionnalités : analyse de l’ordinateur, mises à jour, outils, configuration et assistance. Et sur Smart Security, on retrouve des raccourcis vers le gestionnaire de mots de passe, le chiffrement des données et la sécurité du réseau.

Sur toute l’interface, on apprécie toujours le travail fait pour rendre le logiciel accessible, sans pour autant forcer le trait. Ainsi, ESET n’abuse pas de widgets ou d’énormes icônes pensées pour le tactile, mais toutes les fonctionnalités sont représentées à l’écran par un titre clair, un résumé de la fonctionnalité et une icône. Des petits détails comme la présence d’une zone glisser-déposer dans la partie analyse témoignent d’une volonté de guider l’utilisateur sans le prendre par la main de manière trop insistante ou redondante.

ESET Smart Security 2021 © Stéphane Ruscher

Et cette approche se ressent toujours dans les paramètres, où ESET a la bonne idée de proposer deux ensembles de réglages. Le premier est rangé par catégories (Protection de l’ordinateur, Protection d’Internet… et présente des options simples associées à des interrupteurs : activé ou désactivé. Et là encore, des explications de chaque option sont fournies. En cliquant sur Paramètres avancés, on entre dans le vif du sujet, et les experts vont pouvoir s’en donner à coeur joie avec une configuration extrêmement granulaire de tous les aspects du moteur d’analyse. Mais il n’est jamais nécessaire de passer du temps dans cette section pour régler correctement l’antivirus afin qu’il offre la meilleure protection. Ces options avancées permettent simplement à ceux qui le souhaitent de déterminer de manière précise la façon dont l’antivirus se comporte en cas de détection d’une menace, les modules à activer ou désactiver, etc. Si vous avez envie de procéder à ces manipulations fines des rouages d’ESET Smart Security, vous pouvez le faire. Si vous souhaitez simplement un antivirus qui fait ce qu’on attend de lui, vous pouvez vous cantonner à l’interface d’accueil.

Console web et application mobile

ESET fournit une console web pour ses solutions, mais disons qu’elle est plutôt minimaliste. Concrètement, le site My ESET est principalement pensé pour trois fonctionnalités annexes de la solution de sécurité : l’antivol, le contrôle parental et le gestionnaire de mots de passe.

Il est bien possible d’ajouter toutes ses licences et d’en afficher le statut, mais à l’inverse d’un Kaspersky ou d’un BitDefender, on est loin de trouver les mêmes possibilités étendues de gestion à distance des différents appareils pour ce qui est de la mise à jour ou de l’installation sur d’autres postes de travail. Néanmoins, force est d'admettre que cette console a au moins le mérite d'exister.

ESET console web My Eset © Stephane Ruscher

Pour ce qui est des applications mobiles, évacuons d’emblée iOS : ESET ne propose pratiquement rien pour ce système, à part un outil d’authentification à deux facteurs. En revanche, ESET Cyber Security Mobile est disponible pour Android et là, on dispose d'une suite mobile des plus complète : protection antivirus, bien sûr, mais aussi contrôle parental, antivol, filtrage des appels, anti hameçonnage… Un éventail de fonctionnalités qui, comme souvent, implique un éventail d’autorisations diverses et variées à aller activer pour en profiter, même si la faute revient tout autant à Android qui devient de plus en plus contraignant en matière de sécurité.

ESET Cyber Security Mobile © Stephane Ruscher
ESET Cyber Security Mobile © Stephane Ruscher

Une très bonne solution sur le plan fonctionnel, peut être un peu moins sur l'interface un brin rustique. Disons qu'elle est claire dans l'ensemble mais certains aspects semblent être hérités d'anciennes versions d'Android. Ca n'est rien de bien grave pour un antivirus mobile qui reste relativement simple d'utilisation, et pour la peine, la fonctionnalité antivol s'intègre plutôt bien avec la console web, notamment pour fournir des captures furtives de l'utilisateur de votre smartphone.

ESET console web My Eset © Stephane Ruscher

Modules de défense

ESET continue de faire évoluer sa suite de sécurité avec une approche qui nous plaît et qui plaira sans doute aux utilisateurs confirmés : tout est dans la protection principale, avec finalement assez peu de fonctionnalités annexes. Les modules de défense ont été améliorés dans cette dernière version, et notamment ceux qui se basent sur le comportement des logiciels malveillants. Un bon point, car il s’agit de modules qui agissent en local, donc sans dépendance du cloud. La protection utilisant le machine learning se voit ainsi revue pour un plus faible impact sur les performances de Windows, et elle complète l’IA disponible depuis le cloud. La protection « HIPS » (Host Intrusion Prevention System) profite également d’améliorations de ses performances pour détecter des comportements de Windows qui s’apparentent à l’exécution d’un logiciel malveillant.

EST Smart Security 2020

Deux nouveaux emplacements sont surveillés par ESET Smart Security : la base de registre, et les données de Windows Management Instrumentation, qui peuvent cacher des codes malveillants. La protection proactive d’ESET s’accompagne d’un système de détection via le cloud, ESET Live Grid, qui fonctionne à l’image des fonctionnalités similaires chez les autres éditeurs, en analysant les fichiers en ligne pour une meilleure réactivité sur des codes malveillants nouveaux.

Voici la liste complète des modules de défense d’ESET Smart Security Premium :

  • Anti hameçonnage
  • Protection par Machine Learning
  • Protection contre les exploits
  • Analyse de la mémoire
  • Protection contre les scripts
  • Anti ransomware
  • ESET Live Grid (protection cloud)
  • Détection HIPS
  • Analyse de la base de registre
  • Scanner WMIAnalyse UEFI

Fonctionnalités additionnelles

Comme évoqué plus haut, ESET, même dans sa suite Smart Security Premium, offre finalement peu de fonctionnalités hors de la protection « de base ». Un pare-feu est évidemment présent, et d’ailleurs peut être un peu trop enfoui dans les paramètres. Il faut dire que si son paramétrage est assez exhaustif (définition de zones, règles d’applications…), il peut être complexe à appréhender. Un mode automatique est activé par défaut dans tous les cas.

ESET Smart Security 2021 © Stéphane Ruscher

La protection bancaire peut être activée pour chiffrer les connexions à des sites de banque ou des sites marchands. Comme pour Kaspersky Internet Security, on apprécie que celle-ci s’exécute sans lancer un navigateur dans un environnement spécifique. Votre navigateur par défaut est simplement exécuté dans un bac à sable, la fenêtre étant identifiée par son pourtour coloré.

Dans le même ordre d’idée, ESET Smart Security Premium permet de créer un lecteur entièrement chiffré, sur son PC ou sur un disque externe. Le processus est simple et nécessite la création d’un mot de passe. Dommage que d’autres moyens de déverrouillage comme Windows Hello ne soient pas disponibles pour ce type de fonctionnalité.

ESET Smart Security 2021 © Stéphane Ruscher

En parlant de mots de passe, ESET intègre un gestionnaire plutôt efficace, qui dispose d’extensions pour tous les principaux navigateurs. Et terminons sur un des meilleurs modules supplémentaires de la suite : son outil d’analyse du réseau. ESET Smart Security Premium propose ainsi un module permettant de détecter tous les appareils connectés de manière visuelle, avec des cercles concentriques selon la dernière date de connexion, et des informations détaillées sur chaque appareil. Davantage destiné à vous alerter sur vos appareils que pour les gérer, il peut néanmoins dans certains cas au moins vous rediriger vers l’interface de votre routeur.

ESET 2020

Support technique

Le support technique est accessible uniquement par le biais d'un formulaire web depuis le site de l'éditeur. Il est possible de poser des questions en français, et d'envoyer par exemple les rapports de sécurité du logiciel pour se faire aider. Nous avons obtenu des réponses à nos questions par e-mail en français dans un délai de 24 heures. En cas de problème, les utilisateurs peuvent également se tourner vers la base de connaissance de l'éditeur. Celle-ci comprend de nombreux tutoriels de dépannage et d'aide à l'utilisation. Le service client est également disponible par téléphone de 7h à 21h du lundi au vendredi au 01 86 27 00 34.

Tarifs

L'éditeur fait payer ses technologies au prix fort. Non compatible avec Android et dépourvue de nombreuses fonctions (protection bancaire, surveillance réseau...), la version d'entrée de gamme Nod32 Antivirus est facturée 29,96 euros pour un poste (39,95 euros/trois postes). Les versions multiplateformes (Android, macOS, Linux et Windows) Internet Security et Smart Security Premium reviennent respectivement à 49,96 et 69,95 euros/un poste. Des tarifs parmi les plus élevés du marché actuel.

  • ESET NOD32 Antivirus 2022 : 29,96 €/an (1 poste Linux/macOS/Windows)
  • ESET Internet Security 2022 : 49,96 €/an (1 poste Android/Linux/macOS/Windows)
  • ESET Smart Security Premium 2022 : 69,95 €/an (1 poste Android/Linux/macOS/Windows)

Bien entendu, ESET propose une version d'essai de 30 jours de ses logiciels NOD32 , Internet Security et Smart Security Premium , téléchargeables sur Clubic.

ESET Smart Security Premium 2022 : l'avis de Clubic

En attente d’une nouvelle version 15 qui pourrait très bien être tout aussi itérative que la version 14, ESET Smart Security ne change rien à son approche, et pour le public qu’il vise avec sa solution minimaliste et ciblée, c’est un peu ce qu’on lui demande. Ca, et offrir une protection efficace. Sur ce point, il semble que quelques optimisations devraient être mises en place pour adapter à nouveau le moteur d’ESET Smart Security aux menaces « zero day » actuelles, point sur lequel les derniers tests des laboratoires le voient sensiblement peiner. En revanche, malgré l’absence d’évolution de son interface, on apprécie toujours énormément la simplicité de celle-ci et sa capacité à s’adapter à différents publics, ce qui n’est pas le cas de tous les logiciels qui ont parfois tendance à trop se vulgariser sans penser aux utilisateurs plus technophiles.

ESET Smart Security Premium 2022

8

En attente d’une nouvelle version 15 qui pourrait très bien être tout aussi itérative que la version 14, ESET Smart Security ne change rien à son approche, et pour le public qu’il vise avec sa solution minimaliste et ciblée, c’est un peu ce qu’on lui demande. Ca, et offrir une protection efficace. Sur ce point, il semble que quelques optimisations devraient être mises en place pour adapter à nouveau le moteur d’ESET Smart Security aux menaces « zero day » actuelles, point sur lequel les derniers tests des laboratoires le voient sensiblement peiner. En revanche, malgré l’absence d’évolution de son interface, on apprécie toujours énormément la simplicité de celle-ci et sa capacité à s’adapter à différents publics, ce qui n’est pas le cas de tous les logiciels qui ont parfois tendance à trop se vulgariser sans penser aux utilisateurs plus technophiles.

Les plus

  • Les fonctionnalités vont à l'essentiel
  • Très bonne efficacité en général
  • Impact sur les performance en progrès (navigation web)
  • Gestion du réseau pertinente
  • Moteur réglable dans les moindres détails

Les moins

  • Prix élevé
  • Console web perfectible
  • Un petit coup de mou sur les menaces Zero Day ?

Efficacité 8

Fonctionnalités 8

Performances 8

Ergonomie 9

Stéphane Ruscher

Spécialiste informatique

Spécialiste informatique

Tombé dans un Amstrad CPC quand j'étais petit, je teste des logiciels, des Mac, des claviers, des souris ou des tablettes pour Clubic depuis 2005. J'aime aussi écouter du rock et de la musique élect...

Lire d'autres articles

Tombé dans un Amstrad CPC quand j'étais petit, je teste des logiciels, des Mac, des claviers, des souris ou des tablettes pour Clubic depuis 2005. J'aime aussi écouter du rock et de la musique électronique, en faire même un peu, regarder des films pas trop bêtes, et rire d'humour absurde.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page