🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Avis Kaspersky Premium (Test 2022) : une refonte bienvenue d'une suite toujours efficace

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
19 octobre 2022 à 16h57
6
Kaspersky Premium © Kaspersky

Kaspersky redéfinit sa gamme de produits pour la rentrée 2022 et Kaspersky Premium est la nouvelle suite « tout-en-un » de l’éditeur qui sortira officiellement le 10 novembre prochain. Les bases restent similaires pour un des meilleurs antivirus, mais l’interface utilisateur et l’offre de services évoluent pour une suite toujours aussi complète.

Kaspersky Premium
  • Interface claire et bien rangée
  • Très bonnes performances
  • VPN enfin illimité
Kaspersky Premium

Quels que soient les a priori que l’on peut avoir sur son éditeur, il faut admettre que Kaspersky Premium est une suite de sécurité de bon niveau, et ce sur tous les points. L’efficacité de son nouveau moteur devra être confirmée, mais on apprécie l’effort entrepris pour clarifier une interface un peu confuse, les ajustements apportés aux fonctionnalités « premium » comme un VPN enfin illimité et une très bonne offre multiappareils avec des versions Windows, macOS, Android et même iOS plutôt soignées et cohérentes.

Kaspersky Premium

Quels que soient les a priori que l’on peut avoir sur son éditeur, il faut admettre que Kaspersky Premium est une suite de sécurité de bon niveau, et ce sur tous les points. L’efficacité de son nouveau moteur devra être confirmée, mais on apprécie l’effort entrepris pour clarifier une interface un peu confuse, les ajustements apportés aux fonctionnalités « premium » comme un VPN enfin illimité et une très bonne offre multiappareils avec des versions Windows, macOS, Android et même iOS plutôt soignées et cohérentes.

Après une assez longue période de stagnation des suites de sécurité, de plus en plus d’éditeurs redéfinissent leur gamme en profondeur. Après F-Secure, Avast ou McAfee, c’est autour de Kaspersky de faire le ménage dans son offre. Elle est toujours divisée en trois tiers, mais multiappareils sur toute la gamme. La différence se fait sur les fonctionnalités. Kaspersky Standard se concentre sur la sécurité (antivirus, pare-feu…) et sur l’optimisation des performances. Kaspersky Plus est à peu près l'équivalent de Kaspersky Internet Security et ajoute des modules de protection de la confidentialité et un accès illimité à un VPN. Enfin, Kaspersky Premium, la version que nous avons testée, comprend en plus un volet de protection des données sensibles et on peut la considérer comme un successeur à Kaspersky Total Security. En parallèle, l’expérience utilisateur a été revue et l'antivirus Mac et mobile ont été plus ou moins harmonisées.

Kaspersky Premium Accueil Windows © Stephane Ruscher / Clubic.com

Protection

Windows

Kaspersky Premium inclut la version 21.7 de la suite Kaspersky, et à l’heure où nous écrivons ces lignes, la dernière version de Kaspersky Internet Security testée par les laboratoires AV Test et AV Comparatives est la version 21.3. Le moteur étant toujours basé sur les mêmes fondations, ces résultats qui datent de Juin 2022 restent pertinents.

Kaspersky se tient toujours parmi les meilleurs en matière de détection, y compris sur les menaces « zero day » et les malwares récents. Sur le test zero day d’AV Test, la mesure concerne 375 échantillons de menaces en conditions réelles, et Kaspersky réalise un sans faute en mai et un score presque parfait en juin avec 99,4% des menaces bloquées. Sur l’identification de menaces courantes, les deux mois sont parfaits avec 100% des 23 431 fichiers reconnus.

Kaspersky Premium Analyse Windows © Stephane Ruscher / Clubic.com

Le dernier test d’AV Comparatives est plus ancien et remonte à mars 2022 où Kaspersky obtenait un score de protection de 99,98%. Seul bémol dans le tableau du laboratoire : une détection hors ligne inférieure avec 78% des menaces identifiées. Au final, cependant, le blocage est effectif à 0,02% près, donc excellent.

Les résultats détaillés du Real World Protection Test du laboratoire, qui évalue les capacités des suites dans un environnement réel sur des URL actives, n’ont pas encore été publiés à l’heure où nous écrivons ces lignes. On connaît néanmoins déjà le score de Kaspersky Internet Security (qui restait encore la solution en cours au moment du test) : 99,7%, avec une petite infection et un seul faux positif. Les fausses alertes sont également au plus bas selon AV Test qui n’en décèle aucun.

Lors de nos tests, Kaspersky Premium a détecté et correctement désinfecté la quasi-totalité des 234 échantillons de malwares soumis à l’exception de certaines menaces vraiment anciennes.

Qu’en est il de l’impact sur les performances de Windows ? Là-dessus, on ne trouve pas encore de test de la version actuelle sur les deux laboratoires. À priori, Kaspersky Premium ne semble pas avoir d’impact négatif sur l’utilisation de Windows 11 sur un PC de milieu de gamme (processeur Intel Core i5 11e génération, 8 Go de RAM et SSD de 512 Go). La suite se met en veilleuse lors du lancement de jeux sans aucun ralentissement : Forza Horizon 5 tourne à 56 FPS en niveau intermédiaire avec ou sans antivirus. La copie de fichiers est légèrement ralentie sans que la différence soit perceptible, et les applications paraissent démarrer sans délai supplémentaire. Nous n'avons pas constaté de ralentissement particulier sur le téléchargement de fichiers ou sur la navigation web en général.

Mac

Le bilan est similaire sur les dernières versions Mac testées par AV Test et AV Comparatives, soit 21.1. AV-Test a mesuré la solution en juin 2022 sur un jeu de 215 échantillons et Kaspersky Internet Security a obtenu un score parfait, même légèrement supérieur à la moyenne du marché qui est de 99,7%. Aucun faux positif n’a été noté.

Kaspersky Premium Mac base de données © Stephane Ruscher / Clubic.com

Du côté d’AV Comparatives, le test Mac cible trois jeux d’échantillons : des malwares Mac, des applications potentiellement indésirables pour Mac et des malwares Windows. Sur la détection de malware Mac, Kaspersky obtient un score de 99,2%. En ce qui concerne les « PUA », c’est un peu moins bien avec 98%. Enfin, sur les 1 000 échantillons Windows, la détection s’effectue à 100%.

Les différences entre Kaspersky Antivirus 22.1 et 21.1 sur Mac paraissant assez minimes, nous n’avons pas noté de problème d’impact sur les performances du système, en tous cas pas plus que ce qu’avait observé AV Test en juin. Le laboratoire avait tout de même fait état d’un ralentissement de 53% de la copie de fichiers. AV Comparatives n’a formulé aucune remarque négative sur son dernier banc d’essai.

Interface et ergonomie

Windows

Un des reproches que l’on pouvait faire précédemment à la version Windows de Kaspersky était son interface certes propre visuellement, mais à l’organisation un peu facile : les fonctionnalités principales accessibles depuis l’accueil, et le reste un peu pêle-mêle derrière un bouton « Plus de fonctionnalités ».

Kaspersky Premium Accueil Windows © Stephane Ruscher / Clubic.com

Avec Kaspersky Premium, on est ravi de constater que la structure a complètement changé et en bien. L’accueil retrouve un rôle plus informatif Outre l’état général de la protection, on trouve trois raccourcis essentiels (analyse rapide, l’accélération de l’ordinateur et Kaspersky VPN) et un flux affichant des notifications comme les appareils connectés au réseau ou l’historique des opérations de maintenance ou d’analyse.

Les modules sont désormais rangés dans des catégories Sécurité, Performance, Confidentialité et Identité, accessibles depuis une barre latérale. Chaque section regroupe les composants sous des intitulés clairs qui parlent directement à l’utilisateur, et toujours accompagnés de visuels et de textes descriptifs. On peut trouver cela un peu bavard pour les experts, mais le but d’une telle suite étant avant tout de protéger des utilisateurs non avertis, c’est plutôt une bonne chose et ça évite des coups de fil.

Kaspersky Premium interface Protection © Stephane Ruscher / Clubic.com

En revanche, en parlant de bavardage, Kaspersky Premium n’est pas avare en notifications : ça n’arrête pas ! Dès qu’un appareil est présent sur le réseau, qu’un fichier a été détecté comme malveillant ou parfois pour informer sur des fonctionnalités comme le VPN, ça « pop ». L’application était en mode « Ne pas déranger » pendant notre test. On ignore ce que Kaspersky appelle « travailler ou étudier », mais ça n’était visiblement pas ce qu’on était en train de faire. Le mode Jeux, heureusement, fonctionne très bien.

Mac

Si Kaspersky a droit à une refonte en profondeur de son expérience utilisateur sur Windows, ça n’est pas le cas sur Mac. Malgré le changement de version, on reste sur la même interface, la seule différence étant un plus grand nombre de modules accessibles sur la partie basse de la fenêtre principale.

Kaspersky Premium Mac Accueil

Évidemment, on aurait pu souhaiter une harmonisation des deux interfaces comme a pu le faire McAfee ou Avast sur ses dernières mises à jour majeures. Néanmoins, il faut admettre que l’ergonomie de Kaspersky sur Mac est déjà plutôt réussie, et étant donné que la version Mac de la suite demeure beaucoup plus minimaliste que la version Windows dans ses fonctionnalités, il n’est pas vraiment nécessaire de revoir leur présentation en profondeur.

Kaspersky sur Mac reste donc semblable à lui-même et on retrouve une interface qui a le mérite d’être sobre, explicite et de respecter les conventions du Mac avec des boutons natifs, une prise en charge de fonctionnalités comme le mode sombre

Applications mobiles et interface web

L’interface web de Kaspersky n’a pas beaucoup bougé depuis notre dernier test et elle demeure parmi les meilleures, et même une des seules à permettre une véritable administration à distance de tous les postes, en plus de l'installation et du téléchargement des différentes versions de la suite. On ne peut pas mettre My Kaspersky en défaut : il est presque possible d’utiliser intégralement les solutions installées depuis le web pour afficher les notifications, activer ou désactiver certains modules ou même lancer une analyse sur un des postes. C’est réactif, bien organisé, visuellement très clair, une grande réussite !

My Kaspersky interface web © Stephane Ruscher / Clubic.com

My Kaspersky fournit également un moyen efficace de gérer le gestionnaire de mots de passe, le contrôle parental pour les abonnés à Kaspersky Safe Kids et les fonctionnalités antivol de l’application pour Android pour réaliser une photo furtive, déclencher une alarme ou réinitialiser l’appareil à distance.

L’application antivirus Kaspersky pour Android demeure solide. L’interface a évolué pour s’harmoniser un peu avec la version Windows, mais c’est surtout sur les fonctionnalités que Kaspersky fait un sans faute. Rien ne manque : un antivirus de base, évidemment, des composants de blocage des SMS et appels frauduleux, un antivol complet, des modules de protection des applications par mot de passe, une analyse des données récentes sur Facebook, Google, Instagram ou LinkedIn… Rien ne manque ou presque. C’est une des suites de sécurité les plus réussies sur cette plateforme et un très bon complément de l’offre Premium pour sécuriser les smartphones Android de la famille.

Kaspersky Premium Android © Stephane Ruscher / Clubic.com
Kaspersky Premium Android

Sur iOS, la situation est forcément différente. Apple verrouille davantage son système et Kaspersky ne propose donc qu’une application Kaspersky Security & VPN qui propose certaines fonctionnalités de la suite comme la surveillance des fuites d’identifiants sur le dark web, un anti track, un générateur de mots de passe sécurisé, un filtre anti site frauduleux ou encore un coffre-fort pour les photos et documents. Malgré les limites inhérentes à iOS, il faut avouer que là encore, Kaspersky ne s’est pas contenté du minimum syndical.

Fonctionnalités

Windows

Kaspersky a revu son offre et Kaspersky Premium évolue pour se placer dans la mouvance actuelle des Avast One et McAfee Total Protection pour proposer des fonctionnalités « au-delà de l’antivirus », et même au-delà de la sécurité. L’approche n’est pas complètement nouvelle pour l'éditeur : au travers de notre avis sur Kaspersky Total Security, nous avions vu que ce dernier intégrait déjà quelques-unes de ces composantes. La suite étant construite autour de 4 pôles (sécurité, performances, confidentialité et identité), chacun d’entre eux se voit néanmoins renforcé.

Kaspersky Premium Windows © Stephane Ruscher / Clubic.com

La protection antivirus reste au cœur de la solution. Kaspersky affirme avoir revu son moteur qui combine toujours une base de signatures, une analyse proactive qui observe les comportements du système et les remontées du Kaspersky Security Network. La protection principale est composée de modules pour les fichiers, les mails et la navigation web, avec trois niveaux pour chacun et la possibilité d’effectuer une action automatiquement, le comportement par défaut qui a fonctionné de manière transparente dans nos tests. Les alertes sont peut-être fréquentes comme on a pu l’évoquer plus haut, mais elles sont presque toujours informatives, le moteur trouvant l’action à entreprendre. On apprécie l’intégration de la protection AMSI qui permet par exemple à Microsoft Office de lancer une analyse antivirus dans un fichier Office contenant des scripts.

La suite intègre toujours des modules de protection contre le phishing, un pare-feu bidirectionnel et des modules capables de bloquer les attaques sur le réseau ainsi que les intrusions.

Kaspersky Premium Vie Privée © Stephane Ruscher / Clubic.com

Sur la protection de la confidentialité, on retrouve une double protection de la webcam et du micro et une nouveauté : la détection des stalkerwares, des applications qui peuvent tenter d’accéder à des comptes de réseaux sociaux ou des messages privés. Dans la même lignée, Kaspersky rejoint Norton, Avast ou McAfee et propose un module de veille d’identifiants pour rechercher des fuites éventuelles de données.

Kaspersky intégrait déjà un VPN, mais celui-ci était jusque là limité en données. Bonne nouvelle : Kaspersky Premium, mais aussi la version intermédiaire Kaspersky Plus qui remplace Kaspersky Internet Security supprime cette limite. Le VPN Kaspersky ne détournera peut être pas les utilisateurs de VPN dédiés, mais pour les utilisateurs qui ne disposent pas d’un tel service, c’est un VPN plus que correct, simple à utiliser et offrant des fonctionnalités essentielles comme un Kill Switch et des serveurs répartis dans 68 pays.

Kaspersky Premium VPN

Enfin, Kaspersky Premium gagne une fonction de portefeuille sécurisé, permettant de stocker les données sensibles tels que les passeports, avec un accès sur n’importe quel appareil où la solution est installée. Cette fonctionnalité complète le coffre-fort déjà présent dans Total Security.

Mac

La version macOS de Kaspersky Premium est beaucoup plus limitée au niveau des fonctionnalités, comme la quasi-totalité des suites multiappareils d’ailleurs. On retrouve néanmoins l’essentiel des composants autour de la sécurité et de la protection de la vie privée.

La partie Kaspersky antivirus inclut des modules de surveillance des fichiers, du trafic internet et de prévention contre les intrusions sur le réseau. Sur ce point, Kaspersky Premium se situe dans la lignée de ses concurrents sur Mac qui offrent tous une protection « allégée » par rapport à leur version Windows.

Kaspersky Premium Mac Confidentialité © Stephane Ruscher / Clubic.com

Les sites bancaires sont automatiquement détectés et exécutés dans un environnement sécurisé. Une extension pour Safari, Google Chrome et Firefox peut être installée. Assez complète, elle permet de bloquer les traqueurs, de vérifier les mots de passe en double ou la complexité d’un mot de passe utilisé, d’analyser les liens des moteurs de recherche ou encore d’afficher un clavier virtuel pour éviter les dispositifs d’enregistrement des frappes.

Le VPN et Kaspersky Password Manager disposent également de versions pour macOS, disponibles sur le Mac App Store et compatibles avec l’abonnement Premium.

La partie « optimisation », en revanche, est bien vide et ne propose vraiment qu’une nouveauté : un outil de diagnostique S.M.A.R.T pour le SSD. Rien d’exceptionnel dans la mesure où de nombreux outils offrent cette fonctionnalité.

Kaspersky Premium Mac SSD

Prix et disponibilité

L'offre Kaspersky est disponible selon différents prix selon le nombre d'appareils avec des formules d'abonnement qui incluent l'installation et le téléchargement de la suite sur les appareils compatibles (Windows, Mac, Android et iOS). Les prix de Kaspersky Premium, la version qui succède à Kaspersky Total Security sont les suivants :

  • 1 appareil : 31,99 euros (puis 63,99 euros par an en renouvellement)
  • 3 appareils : 35,99 euros (puis 71,99 euros par an en renouvellement)
  • 5 appareils : 39,99 euros (puis 79,99 euros par an en renouvellement)
  • 10 appareils : 49,99 euros (puis 99,99 euros par an en renouvellement)
  • 20 appareils : 69,99 euros (puis 139,99 euros par an en renouvellement)

Notre avis

Quels que soient les a priori que l’on peut avoir sur son éditeur, il faut admettre que Kaspersky Premium est une suite de sécurité de bon niveau, et ce sur tous les points. L’efficacité de son nouveau moteur devra être confirmée, mais on apprécie l’effort entrepris pour clarifier une interface un peu confuse, les ajustements apportés aux fonctionnalités « premium » comme un VPN enfin illimité et une très bonne offre multiappareils avec des versions Windows, macOS, Android et même iOS plutôt soignées et cohérentes. Si Kaspersky Total Security était votre solution de prédilection, Kaspersky Premium est une évolution pertinente de la suite qui améliore ses quelques défauts sans remettre en cause ses qualités. Pour les utilisateurs d'autres suites, on peut trouver quelques avantages à Kaspersky Premium, maintenant que le VPN est illimité et que l'interface s'est clarifiée sans pour autant prendre trop l'utilisateur par la main.

Kaspersky Premium

8

Quels que soient les a priori que l’on peut avoir sur son éditeur, il faut admettre que Kaspersky Premium est une suite de sécurité de bon niveau, et ce sur tous les points. L’efficacité de son nouveau moteur devra être confirmée, mais on apprécie l’effort entrepris pour clarifier une interface un peu confuse, les ajustements apportés aux fonctionnalités « premium » comme un VPN enfin illimité et une très bonne offre multiappareils avec des versions Windows, macOS, Android et même iOS plutôt soignées et cohérentes.

Les plus

  • Interface claire et bien rangée
  • Très bonnes performances
  • VPN enfin illimité
  • Interface web et app mobile au top

Les moins

  • Beaucoup d'alertes
  • Peu de nouveautés sur Mac

Efficacité 9

Fonctionnalités 8

Interface 9

Performances 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
fredmc
j’aime bien kaspersky même sa version gratuite mais dans le contexte actuel, j’ai préféré switcher vers un autre éditeur.
LoSanno
N’oubliez pas de préciser que c’est une société russe
Maspriborintorg
A l’origine, mais le siège de l’entreprise est en Suisse!
tintin44600
pas de mise a niveau sur les abonnement 2022 ce quand même bizarre avant ca marchait je vais donc changer a la fin de mon abonnement merci Kaspersky…
Marc.Mitrani
Bonjour,<br /> Je crois que vous confondez « siège social » et « centre de données » Kaspersky.<br /> Le premier se trouve en Russie, à Moscou (plus précisément au 39A/2 LeningradskoeShosse à Moscou 125212 (pour la petite histoire, la boite occupe deux étages du bâtiment, un ancien site du KGB soviétique). Kaspersky est une société de droit russe, financée à 100% par des fonds russes.<br /> En revanche, les centres de données (datacenters) traitant les utilisateurs occidentaux sont basés en Suisse. Vous trouverez même un « Kaspersky Lab » en région parisienne : il s’agit de l’antenne française chargée des ventes mais aussi d’une partie de la surveillance de l’activité des malwares sur le Net.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers avis

Avis Arc Browser : plus qu’un navigateur, un système d’exploitation pour Internet
Avis Libertex (2022) : une plateforme crypto multi-actifs depuis plus de 20 ans !
Avis Apple iCloud (Test 2022) : un service cloud optimisé pour les Mac, iPhone et iPad
Avis Intego Antivirus Premium (Test 2022) : un antivirus dans la moyenne
Avis PureVPN (Test 2022) : peut-il revenir dans la course des meilleurs VPN ?
Avis Google Drive (Test 2022) : une solution de stockage et de synchronisation ultra complète
Avis pCloud (Test 2022) : notre test complet du stockage en ligne suisse sécurisé
Avis kDrive (Test 2022) : une séduisante alternative aux géants du stockage en ligne
Avis Surfshark VPN : le jeune VPN est-il toujours aussi prometteur ?
Avis eToro (2022) : test complet de cette plateforme alléchante mais déconseillée pour les débutants
Haut de page