Apple était bien au courant du bug FaceTime... mais n'a rien fait pour le corriger

Mathieu Grumiaux Contributeur
30 janvier 2019 à 19h15
0
FaceTime

Apple avait été mis au courant près de 10 jours avant la médiatisation du bug touchant le logiciel FaceTime. La marque n'a jamais pris en considération les multiples messages d'alerte.

Grant Thompson, un adolescent de 14 ans résidant en Arizona, a été le premier à découvrir le désormais fameux bug du logiciel FaceTime, permettant d'espionner ses amis avant qu'ils ne répondent à un appel. Le dimanche 20 janvier, le jeune garçon prépare un FaceTime de groupe avec ses amis en vue d'une partie de Fortnite et reproduit accidentellement la procédure permettant d'écouter ses amis à leur insu.

Un adolescent découvre par hasard la faille de FaceTime


Il en a parlé à sa mère Michelle qui, inquiète de voir cet espionnage possible sur l'iPhone de son fils, poste un premier message sur Twitter à l'intention du support technique d'Apple, puis directement à Tim Cook.

N'ayant reçu aucune réponse, Michelle Thompson a appelé le service après-vente d'Apple, qui n'avait aucune réponse à lui fournir. L'« expert » a simplement donné comme conseil à cette avocate, n'y connaissant presque rien en technologie, que de créer un compte développeur sur le site d'Apple pour y publier un rapport de bug.

Malgré tout, la mère de famille s'est exécutée et les équipes d'Apple l'ont recontactée le 23 janvier pour lui demander une vidéo démontrant l'existence de ce bug. Il a ensuite fallu 5 jours avant que la marque à la pomme ne se décide à couper les serveurs et communiquer sur ce problème.

Des médias blacklistés malgré l'importance du bug


Mais l'histoire ne s'arrête pas là. La vidéo tournée par Mme Thompson s'est retrouvée on ne sait comment en ligne sur Internet et a été repérée par les journalistes du site spécialisé 9to5Mac. Seth Weintraub, le responsable du site, a également tenté de prendre contact avec les relations presse du constructeur, qui n'ont jamais daigné répondre.

En cause : une « vendetta mesquine », comme l'explique Seth Weintraub, d'Apple contre le site d'actualités. Apple refuse de communiquer avec 9to5Mac depuis que ce dernier a mis en ligne les photos publiées par erreur de l'iPhone Xr et de l'Apple Watch Series 4, une semaine avant leur présentation.

Il aura fallu que le site s'adresse en privé à certains de ses contacts, probablement des employés d'Apple, pour que l'info remonte aux oreilles des équipes dirigeantes et que la décision soit prise de couper Group FaceTime.

Cet épisode montre une nouvelle fois qu'Apple a bien du mal à gérer une communication de crise. Il avait fallu plusieurs jours en décembre 2017 pour que la marque communique officiellement sur son dispositif de réductions de performances des iPhone aux batteries usagées, malgré le scandale grandissant de jour en jour sur les réseaux sociaux.

Source : iGénération
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
scroll top