Les Émirats arabes unis ont exploité une faille d'iMessage pour pirater des iPhone

Mathieu Grumiaux Contributeur
01 février 2019 à 14h28
0
Apple mains iphone

Des hackers employés par les Émirats arabes unis ont utilisé un logiciel appelé Karma pour exploiter une faille dans iMessage et espionner les conversations de dizaines de personnalités publiques.

Selon Reuters, les Émirats arabes unis (EAU) ont utilisé, dès 2016, un puissant outil permettant de pirater des iPhone et de récupérer de nombreuses informations personnelles.

Un outil permettant de récupérer les données sensibles d'un iPhone

Les premières utilisations de l'outil Karma ont débuté au début de l'année 2016. Les EAU ont fait appel au groupe Raven, composé à la fois de responsables de la sécurité nationale, mais également d'une douzaine d'anciens agents du renseignement ayant travaillé à la NSA.

Les hackers se sont formés sur le tas à cette solution qu'ils ne connaissaient que peu, mais ont vite maîtrisé Karma pour l'utiliser quotidiennement. C'est ce que confirme Lori Stroud, ex-Agent de la NSA et ex-membre du groupe Raven : « C'était du genre, "Nous avons ce nouvel outil que nous venons d'acheter. Filez-nous maintenant une énorme liste de cibles qui ont un iPhone". C'était comme à Noël ».

Karma utilisait une faille du logiciel de messagerie iMessage et ne fonctionnait donc que sur des cibles équipées d'iPhone. La procédure pour infiltrer le téléphone était très simple : un message était envoyé sur le numéro de téléphone ou l'adresse mail de la personne à espionner. Pas besoin que la cible consulte le message ou clique sur un lien, le simple envoi suffisait à créer la connexion entre l'iPhone et Karma.

Le logiciel pouvait récupérer quantité de données comme des SMS, des mails, mais aussi des photos et les positions GPS collectées par l'iPhone. Les appels téléphoniques, par contre, ne pouvaient pas être interceptés.

Karma a été utilisé par les EAU pour espionner des politiques dans de nombreux pays

Parmi les personnes espionnées par les EAU, on peut citer plusieurs militants et opposants politiques locaux, des personnalités de pays voisins et européens, ainsi que l'ancien vice-président turc. Des groupes terroristes liés à Daech ont également été piratés.

Lori Stroud explique que, depuis fin 2017, l'utilisation de Karma est rendue bien plus difficile, Apple ayant renforcé la sécurité d'iOS. Cette dernière explique avoir été remerciée par les EAU après avoir découvert que le système Karma était également utilisé pour espionner des citoyens américains. Retournée aux États-Unis, elle fait l'objet d'une enquête du FBI qui cherche à déterminer si des renseignements ou technologies sensibles ont été transmises à des intelligences étrangères.

Source : Engadget

5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top